11 novembre 2016 … !!!

Il y a 98 ans, l’armistice sonnait la fin de la grande guerre !

98 années où nos grands parents pensaient qu’il s’agissait de la « DER des DERS ».

Malheureusement ce ne fut pas le cas, et aujourd’hui encore, la folie des hommes continue de persécuter les habitants de notre planète qui finira certainement par rendre l’âme dans les décennies à venir !

Pour rendre hommage à ces poilus que nous commémorons aujourd’hui, je vous livre certaines lettres écrites par mon grand père maternel engagé dans les zouaves, direction les Dardanelles, à la suite de l’attentat terroriste du 28 juin 1914, coutant la vie à l’archiduc Ferdinand, héritier de la couronne austro-hongroise, et sa femme. L’empereur autrichien François-Joseph 1er se dispose à donner une leçon à la Serbie. La Russie apporte son soutien à cette dernière, par solidarité slave. La France se sent obligée d’apporter sa garantie à la Russie. L’Allemagne, de son côté, se doit de soutenir l’Autriche…

La suite vous la connaissez !

Mon grand-père, ayant quitté l’école à 12 ans, et s’embarquant pour Terre Neuve à 16 ans, revint en France pour participer aux combats et à la bataille des Dardanelles.
Ayant été blessé, il revint au pays, caserne de Vitré en Ille & Vilaine. Une fois rétabli, il refusa de repartir là bas, en se cachant dans la caserne. 

Sur son livret militaire, fut porté la mention « déserteur », et comme à cette époque là, la France avait besoin de bretons ou d’indigènes comme chair à canon, il ne fut pas fusillé, mais muté au 159ème d’Infanterie Alpin – 1ère Compagnie – 3ème Section, où il combattit jusqu’à sa démobilisation en avril 1919.

Voici les liens qui vous permettrons de lire ces extraits de correspondance :

29_10_1918

02_11_1918

09_11_1918

lettre-11_11_1918

carte-lettre-11_11_1918

bruxelles-11_11_1918

06_12_1918

24_01_1919

17_03_1919

15_04_1919-embauche-chemin-de-fer

Une belle correspondance d’amour qui se concrétisa par un mariage et la naissance de trois beaux enfants dont ma maman le 10 décembre 1925.

famille-gautier0001

jp-les-grands-parents0001

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

60 réflexions sur « 11 novembre 2016 … !!! »

  1. Bonjour ma Zaza contente de te retrouver c’est un beau partage et que de souvenirs pour toi comment vas -tu ? ici dans l’Aude c’est pluie passe une bonne journée bisous

  2. Ma chère Zaza, avec Christophe nous venons de lire trois lettres magnifiques et nous allons lire les autres tout à l’heure. C’est tellement émouvant, un superbe partage poignant en cette journée, une publication très précieuse, merci beaucoup de partager ces mots avec nous, nous t’embrassons bien fort et sommes sous le charme de cette histoire d’amour.
    Gros gros bisous
    Cendrine

  3. Bonjour Zaza,

    Bel hommage que tu fais à tous nos poilus, et à ton grand-père en particulier. Si cela se trouve mon grand-père maternel et le tien se sont connus il était aussi dans les Dardanelles, après il a fait les Balkans et il est rentré en avril 1919 comme le tien.

    J’irai lire mais pas maintenant tout ce que tu nous as proposé de ton grand-père.

    Moi aussi j’ai marqué cette commémoration ce jour sur mon blog.

    Je te fais un gros bisou et je suis heureuse de ton retour parmi la blogosphère.

    EvaJoe

  4. Ravie de te lire Zaza , avec émotion en cette journée de souvenirs, merci pour ce partage!
    Gros bisous du jour de Mireille du sablon

  5. Bonjour Zaza,
    je suis si heureuse de te retrouver. Je lirai tes lettres après préférant te répondre pour l’instant. Mon grand-père était allé à Verdun et nous gardons toujours sa médaille dont il était si fier. Je ne l’ai, hélas, pas connu. Je t’embrasse en te souhaitant un doux week-end.

  6. C’est émouvant les lettres, parfois rigolo quand il dit ne pas recevoir beaucoup à lire :)
    Heureusement il est revenu, sinon pas de zaza :)
    Mon arrière grand-père lui y est resté, laissant un fils de 2 – 3 ans derrière lui…
    Nous n’oublierons jamais je pense
    Bisous

  7. Bonjour Zaza, une pensée pour les martyrs de la grande guerre qui ne fut pas la dernière malgré le prix du sang versé, c’est fou l’homme comme il oublie !! Ma mère est née en juillet 25, son père ayant été enrôlé… ouf il en revint, sinon ma mère et sa soeur n’aurait vu le jour, seul leur frère né en 1905… ! La guerre est et reste détestable, seulement voilà, tous ne le comprennent pas ! Merci, bises

