« BOULANGERIE » – Jeu des acrostiches

JEU DES ACROSTICHES

boulanger

B on pain de chez nous, confectionné par nos valeureux artisans
O ù irions-nous sans notre bonne miche de deux ou la baguette !
U ltime maîtrise aux pétrin et fournil de nos boulangers brillants
L e métier très dur est abandonné par nos jeunes, quelle boulette.
A llons,  il faut redorer le blason de ce métier  noble et inéluctable
N ’oublions pas  le  sketch de l’ami Fernand relatif  aux  étrangers
G are à  celui qui abandonne  dans son village ce métier admirable
E t qui laisse les hypermarchés se substituer aux vrais boulangers
R etournons aux fondamentaux, mon grand-père était boulanger
I l nous a appris le pain,  pétrir la farine,  le sel, l’eau et son levain
E t  laisser la pâton lever avant de l’enfourner dans le four à bois !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « « BOULANGERIE » – Jeu des acrostiches »

  1. Quel bonheur de lire ton acrostiche!
    Bon comme du bon pain, du vrai… pas ce pain dégu……. que certains vendent comme si c’était de l’authentique…
    Bref…
    Avaler ça c’est foutre sa santé en l’air et qu’on ne me dise pas « oui mais ceux qui n’ont pas de sous… »
    Payer pour de la merde c’est déjà payer trop cher, tellement d’irrespect de l’être humain, autant acheter moins mais mieux et on peut aussi, humblement, faire des choses soi-même, ça ne sera pas le top de l’artisan mais on peut utiliser de bons ingrédients, pétrir ses petits pains, les faire lever, Christophe nous en fait, moi je trouve les recettes, sourires!
    Bravo pour l’acrostiche, gros bisous ma Zaza
    Cendrine

  2. Plus de boulanger dans le village, ça manque. Mon fils se lance dedans, enfin plus particulièrement la pâtisserie mais les études lui font faire les deux, ce qui n’est pas plus mal. Au fait, et la boulangère ?

  3. je me suis trompée j’ai mis boulangère chez moi !
    pas grave-
    tout y est — le labeur- les films –le pain de supermarché !!
    bravo c’est bien joué-
    bisous- belle journée-

    le thème de mardi 17-07 sera les mots- choix de gazou-

  4. Au supermarché le pain est insipide, et je tentes de trouver une bonne baguette, parfois notre boulanger le rate, mais bon en général ça passe, le jeudi il est fermé et je fais 10 kms de plus et là il est toujours bon à Miramont…
    Mon père adorait Fernand Reynaud et nous aimions rire avec lui !
    Bises Zaza

  5. Nous avons la chance d’en avoir encore un dans le quartier , j’y vais à vélo ou à pied et j’adore casse le croûton en revenant , leur pain est délicieux. Le week – end il y a une queue phénoménale sur le trottoir , le bouche à oreille fonctionne à merveille .
    J’aime beaucoup le pain et je trouve que c’est une sacrée erreur de le mettre au banc des accusés pour les régimes .
    Bonne journée
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.