Histoire des Terre-Neuvas – 1/3 … !!!

Peinture de Paul Signac – le Pardon des terre-neuvasPeinture de Paul Signac - le Pardon des terre-neuvas

Les terre-neuvas sont les pêcheurs qui, du XVI ème au XX ème siècle, partaient chaque année des côtes européennes pour pêcher la morue sur les grands bancs de Terre Neuve, au large du Canada.

carte Terre Neuve

Ces pêcheurs étaient majoritairement français mais également basques espagnols, portugais et anglais.

Cette pêche a pris fin à cause de la raréfaction de ce poisson à la fin du XX ème siècle.

Morue ou appelé aussi cabillaudmorue

Par extension, le nom de terre-neuvas est aussi donné aux pêcheurs qui ont pratiqué une pêche similaire sur les bancs d’Islande.

zone de pêche

Ce qui inspira le merveilleux livre de Pierre LOTI

« Pêcheur d’Islande »pêcheur d'islande

 Cette pêche représenta une activité économique importante pour les populations du littoral français de

Saint-MaloSt Malo

St Malo

St Malo

Cancale cancale

cancale

FécampFécamp

Fécamp

Fécamp

qui devinrent d’importants ports de terre-Neuvas.

Lancée dès le milieu du XVI ème siècle, elle connut son apogée entre 1820 et 1840, avec plus de 10 000 pêcheurs français partant chaque année sur les bancs de Terre-Neuve et le long de la côte française de Terre-Neuve, ce chiffre descendant à 10 000 à la fin du XIX ème siècle.

zone de pêche

 La pêche intensive avec des moyens modernes conduisit à une quasi-disparition de la ressource en morue et à une interdiction de pêche par les autorités canadienne.

carte

Cette pêche entraina la colonisation et le développement de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, situé à proximité immédiate des bancs, dont le port de Saint-Pierre servait de port de relâche et d’approvisionnement aux navires de pêche. 

carte

La ville de Saint Pierreville de Saint Pierre

Le port de Saint-Pierreport de Saint Pierre

A SUIVRE

 

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 réflexions sur « Histoire des Terre-Neuvas – 1/3 … !!! »

  1. Un article passionnant!
    Une page à la fois historique, littéraire, très poignante… La vie de ces hommes a été semée de tant d’écueils et je pense aussi à leurs familles…
    La mer est un univers magnifique mais si rude, âpre, exigeant…
    Un voyage vers l’inconnu même si on a en tête une destination…
    Ah, ma Zaza, je pense fort à toi, tes mots m’ont beaucoup émue… Je souhaite que Sir Thomas l’estomac cesse d’évoluer sur une mer démontée…
    Mon Sir Thomas à moi m’a fait le même « coup » après la crise d’épilepsie de la semaine dernière, une horreur! Trois jours de cauchemar à ne rien pouvoir avaler sinon ça ressortait aussitôt et j’avais ma bouillotte aussi…
    J’ai cru que ça ne s’arrêterait jamais alors je pense fort à toi, repose-toi bien et je t’envoie de gros bisous de réconfort, merci pour le très bel article
    Cendrine

  2. des endroits et ce monde de pêcheurs que j’ignore totalement, mais l’eau m’effraie, alors je ne cherche pas a m’y rendre….passe un bien agréable jeudi, je suis pressée ce matin…

  3. Bonjour ma petite Zaza..c’était une vie bien difficile et on a peine a s’imaginer les difficultés qu’ils rencontrait !
    je suis venue te faire un ti coucou et t’offrir toute mon amitié en cette journée qui s’annonce moins glacial, ils annoncent un peu de soleil et il fait encore froid, mais c’est bien plus gaie quand le soleil est la !
    Je te souhaite un magnifique jeudi..de la fête de la femme ♥

  4. FORMIDABLE CE BILLET UN VRAI RÉGAL !!!!

    Que serait le monde s’il ne vous avait pas ouvert les portes de la liberté ?

    Il sera fade et triste, sans aucun touche de féminité.
    Célébrons aujourd’hui ces avancées qui vous ont permis d’exister.
    Joyeuse journée des droits de la femme  big bisous

  5. Coucou Zaza et merci pour tes articles qui sont toujours très intéressants… certainement un métier très dur que celui de pêcheur. Belle journée. Bisous

  6. Bonjour Zaza,
    voilà un bel article ……qui vient aujourd’hui rappeler en cette période la surpêche de nos marins français et autres soit 500000 tonnes à l’époque . Depuis 1992 après l’imposition du moratoire de pêche, la morue est de retour dans une partie des eaux du Saint-Laurent et de Terre-Neuve. …….
    PS: Alors que aujourd’hui nos pécheurs parlent de limites de pêche……
    Merci du partage
    bonne fin de journée
    Amitiés

  7. Ils avaient la vie rude, certains y perdaient même la vie !
    Quand j’étais petite ce sont ce genre de livres comme Pêcheurs d’Islande de Loti que ma maman nous faisait lire. Tu as du connaitre comme moi Agnès de Saint Pierre et Miquelon ?
    J’aime beaucoup la toile de Signac
    Merci pour cet article Zazounette
    Bisous

  8. …passionnant et bien documenté ton article sur les « terre neuvas » , metier bien difficile pour les pecheurs, beaucoup y sont restés ! arret par manque de poissons, il parait qu’ils reviennent, mais l’interdiction demeure au moins dans le eaux canadiennes , de belles images sur le film « le crabe tambour » … bonne journee bisous

  9. Tres intéressant ton billet , on voit que les réserves de poisson ne sont pas inépuisables , quelle chute .
    Je ne savais pas que St Pierre et Miquelon était une ile si petite .
    Bonne fin de journée Zaza
    Bisous

  10. « Pêcheurs d’Islande » je me souviens de ce livre de Pierre Loti qui m’avait beaucoup marquée étant jeune … une vie rude autant pour les hommes partis si longtemps en mer que pour leur famille … un très bel exposé Zaza : de profondes recherches qui nous en apprend beaucoup sur ces labeurs trop souvent oubliés. Merci à toi, les photos parlent d’elles même !
    Bisous en cette journée de soleil et pluie, mars avec ses giboulées n’en n’a pas fini avec l’hiver !
    Bonne fin d’aprèsm’ par chez toi !
    Nicole

  11. J’aime à lire tous ces ouvrages sur la mer surtout de la pêche en Bretagne.
    Bises de Mireille du sablon

  12. Bonsoir Zaza
    Le travail des terre-neuvas était pénible et dangereux,combien ne sont pas revenus de cette pêche … Il ne faut pas oublier aussi ces jeunes mousses de 12,13 ans qui étaient esclaves sur ces bateaux . Bonne soirée bises

  13. Bonsoir Zaza,
    Un dur métier que la pêche en pleine mer !!
    il fallait du courage, ce n’était pas une vie pour eux et leur famille !!
    et par tous les temps ! grrr…. à suivre
    Bonne journée, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.