Atelier d’écriture NR 68 chez Ghislaine … !!!

atelier d'écriture

Pour cet atelier N° 68, ICI , Ghislaine nous propose de composer un texte et d’intégrer !

8 mots : «Grand, gentil, toujours, penaud, gratter, apercevoir, tenir, scintiller. »

Ou, Et

 « Au moins 5 mots finissant par ILLE. »

Lettre de départ en retraite

La QUILLE ! Après de dures années de grand labeur à une cadence infernale, je vois aujourd’hui arriver la fin de mon calvaire. Comprenez-moi… de si longues journées dans la même entreprise, assailli de toutes parts par des chefaillons de quartier hargneux et des collègues malveillants, les pires étant les FILLES … je respire enfin !

Oui, pendant 42 ans dans un monde professionnel de plus en plus stressant, penaud, en attendant les réprimandes ! En tant que pilier du service, il a fallu tenir. Mon départ va être abominable pour la société et son effondrement la  guette. Je me demande d’ailleurs comment cela va désormais se passer, en mon absence.

Quant aux supérieurs hiérarchiques, eh bien c’est qu’ils me demandaient toujours de travailler. De travailler et de gratter bien plus que les horaires légaux ! Les rois de la RESQUILLE … Vous rendez-vous compte ? Il y a quelques années, j’aurais pu les traîner devant les tribunaux pour exiger de ne travailler qu’à mon poste… trente-cinq heures par semaine, un point c’est tout !

 Et les collègues ! Incroyable… Ils m’en voulaient… à un point !  À ma carrière, à ma personne, je ne sais pas précisément quelles étaient leurs intentions, mais ils m’en voulaient, c’est sûr ! Et en plus de cela, ils se payent ma BILLE. Toujours à me demander : « Comment ça va ? » ou bien « On mange ensemble ? » et à essayer d’endormir ma vigilance : « Pas mal ta nouvelle voiture ! » ou encore « Bravo pour ta présentation de lundi dernier, très réussie ! ».

Ah… qu’elle va être douce ma retraite ! La pêche à la ligne pour prendre du poisson qui FRÉTILLE, la lecture du journal, les charentaises… euh… les charentaises, je pourrai peut-être m’en passer. Et la lecture du journal, je n’ai jamais vraiment aimé ça non plus. Oui, bien sûr, j’aurai des activités, des vraies… Mais si je suis tout seul  et sans OSEILLE pour les pratiquer, ça ne sera pas très drôle, voire impossible… Tiens, j’ai une idée, je pourrais demander aux collègues de se joindre à moi ! Je crois bien que finalement, ce serait agréable d’en revoir certains… de parler du bon vieux temps… parce qu’il y en a quelques-uns de biens, des collègues. Mais pas tous, hein ! Pierre, Paul, Jacques, eux ils étaient bien, vraiment. Le cœur sur la main. Ah, il y avait, Léon et Jojo aussi : toujours le mot pour rire ! Et puis tous les autres…

 Je vais pouvoir passer du temps avec eux : ça c’est une bonne nouvelle ! Et pas de réflexion de ma bergère : « Tu ne vois pas que j’ai fait le ménage ? Tu aurais pu quitter tes chaussures », « Ne reste pas dans mes pattes comme ça, voyons ! », « As-tu pris ta CAMOMILLE ? »

Eh bien, de belles journées s’annoncent… Comparé à ce qui m’attend en sa compagnie, les chefs, c’étaient de vrais petits anges, voire de joyeux DRILLES. Je viens de m’apercevoir que je les regretterais presque !

Allez les amis, oubliez ce que je viens de vous lire !

Chers tous, réunis ici aujourd’hui, je vais m’arrêter de dépeindre cet effrayant tableau : je crois que vous avez compris. Vous avez compris que j’ai passé de longues, mais sereines années en votre compagnie, sous le ciel bienveillant de mes chefs et en compagnie de collègues bien sûr… acceptables et gentils… (mais je plaisante encore : formidables est le mot qui convient).

Ce temps-là, je ne le regretterai pas car il est pour moi révolu, je laisse ma place à une nouvelle génération.

Alors, vers le jour nouveau qui se profile, je pars, empreint d’amitiés et de souvenirs que j’espère voir scintiller de longues années encore !      

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

19 réflexions sur « Atelier d’écriture NR 68 chez Ghislaine … !!! »

  1. Comme quoi le présent peut sembler finalement pas si dur si on le compare à l’avenir qui nous attend. :)
    J’ai adoré ton texte.
    Bravo !
    Bisous et douce journée.

  2. Je me demande si j’avais pensé ainsi . Lol
    Mais ce que je sais c’est qu’on est en plein dans les dossiers de retraites pour
    mon Domy (il est en invalidité depuis 3 ans) qui a atteint l’age de sa retraite
    Ils nous demandent  »notre vie » avec cs papiers !
    Mais bon il faut le faire et pour un c’est clos et il aura sa retraite à partir du 1er octobre
    payable en novembre bien sur ! Et la complémentaire ce sera un forfait lol !
    Car il n’a travaillé que 10 ans dans le privé, ensuite, il est entré à la mairie !
    Merci de ta participation Zaza toujour au top bien sur ! J’adore !

  3. Coucou Zaza
    Oui Je suis certaine des vies antérieures je me souviens très bien de la dernière que j’ai eu et qui j’étais…
    très belle ta page et beau défi…
    bisous mon amie

  4. Me revoilou mon billet est programmé . Super ton texte pour ce défi , eh oui je pense que la retraite pour certains s’apparente au bagne quand ils se retrouvent nez à nez avec leur conjoint .
    Bonne fin de journée
    Bisous

  5. Bien emmené
    je plaignais ce malheureux jusqu’à cette chute qui me rassure quand à sa santé mentale
    car il me semblait bien parti pour la déprime ☺
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo