« La crème du gratin était là… » – Atelier NR 76… !!!

Atelier NR 76 chez Ghislaine, ICI

Composer un texte comprenant les mots: « Masqué, rigueur, armée, mensonge, nocturne, éphémère, récolte, esprits »

Ou, et

La phrase, « La crème du gratin était là… »

Vous vous souvenez certainement d’Alexandre Gerbille, ayant un rendez-vous aux éditions, « Arsouille l’embrouille », ICI.
Depuis, et avec de la rigueur, il a réussi à se faire éditer sur des textes éphémères. Il fait partie des auteurs qui soutiennent la lecture de notre belle langue française. Je le laisse vous expliquer son expérience !

« Je profite de votre attention pour vous décrire comment j’en suis arrivé là, ça peut vous intéresser. Vous allez comprendre que le hasard peu masquer souvent bien des choses, comme dans les nouvelles les mieux écrites.
Tout commence en gare de Rennes. Mon copain All Kollyck mange une entrecôte/gratin dauphinois et le serveur avait été radin sur les serviettes en papier. Et pourtant, la crème du gratin était bien là, il s’en était collé plein les doigts. All remarque un drôle de caisson qui semble cracher du papier. Il s’avance, appuie sur tous les boutons, se saisit d’une armée d’espèces de tickets de caisse qui en sort. All s’essuie les mains, et jette les papiers derrière lui.

Derrière lui justement, se tient Martin Gale, le célèbre et redouté éditeur. Il se trouve là par un hasard qui n’a rien de factice. Il se trouve qu’il doit prendre le TGV pour Paris. Comme Martin a été particulièrement bien élevé par sa grand-mère corse (mais ça on s’en fiche complètement, ça n’aura pas d’intérêt dans l’esprit de l’histoire), il récolte les papiers.
Avant de les jeter, il y jette un coup d’œil et remarque évidemment que des textes y étaient imprimés. Ce n’est pas que Matin Gale soit en manque de manuscrits à lire, il lui en arrive environ cinq par jour à son bureau, mais par habitude, il ne jette rien avant de l’avoir lu. Il va donc prendre connaissance des textes. Et, sans mensonge, il s’agit de mes textes, à moi, Bertille, inconnu à l’époque, mais pourtant auteur de très courtes histoires imprimées sur chaque ticket.
Il suffit de résumer la suite, que vous la voyez venir grosse comme une fusée dans un champ d’Anthémis. Martin Gale était très intrigué par mes textes, il demande à l’une de ses stagiaires de se débrouiller pour me contacter. Elles sont très malignes ces jeunes ! Il me fixe un rendez-vous nocturne et veut savoir si j’ai écrit d’autres textes dans la même veine. Comme c’est le cas, il me les publie dans un recueil remarqué par un grand quotidien (par pudeur, je n’évoquerai pas ici, le nom du premier grand prix qui m’a été attribué par les médias).
Par un juste retour des choses, je suis resté fidèle aux concepteurs du caisson à textes courts et j’ai voulu vous en faire part. J’ai fait très, très, court, comme on me l’a demandé, pour que ça puisse s’adapter au format des caissons ! »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

20 réflexions sur « « La crème du gratin était là… » – Atelier NR 76… !!! »

  1. La crème du gratin, tu m’as bien fait rire !!! Mais tu ne dis pas, a-t-il réussi à s’essuyer les doigts finalement ? Ah ? On s’en fiche, bon ben tant pis ! :D

  2. Comme les histoires droles dans les chewing gum lol lol
    Et les jeux de mots j’adore !! Ce martin Gale lol
    ah cet humour que chaque semaine je retrouve et des le matin un rire
    ca fait du bien pour la journée !
    Merci ma Zaza !! té trop forte !!

  3. …que d’humour dans ton texte, décidément, tu excelles dans tous les genres!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  4. Bravo zaza défi bien relevé tu as l’aisance pour raconter …journee grise chez moi ca change dhier ou cetait grand beau gros bisous

  5. Je t’admire ! Est-ce que la vieillesse est bien là oui j’y crois, je n’ai plus aucune envie de me prendre la tête, aujourd’hui par exemple je profite de cette journée un 25 octobre ou dans mon jardinet il fait 30° au soleil bien entendu… j’ai nettoyé; balayé ; Astiqué et rangé mes fleurs, mis des Pensées des Bruyères et j’en passe mais les écrits pour moi c’est fini je crois avoir tout dit, parfois j’arrive à lire 3 à 4 livres dans le mois et là… impossible çà ne passe pas ! Voila tu sais tout mais surtout bravo à toi ! Bisous bon jeudi !

  6. Donc pas besoin de faire long pour faire bien ! Très drôle ton texte . C’est bien connu que les grands-mères corses apprennent à leurs-petits enfants à ramasser les papiers ! Hi!hi!
    La célébrité vient quand on ne l’attend pas! Bisous

  7. Bravo Zaza, cette Bertille te ressemble beaucoup, elle a sûr ton humour! un beau texte pour un défi relevé avec brio. Bravo Zaza Bisous MTH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.