Atelier écriture NR 85 chez Ghislaine … !!!

Les consignes de Ghislaine : CLIC

Composer un texte avec les mots « Heure, bleu, souci, oubli, côtoie, exister, éternité, cesse. »
Ou
Composer un texte sur le thème « Nuit »

C’est le SOUCI avec ces libellules d’un si joli BLEU. Un drôle d’espèce tout de même ! Elles ne peuvent rien retenir, elles n’ont pas de mémoire. Que d’OUBLIS !  
Il faut sans CESSE se tuer à leur expliquer, et après exactement sept minutes, elles ne se souviennent de rien. Oh, c’est sans doute mieux pour elles. Au moins, elles ne se rendent pas compte des HEURES qu’elles passent sur Terre, sous leurs formes larvaires ou imaginales*.
À vrai dire, on ne sait pas exactement d’où elles viennent. Elles sont juste apparues un beau jour, pfft, comme cela ! Oh, elles ne sont pas méchantes en soi, juste horriblement oublieuses. Elles n’ont pas ÉTERNITÉ à vivre.
En général, elles sortent de dessous les buissons aux alentours de sept heures du matin. Elles passent leur journée à s’émerveiller de toutes ces choses qu’elles voient pour la première et unique fois. Elles oublient et redécouvrent tout encore et encore.
Et sur le coup des huit heures du soir, elles commencent à ne plus se tenir sur leurs pattes. En général, une demi-heure plus tard, leurs ailes se dessèchent. Et, encore une autre demi-heure plus tard, à la NUIT tombée, elles tombent en poussière. Littéralement, je vous l’assure !
Quel intérêt de s’en occuper alors, me direz-vous ?
Eh bien, il se trouve que la poussière en question a de grandes vertus ! Niveau engrais, on n’a pas encore fait mieux ; les plantes arrosées à la poussière de ces insectes poussent à une vitesse vertigineuse. Quel gain de temps !
Une trouvaille majeure au vu de notre écosystème quasiment mort.
Bien sûr, des militants se sont regroupés pour défendre leurs droits, comme le droit à des sépultures décentes. Certains sont allés jusqu’à la grève de la faim, en refusant catégoriquement de manger tous les légumes engraissés de cette façon. Mais ils ne sont que très peu nombreux…
Et, après tout, je vis de la commercialisation de ces poussières magiques. Je peux vous affirmer que ces p’tites bêtes sont tout, sauf malheureuses. Bien au contraire ! Je les CÔTOIE dans leur phase imaginale* et elles ressemblent à de grands enfants posant un regard neuf sur le monde. Certes, elles n’en voient pas grand-chose, mais j’essaie tout de même de les occuper du mieux que je peux pendant la journée.
Du coup, c’est presque avec fierté que le soir, je regarde mes libelles bleues de la journée mourir.
Elles ont tant appris à mes côtés… Bon, d’accord, elles ont tout oublié sept minutes plus tard. Mais elles ont su à un moment donné, pour EXISTER vraiment. Et ça, c’est déjà pas mal, n’est-ce-pas !

*Forme imaginale = (insecte adulte qui peut se reproduire)

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

28 réflexions sur « Atelier écriture NR 85 chez Ghislaine … !!! »

  1. Des libellules qui font rêver, titillent l’imagination!
    Magiques phosphorescences, on se sent transporté!
    Merci pour ce voyage aux beautés fantasmagoriques et mes amitiés à ces subtiles demoiselles!
    Gros bisous et doux week-end
    Cendrine

  2. le bonheur dans peu de temps, que ce soit un garçon ou une fille…la joie de la naissance, une chose que j’aurai tant aimé connaitre…mais la vie en a voulu autrement…..je te souhaite une bien agréable journée

  3. Ben ça alors !! Je comprends tout !! Parfois je suis  »cette  » libellule «  » Tout à fait moi
    Ah Zaza, si j’en vois une je me la prends pour soeur adoptive lol
    Merci pour ton texte j’♥

  4. Que voici un joli texte pour nous les faire encore plus aimer ces libellules…éphémères!
    Bon w-end!
    Bises de Mireille du sablon