  8. Coucou Zaza voilà la fin de ton grand silence j’espère que tu vas mieux.
    j’ai qq lettres d’un oncle mais il ne parle pas de sujet passionnant il devait y avoir une censure, il était en France sur le front de l’est (Meurthe et Moselle) , n’ayant que 18 ans au début de la guerre aucune « fiancée » n’apparaît dans ses lignes, il est mort en 18 pas loin de Reims mon père est né en 1906 et c’était son seul frère… du côté « breton » leurs noms est sur les monuments de Saint Aubin…je ne te fais pas un dessin pour savoir qu’aucun n’a survécu !
    gros bisous commémoratif

  9. Je vais lire les lettres avez pas aujourd’hui, nous sommes en plein travaux mais petit à petit quand j’aurais un peu de temps. Je vais en lire une deja aujourd’hui. J’ai gardé les lettres de mon grand pére paternel enfin des cartes postales. Très émouvant de les lire. Bisous.

  10. Elles étaient courtes : j’ai lu les trois premières. C’est terrible. Ce qui m’a le plus touché c’est quand ton grand père dit dans sa lettre qu’il espère être blessé pour pouvoir s’en sortir. C’est terrible mais on comprend. Je lirai les autres demain. Bisous

  11. Heureuse de lire ce matin les beaux témoignages d’amour.. de ton grand père
    Ils ont eu une belle lignée d’enfants.. et toi ma Zaza qui perpétue leurs souvenirs c’est magnifique.. Oui la der des ders – la fleur au fusil – et vingt ans après ont remis cela.. et cela continue.. Nous sommes dans une guerre mondiale.. Mais tant que nous ferons de fusils et des canons il faut penser que ce n’est pas pour mettre en conserve !!
    Je t’envoie un gros bisou chère Zaza.. Moi, je lève le pied.. je suis dépassée !!
    Bon après midi !
    BIZZZ

  12. Bonjour ZAZA,
    Je suis contente de te retrouver et espère que tu reviens « pour de vrai » comme disent les enfants.
    C’est une belle histoire d’amour en effet, je n’ai pas tout lu, j’y reviendrais.
    Bises et belle journée

  13. Bel hommage en ce jour anniversaire, aux combattants et à ton grand père en particulier,
    avec ces lettres émouvantes…..
    Content de retrouver tes publications …
    bonne soirée

  14. Bonjour ma Zaza comme je suis contente de ton retour et quel retour en fanfare avec ces splendides souvenirs !!! Je viens de lire toute cette belle correspondance et c’est franchement très émouvant … j’aime un passage ou il demande à sa bien aimée de voter et regrette qu’elle ne puisse voter pour lui (procuration) … Il y a des gens qui devraient en prendre de la graine car autrefois nos parents avaient le sens du devoir ce qui manque beaucoup aujourd’hui et après ils râlent après ceux qui son t au pouvoir !!!
    Merci pour ce très touchant souvenir en cette période ! bisous et à bientôt ! Prend soin de toi !!!

  15. Bonjour ma Zaza,
    Bel hommage à ton grand-père parti défendre son pays en laissant derrière lui celle qu’il aimait tendrement… Ces lettres à ta grand-mère sont vraiment très émouvantes et tu as raison de perpétuer ces beaux souvenirs. De mon grand-père maternel, breton lui aussi, je n’ai qu’un courrier à sa maman écrit en août 1914 au dos d’une photo qui le représente en militaire juste avant son départ au front. Mes pensées vont à ceux qui comme eux ont combattu durement et courageusement pendant cette guerre… Contente de te revoir chère Zaza, à bientôt j’espère, bises de Shuki

  16. Je viens de lire les lettres.
    Il avait de l’humour, ton grand père, malgré son désir de rentrer et son amour pour sa belle.
    Contente de te lire à nouveau, en ce jour dédié aux souvenirs.
    Mon grand père est revenu, mais le frère de papa, qui était dans la résistance, s’est fait tuer …
    Bonne fin de semaine !
    Bisoux, ma zaza

  17. Salut
    Tout le monde croyait que c’était la dernière mais il y en a encore actuellement même si ce ne sont pas avec les mêmes.
    Je pense même que qu’avec les félés islamistes c’est aussi terrible que dans les tranchées.
    Bon week-end

  18. Bonsoir ma Zaza, j’ai pris le temps pour lire tranquillement toutes ces lettres, d’amour ! Tout était écrit pour ne pas inquiéter …
    C’est formidable de posséder de telles lettres. Je n’ai rien de mon père sur la guerre suivante où il a été fait prisonnier 5 ans, comme beaucoup. Il n’a jamais voulu en parler, comme beaucoup aussi.
    J’espère que tu vas bien ? que tes problèmes de succession prennent fin et surtout que tu es en bonne santé.
    A bientôt et gros bisous

