Défi NR 205 – Les Croqueurs de Mots … !!!

défi croqueurs de mots

Nous sommes en 2500, d’étranges créatures ont investi la planète , mi – robots mi  créatures de légendes .  Adeptes du lipogramme elles se sont chargées d’éliminer toute lettre g de leur vocabulaire. A vous d’imaginer un dialogue ou une histoire en vous inspirant de cette photo .

defi 205

E.H.T – « Équivalent Humain Travail ! »

Deux cousins des Nexus, vivant dans les forêts, sur le continent d’Indona, débarquent sur terre, en pleine période hivernale dans la belle ville de Jazzy, à Metz.

— « Allez viens, allons nous réchauffer au Matamata Coffee Bar,  il faut bien fêter cela. »
— « Mais tu es complètement fou, c’est un café 100% humain, ça va nous coûter une fortune ! »
— « Arrête, tu as vu la hausse de notre E.H.T. On peut bien se le permettre. »
— « Il y a une file d’attente pas possible ! »
— « Du temps, on n’en manque pas… Allez, je t’en prie, ne fais pas ton bêcheur, allons-nous faire servir par de véritables êtres humains. C’est tellement authentique et jouissif. En plus je suis trop content, avec ce rythme de hausse des E.H.T, je pourrais bientôt vivre uniquement sur cette réserve … en y allant mollo sur les déplacements tout de même ! »
— « Oui, c’est vrai qu’une telle hausse, cela se fête ! »
— « Est-ce que tu sais d’ailleurs pourquoi ils ont augmenté notre « Équivalent Humain Travail » ?
— J’ai entendu dire que les plateformes « ravitaillement » de la planète d’Indona sont toutes équipées en robots dernier cri. D’ailleurs, je crois que cela a sonné la fin des derniers emplois humains de la branche sur Indona. Ils étaient quand même plus de 500 personnes sur le site ! Ils ont fait un petit article justement où ils interviewaient le dernier employé. Avec autant de personnes sorties de l’emploi et vouées à repartir sur terre, ce n’est donc pas une surprise que notre E.H.T bondisse.
— Je n’ai jamais rien compris au calcul de cet E.H.T ?
— C’est simple pourtant, le robot remplace un salarié et donc on redistribue à part équivalente son salaire. Sans ça, on aurait de riches robots qui ne consomment rien et les humains sur terre crèveraient de faim. On nous redistribue simplement de quoi consommer et faire tourner l’économie de la terre quand nous nous téléportons.
— Dis donc, tu es calé sur le sujet !
— Oui, cela fait partie de mon module universitaire « Société et Philosophie Moderne ». Je l’ai choisi car j’ai adoré le cynisme de l’intitulé : « Pourquoi le modèle capitaliste aboutit « in fine » au communisme ? ». J’aime bien ce cours où l’on essaye de réfléchir sur notre nouvelle société.
— Tu m’étonnes, après l’énorme chamboulement, on est tous un peu perdus. Maintenant que les robots s’occupent de quasiment tout, il faut simplement que je me creuse le cerveau entre tous ces « L.I.P » pour passer le temps.
— Eh bien, inscris-toi à mon cours, tu en apprendras énormément. C’est le meilleur « Loisir d’Intérêt Public » auquel j’ai participé.
— « Je ne sais pas trop, j’aimerais bien trouver quelque chose d’un peu différent. J’en ai ma claque de tous ces cours de pilâtes, chant et développement personnel… »
— « Tu veux quoi ? Rejoindre une filière 100% humain ? Cela nécessite un niveau de maîtrise insensé, il faut être un surdoué pour être admis à ces filières. En parlant de surdoué, la « robote » Sandrine a obtenu le statut d’artiste ! »
— « Non, c’est pas vrai ! Elle a réussi à passer la barre du million de followers ? »
— « Oui et elle expose en ce moment même au musée de la ville de Metz. Tu verrais ses œuvres… complètement subversives. Des détournements des célèbres peintures où les hommes sont substitués par des robots. Tu verrais sa « Marianne » robot portant le bonnet révolutionnaire… Et ses scènes de débauches hommes-robots où l’on ne devine plus qui domine qui. Complètement flippant ! »
— « C’est ça que j’aimerais, une activité un peu à part. Je ne te l’avais pas encore dit, mais j’ai publié un papier en atavisme moléculaire. Ce sera mon troisième en trois ans. Si j’arrive à en avoir un supplémentaire, je pourrais rejoindre une unité de recherche universitaire. Tu te rends compte ? Je serais officiellement chercheur et j’aurais accès aux unités pour l’amélioration scientifique et technique. Dans le domaine de la santé en plus ! Ce serait le rêve ! »
— « Mais je ne savais pas que tu avais poursuivi les recherches dans cette spécialité après ton master… »
— « Oui, j’ai continué en doctorat à temps partiel. Maintenant que l’on bénéficie des études tout au long de la vie… »