  5. J’aime les libellules
    Ce matin le ciel est bleu, l’éternité en beauté mais c’est l’heure de partir. Quel souci ! Ne pas faire d’oublis. Je vais exister et je côtoie mes semblables, qui ne cessent de manifester leur mécontentement

  6. J’en ai pris plein en photos au zoom, mais elle gigotent beaucoup , je ne pensais pas que c’était si éphémère, pauvre joli insecte, une merveille de la nature. Quand on regarde notre vie à nous, toutes proportions gardées, on est bien pareils.
    Bon WE.

  7. J’aime beaucoup ces libellules bleues, que je n’ai vu qu’en photo hélas…
    J’ignorais tout de leur vie… trop brève.
    Merci pour ce joli récit, j’ai beaucoup appris en te lisant, et c’était agréable. :)
    Bisous et douce journée.

  8. Bonjour Zaza
    Je ne suis pas libellule ni verte ni bleue alors j’ai retenu tout ce que tu as dit mais m’en souviendrais-je lorsque que j’en verrai une verte ou bleue
    Belle journée
    Bisous lumineux

  9. Une mémoire de 7 minutes sur une vie de 660 minutes.
    Si l’on transpose à notre durée de vie, cela correspond à se souvenir d’un événement pendant près d’une année. J’en connais qui oublient bien plus vite que ça… et qui sont beaucoup moins utiles !
    Merci Zaza-rambette pour ce texte aussi joli qu’instructif.

  10. Bien imaginée cette histoire , une libellule qui contribue par sa mort à favoriser la croissance du végétal . En tout cas j’aime beaucoup les photographier quelle que soit leur couleur .
    Bonne journée
    Bises

  11. Bonjour Zaza, je suis bien d’accord avec ton texte, les libellules tu les as rendues heureuses, alors pas de regrets, elles sont programmées ainsi, pourquoi pas profiter de cet engrais non toxique? Bisous et bon samedi après-midi MTH

  12. Bonjour Zaza
    Elles sont vraiment très belles ces libellules bleues et quand j’en voie je pourrais passer un bon moment pour les prendre en photos .mais l’idée que leur vie soit si courte est encore plus motivant
    Merci pour ce joli texte
    Bises Zaza

  13. ben dit donc quelle imagination…faire du compost de ces libellules fallait y penser!
    Continue toute façon un jour ou l’autre c’est peut-être ce qu’il va se passer avec nous et comme cela fini les cimetières ou personne ne vas…puisque tu a ouvert la brèche nul doute un autre malin va s’y engouffrer! Bravo bien vu ce texte. Bisoussss

  14. Bonjour Zaza,
    Eh comme d’habitude , le choix se ce défit est pas le plus facile avec 8 mots …..bravo pour cet exploit et ce choix sur ce bel insecte si fragile et que l’on adore

  15. Une belle imagination !
    Ces pauvres bestioles n’ont même pas le temps de se lasser de la vie . Je vais accumuler pendant 30ans le fumier de libellule pour en mettre dans mon jardin.Je ne vais plus les regarder du même oeil.
    J’avais accompagné ma soeur pour un contrôle de son bras cassé,à l’hôpital. Bisous

  16. en tout cas l’heure n’est pas propice pour voir si le ciel est bleu…..il faut attendre que le jour puisse remplacer la nuit…..passe une bien excellente journée sans aucun souci…..

  17. ☁ …☁ …☁C’est à la lueur de mon ordi Que je viens te souhaiter Une agréable et bonne journée , Pas de pluie mais nuageux ,Aujourd’hui diète pour effacer les méfaits de la chandeleur et commencer une nouvelle semaine , dans la joie et la bonne humeur big bisous pour ce joli poème je ne les regarderai plus de la même façon !!! ☁ …☁ …☁

  18. Les libellules et leur vie éphémère , j’en vois souvent au bord de mon canal, je me souviendrais de ta petite histoire en les voyant folâtrer tout près de moi;

    Belle fin de dimanche et bisous d’EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.