  19. Bonsoir Zaza. Tu m’en avais effectivement parlé de cette lettre et des Dardanelles !!!
    Ici, dans le Nord, les gens (et mes aïeux aussi) en ont bavé pendant cette guerre de tranchées.
    Tu fais bien de rappeler que ce conflit a été aussi étendu un peu partout !
    Gros bisous ma belle ***
    Clio

  20. De belles lettres en effet ! Mon grand-père n’est jamais revenu de cette fichue guerre, il a été porté disparu à Ypres . Malheureusement, la der des ders ne l’a pas été et encore moins que jamais !
    Bises Zaza, je suis heureuse de te relire, je me demandais ce que tu devenais.
    Josiane.

  21. Contente de te retrouver pour ce très bel hommage quelles lettres émouvantes et beau gagner d’amour bon weekend Zaza à très vite plein de bisous

  22. Merci Zaza pour ce partage , j’ai lu toutes les lettres de ton grand – père , un sacré témoignage de ce qu’enduraient tous les soldats de cette grande guerre qui n’avaient pour tenir que l’amour des leurs .
    Mon grand père – paternel a lui aussi été de la chair à canon blessé plusieurs fois , il avait à chaque fois le droit d’y retourner une fois remis sur pied , j’ai son livret militaire pas de lettres mais c’est édifiant . En allant sur les archives départementales de l’allier j’ai reconstitué tout son parcours ce n’est qu’après une dernière blessure plus grave et les gaz en 1916 qu’il a eu le droit de ne plus y retourner . Comme to grand – père il a travaillé aussi dans les chemins de fer après la guerre .
    J’espère que tu vas bien
    Big bisous

  23. Merci Zaza pour ce beau partage, j’ai été étonné en lisant les lettres qu’il n’était pas encore rentré chez lui à la mi-mars 1919
    Ton arrière grand mère s’appelait Angèle, j’aime ce prénom c’est le prénom d’une de mes petites filles
    Un bel hommage que tu nous as fait là
    Garde ce trésor précieusement
    Bonne soirée
    Bisous
    Mandrine

  24. Bonjour ma belle, j’espère que tous tes tracas sont résolus ou presque….une belle page que tu as faite, pour surtout ne pas oublier…..je te souhaite un bien doux samedi

  25. Non seulement émouvant mais magnifique que vous ayez pu garder ces lettres depuis tant d’années, un vrai trésors. Témoignage du passé de cette vilaine guerre mais aussi témoignage familial. Un très beau partage et hommage Zaza. Merci.
    Tu va bien? Bisoussss

  26. Bonjour Zaza,
    Nos grands parents, même si nous ne les avons pas connus, n’ont pas
    eu une vie facile !! ces guerres ont détruit beaucoup !!
    tu as trouvé ces lettres en déménageant chez ta maman ?
    c’est très émouvant, j’en ai lu quelques unes !! dur, dur !!!
    j’espère que tu vas bien ? je te souhaite un bon week-end, bisous

  27. Un bel hommage aux poilus; c’est super d’avoir gardé les lettres de ton grand-père . C’est très touchant de lire cela ;il aimait beaucoup son Angèle ! Heureusement qu’il n’est pas devenu fou comme il le craignait,le pauvre.
    Contente que tu sois revenue. Bisous

  28. Quel partage ces lettres , wahoo et les jeunes se plaignent laisse moi rigoler !!!!!!!!! ils ne feraient pas mal de lire ce genre lettre . CELA EST BOULEVERSANT AVEC DES MOMENTS DE SOURIRE SURTOUT QUAND IL DIT QU’IL FINIRA CAVALIER !, très heureuse que tu reprennes contact avec nous tu nous manques,mais les amies savent attendre et net’oublient pas un panier de bisous affectueux

  29. Que diraient-ils aujourd’hui ?
    Je ne sais pas.
    Mais il ne faut pas les oublier.
    Merci pour ce bel hommage, Zaza.
    Bisous et douce soirée.

  30. Bonjour Zaza! Je suis heureuse de te lire ici!
    J’ai tjs les brouillons de tes ateliers!!!!!
    Tu vas comment?
    Je t’envoie une floppée de gros bisous en espérant te voir revenir parmi nous,
    les « Oufs » des premiers jours!

  31. Merci de ce beau partage ma Zaza, j’ai du te le dire mais mon grand père paternel avait été ramassé pour mort sur les premières lignes du front, il portait le courrier, il s’en est sorti mais je n’avais que 3 ans lorsqu’il est mort.
    Tes parents étaient bien sympathiques . Je suis heureuse que tu sois revenue sur les blogs.
    Bisous ++++++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.