Défi N°182 pour la Communauté des Croqueurs de Mots … !!!

Lilousoleil a repris la barre de la communauté des Croqueurs de Mots pour la quinzaine à venir C’EST ICI

Elle nous propose : « Un logorallye ??????? »

C’est quoi cette bête là ?

Écrire un texte en vers, en prose ou les deux à la fois avec les mots ci-dessous :

  • faucard : (instrument de coup fait de plusieurs lames articulées utilisé pour les herbes aquatiques)
  • fentoir : (large couperet à l’usage des bouchers)
  • ferrade : (marquage des bœufs au fer rouge)
  • fétuque : (une graminée des prairies)
  • ferrandinier : (fabricant d’étoffe de soir)
  • fidéjusseur : (celui qui se porte caution pour autrui)
  • filaire : (ver parasite d’Afrique tropicale de l’homme et de divers animaux)
  • filetoupier : (batteur de chanvre)
  • fissipède : (qui a le pied divisé en plusieurs doigts)
  • fausset : (broche de bois pour boucher un trou fait au foret dans un tonneau)
  • flette : (petite chaloupe au service d’un chaland -péniche- de rivière)
  • forlonger : (distancer, laisser en arrière)
  • fonçaille : (planche supportant la paillasse dans un lit sans sommier)
  • fustanelle : (petite jupe évasée et plissée qui fait partie du costume masculin traditionnel des Grecs)

Possibilité de laisser deux mots de côté… Merci Lilou, tu es bien bonne ! Mais je les placerai tous, nananère … !

Sous un ciel profond déchiré par les fentoirs de Zeus, le vent affolé ébouriffait les flots et les voiles. Debout devant la barre de sa flette, le filetoupier, très aguerri en navigation, faisait face à la tempête.

Enveloppé d’un ciré noir solidement boutonné, le bousingot vissé sur la tête et fabriqué par un ferrandinier,  il contemplait cette fantasmagorie climatique. Les grondements divins, l’effluve des nuages, l’éclat des lames menaçantes faisait forlonger son être.

Sur le pont son équipage se cramponnait comme il le pouvait. Les creux des vagues, gueules monstrueuses, auraient pu engloutir une flotte entière. Zorba, ne quittant jamais sa fustanelle, était venu prévenir le cap’taine filetoupier :
– « Nous y sommes cap’taine » !
– « Il était temps, cette vielle flette n’aurait pas tenu plus longtemps dans une tempête de cette envergure. Faites descendre l’équipage dans la cale, ordonna le cap’taine ».
– « Bien cap’taine ».
Zorba hurla l’ordre aux marins qui disparurent à fond de cale, suivis du cap’taine et de son second ayant la particularité d’être fissipède. Le pont du navire ainsi déserté, la barre se mit à tourner tel un faucard.

Soudain, le vieux gréement craqua et commença à se fendre dans le sens de la longueur. Il menaçait de s’ouvrir comme une coquille de noix, laissant apparaître un submersible tel un fidéjusseur, aux allures de bombardier furtif. Ses ailerons aiguisés, sa poupe effilée étaient prêts à percer l’océan, mais aussi la flette.

A bord du submersible, le poste de commande était constellé de diodes de couleur rouge, jaune et orange. Malgré la profondeur, le sous-marin tanguait fortement.
– « Maudite pataugeoire du « MALIN » ! Elle nous fera connaître les cimetières de baleines. Il faut quitter la zone au plus vite ».
– « Paré à la manœuvre » ! hurla le commandant.
– « Moteur toute ! Purgez les ballasts ! Plongez à trente mille mètres » !
– « Commandant avec tout le respect que je… »
– « Plongez à trente mille mètres. Exécution ».
– « A vos ordres ».
Le sous-marin descendait tant bien que mal dans les profondeurs de cette pataugeoire, balloté par l’entité démoniaque en personne.

Pendant ce temps, sur la flette endommagée, l’équipage devait œuvrer pour colmater des voies d’eau. Rien de tel que des faussets pour parer au plus pressé ! Le sous-marin avait laissé sa marque sur cette embarcation telle une ferrade.

Le pire était passé et il fallait rallier la côte pour retrouver la dune recouverte de fétuque. Zorba, choqué par cette apparition soudaine et préoccupante en attrapa la colique. Le bienfait de cette frayeur fut de se débarrasser de ses filaires. Pauvre diable, vidé, il retrouva la côte allongé sur sa fonçaille.

