Défi N° 216 chez les « Croqueurs de Môts » … !!!

Pour la 216ème quinzaine des Croqueurs de mots, c’est nos amis Les Cabardouche qui prennent la barre. Leurs consignes : ICI

Merci Marie, merci François pour cette belle estampe japonaise, que m’a rappelé la légende de Tanabata. Je vais vous la narrer.

La Tanabata !

Les personnages de ce conte :
– Orihime (étoile de Véga)
– Hikoboshi (étoile d’Altaïr)
–Amatarerasu (Le dieu soleil)
– Fujin (Le dieu du vent)
– Le chat Ikaru (rayonnante)
– Le chien Benkei (celui qui cherche)

Orihime, tisserande de son état, se voit confier par Amaterasu la tâche de confectionner des vêtements pour son père, ce qui l’occupe énormément et lui laisse très peu de temps pour rencontrer l’âme sœur.
Pour tenter d’arranger cela, son père organise une rencontre avec Hikoboshi.
Les deux jeunes gens tombent, tout de suite, follement amoureux. Totalement épris l’un de l’autre, ils se marièrent peu de temps après. Ils en oublièrent tous deux de s’adonner à leurs occupations divines. Vous pensez bien, ils avaient autres choses à faire. Tout ce bonheur qui ne les faisait vivre que pour eux et pour leurs bêtes, le chat Ikaru et le chien Benkei, suscitèrent la colère de Fijin qui leur interdit de se voir.

Il souffla si fort sa colère qu’ils se retrouvèrent séparés par une rivière infranchissable, la voie lactée.
Devant le désespoir et les pleurs du couple, le dieu du vent leur permit finalement de se voir une fois par an le 7ème jour du 7ème mois. C’est ainsi que la fête du Tanabata est née.

Au Japon, cette fête correspond à la fête des étoiles, célébrée au 7ème jour du 7ème mois du calendrier. Dans les faits, la célébration a lieu le 7 juillet ou le 7 août, en fonction des zones où elle se déroule.

Elle provient du festival chinois Qixi et aurait été apportée au Japon au 8ème siècle. Comme tous les vieux contes, et je vous ai proposé la version la plus connue.

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « Défi N° 216 chez les « Croqueurs de Môts » … !!! »

  1. Quel plaisir de lecture ! Les Cabardouche, qui apprécient les légendes, vous remercient vraiment Zaza pour cette interprétation très documentée. Fijin n’est pas aussi impitoyable qu’il paraît, certes un jour par an c’est bien peu mais mieux que rien… Vive le Tanabata, belle journée Zaza !

  2. Coucou Zaza, fascinante légende qui nous transporte dans les étoiles et aussi bien en Chine qu’au Japon, ce qui départage tout le monde devant l’estampe de Marie ! Bravo, gros bisous.

  3. Je ne connaissais pas cette légende de Tanabata , une sacrée punition quand même pour ce couple même si il y a une dérogation d’une journée .
    Pour ma part j’ai trouvé l’histoire des statuettes habillées du bouddha Jizo intéressante et je m’en suis inspirée pour mon récit .
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.