— « Messieurs, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue au Matamata Coffee Bar. Votre table vient de se libérer. L’établissement s’excuse par avance des nuisances sonores apportées par la manifestation « Nos Loisirs Nous Aliènent » indépendantes de notre volonté. En raison d’une importante demande, je vous indique que votre table vous sera allouée pour une durée maximum de quinze minutes. Pendant ce temps, cela sera pour moi un plaisir de vous servir. Que désirez-vous commander ? »

— « Un expresso, s’il vous plaît. »
— « La même chose, s’il vous plaît, mais avec une pointe de lait. »

Le cafetier s’éloigne en braillant.
— « Edmond !! Lance-moi fissa deux cafés pour les p’tits tas de boulons de la treize, dont un avec une larme de lait !! »

— « Hé ! Mais, je rêve ! Il vient de nous traiter de tas de boulons ! »
— « Ah ouais, j’adore, c’est tellement humain… ! »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Défi NR 205 – Les Croqueurs de Mots … !!! »

  1. Excellentissime! Foi de Zé-boulon!!!
    Sérieux, j’ai vu la scène dans ma tête et sans champignons hallucinogènes!
    Une excellente satire de notre monde humain qui s’éprend d’Intelligence Artificielle et de Machines sans comprendre que le Naturel est notre avenir…
    Beaucoup d’humour et de verve, un plaisir de lecture que l’on ne risque pas de bouder, gros bisous ma Zaza
    Cendrine

  2. Whaouh Zaza quelle performance! Je suis scotchée par ton histoire, c’est vraiment super, merci beaucoup pour cette excellente participation je me suis régalée.
    Suis sur mon téléphone car plus d’internet ils installent la fibre.
    Bon lundi
    Bisous

  3. il y a du vrai la dedans ma bonne dame ! à se demander si c’est pas comme ça que sera l’avenir de nos enfants !
    une belle fiction…qui sera peut être une réalité en 2500 !

    G T F P DE B ….( je te fais plein de bisous…pour qui n’aurait pas déchiffré :-)

  4. PS Eglantine 36 et Eglantine lilas …c’est tout pareil :-)

    36 mais non ce n’est pas le quai des orfevres ! c’est wordpress…lilas OB ! qu’on se le dise

  5. Une fiction très convaincante et avec une petite manif pour faire plus terrien . Bravo;ils me plaisent bien tes robots intellos et bobos qui vont s’encanailler sur terre ! Bisous

  6. Encore une fois une histoire à nous faire frémir, des boulons… Bof! ce ne sera fait qu’en 2500, d’ici là adieu vaches, veaux, cochons de lait… Avec une pointe, s’il-vous-plaît. Gros bisous et belle journée ♥

  7. je suis paf en lisant ton défi ; les robots souhaitent devenir des hommes, pourquoi leur reprocherait-on, c’est nous qui au fond souhaite qu’ils nous ressemblent.
    Metz est une très jolie ville et je suis honorée de leur présence.
    C’est « chiadé » … merci et bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.