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

37 pensées sur “Défi N°182 pour la Communauté des Croqueurs de Mots … !!!”

  1. Fichtre, le « f » dans tous ses états, que de vocabulaire!
    Les mots ont le vent en poupe et ça réjouit l’oeil autant que l’ouïe car le chant des mots est des plus séduisants. Bravo pour ce défi très difficile, ta verve légendaire a su prendre ces mots exigeants et les accorder dans une histoire qui me ravit!
    Merci ma Zaza, je t’embrasse et te souhaite un beau printemps
    Cendrine

    Petit message
    Impossible d’accéder à mon blog depuis samedi, cela m’a fortement contrariée car j’y tiens à mon petit espace ! J’ai contacté Eklablog, en plus je suis propriétaire du nom de domaine… Il faut que l’administrateur y mette le nez, j’avoue ne pas être rassurée.
    Du coup, j’ai créé un blog sur Overblog tout à l’heure, un blog qui sera davantage un journal intime. Je l’ai appelé la Chimère écarlate.
    http://chimereecarlate.over-blog.com/2017/03/premiere-inspiration.html
    Tu n’es pas obligée d’y aller ou de t’inscrire.
    Je me suis demandé si j’allais continuer sur le net car avec mon état de santé, j’ai besoin de sentir qu’au moins l’aspect blog est un dérivatif agréable pas une source de contrariété.
    Christophe m’a encouragée à créer ce nouveau blog afin de pouvoir communiquer avec mes amies en attendant que revienne Ma Plume Fée dans Paris car j’ai l’intention de rester sur Eklablog.

    Je te fais de gros bisous en te souhaitant le meilleur pour ce Printemps qui commence dans quelques heures…
    Cendrine

  2. Même en lisant les définitions que je n’ai bien sûr pas retenues, je n’ai rien compris !
    mais je reconnais qu’il faut le faire, ce texte, bravo donc.
    Bon début de semaine.

  3. Bonjour ma Zaza
    Oh mais bravo vraiment, des mots pour beaucoup que je découvre grâce à toi mon amie et j’admire ton texte, mais que tu es douée ma Zaza, un défi merveilleusement bien réussi, B R A V O !!!!!!
    Merci pour ton gentil passage.
    Je te souhaite un beau lundi au soleil et que cette journée sente bon le printemps.
    Gros bisous d’amitié de mon beau ti rocher.

  4. Impossible de mémoriser le sens de tous ces mots en « f » et toi, décontractée, tu nous offres un texte cohérent et savant dans un domaine ignoré de ma petite personne. J’en suis baba ! Bravo ma belle continue à nous enchanter. Bisous

  5. Bonjour Zaza .
    J’espère que comme nous tu as passé un bon week-end et que tu vas bien et tes proches aussi .
    C’est avec du Soleil que je te souhaite une bonne semaine et un agréable Printemps .
    Bisous de nous deux .

  6. Bonjour Zaza,
    Bravo pour ce logo rallye et cette introduction de tous ses mots de la liste dans le texte.
    Du travail d’écrivain…….
    bonne fin de journée « Printemps »
    amitiés

  7. Cela sent la mer et l’expérience des flots chez toi, ici aussi je dis bravo, le défi n’était pas facile à relever et tu t’en sors avec brio…

  8. J’ai cru un moment qu’on allait se retrouver sur le radeau de la méduse mais quel cauchemar quand même avant un dénouement correct en dépit des avaries ! Quelle histoire ! bises et belle journée

  9. Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, le matin, à la table des anges.Je te souhaite un joyeux printemps plein de joies journalières et de billet aussi savoureux que celui-ci big bisous bonne semaine

  10. Bravo Zaza , tu m’as embarquée pour ce défi , la surprise est de taille en effet . Tu t’es bien amusée pou ce défi ça se voit .
    Bonne journée
    Bisous

  11. Tonnerre de Brest!!! Tu avais le vent en poupe, matelot!!! Une belle virée sur une mer de déchaînée. Ça m’a bien plu,sacré non d’une pipe!!! Gros bisous, ma Zaza.

  12. PLus de dimots à placer, et tu t’en sors à merveille. Bravo, je vois que tu aimes les challenges liés à l’écriture et à l’imagination. Yann

  13. …vous m’épatates chère Dame avec votre texte, des mots que je ne connaissais même pas, bravo!
    Bisous du jour de Mireille du sablon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo