« La vie, une école prestigieuse » – Défi NR 158 … !!!

Défi n° 158 : Thème « La vie, une école prestigieuse »

L’école de la vie par Grand Corps Malade !

J’y suis entré tout petit sans le savoir, comme tout le monde
Derrière ses murs, j’ai grandi et j’ai observé chaque seconde
J’y suis entré naturellement, personne m’a demandé mon avis
J’ai étudié son fonctionnement, ç s’appelle l’école de la vie

Faut savoir qu’ici tout s’apprend, les premières joies et les colères
Et on ne sort jamais vraiment de cet établissement scolaire
A l’école de la vie, y’a des matières obligatoires
Et certains cours sont en option pour te former à ton histoire

La vie démarre souvent avec le prof d’insouciance
Il est utile, il t’inspire et puis il te met en confiance
Mais juste après vient le cours des responsabilités
Tu découvres les maux de tête et les premiers contrôles ratés

Le cours de curiosité est un passage important
En le comprenant assez tôt, j’ai gagné pas mal de temps
Puis j’ai promis que je m’inscrirai dans le cours de promesse
Mais j’ai parfois été fort dans le cours de faiblesse

A l’école de la vie, tout s’apprend, tout enseigne
Tout s’entend, on s’entraine, des matières par centaines
C’est l’école de la vie, j’ai erré dans ses couloirs
J’ai géré dans ses trous noirs, j’essayerai d’aller tout voir
En cours de grosse galère, j’ai eu quelques très bonnes notes
C’est ce genre de résultats, qui te fait connaitre tes vrais potes
Ça m’a donné des points d’avance et une sacrée formation
Pour le cours de prise de recul et celui d’adaptation

Je me souviens du cours d’espoir, j’avais des facilités
A moins que je ne confonde avec le cours de naïveté
Puis il y avait une filière mensonge et une filière vérité
J’ai suivi les deux cursus, chacun à son utilité

En cours de solitude, j’avais un bon potentiel
Se satisfaire de soi-même est un atout essentiel
Mais j’aime bien aussi l’ambiance qu’il y avait dans le cours de bordel
J’ai vite compris que l’existence ce conjugue mieux au pluriel

C’est qu’en cours d’humanité j’ai eu deux très bons professeurs
On a eu des travaux pratiques tous les jours, moi et ma sœur
J’espère que petit à petit, j’ai bien retenu leurs leçons
Et qu’à l’école d’une autre vie, je transmettrai à ma façon
A l’école de la vie, tout s’apprend, tout enseigne
Tout s’entend, on s’entraine, des matières par centaines
C’est l’école de la vie, j’ai erré dans ses couloirs
J’ai géré dans ses trous noirs, j’essayerai d’aller tout voir
En cours d’histoire d’amour, j’ai longtemps été au fond de la classe
Le cul contre le radiateur, j’ai bien cru trouver ma place
Mais en pleine récréation, alors que je n’attendais rien
J’ai reçu ma plus belle leçon et le prof m’a mis très bien
Au cours de liberté y avait beaucoup d’élèves en transe
Le cours d’égalité était payant, bravo la France
Pour la fraternité, y’avait aucun cours officiel
Y’avait que les cours du soir, loin des voies institutionnelles
Alors on saigne, on cicatrise,
On se renseigne, on réalise
Les bons coups et les bêtises
On salit, on se divise
Moi pour comprendre l’existence un peu plus vite ou un peu mieux

J’ai choisi le cours d’enfance en ville, j’ai même pris l’option banlieue
Reste qu’au cours de bonheur, le prof était souvent malade
On s’est démerdés tous seuls, on a déchiffrés ses charades
Autodidacte en sentiments, y’aura pas d’envie sans piment

Dans mes cahiers en ciment, moi j’apprends la vie en rimant
A l’école de la vie, tout s’apprend, tout enseigne
Tout s’entend, on s’entraine, des matières par centaines
C’est l’école de la vie, j’ai erré dans ses couloirs

J’ai géré dans ses trous noirs, j’essayerai d’aller tout voir

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

8 réflexions sur « « La vie, une école prestigieuse » – Défi NR 158 … !!! »

  1. J’adore ma Zaza ça prend au coeur les mots belle participation merci pour ta fidélité passe une bonne journée bisous je met en ligne

  2. …beaucoup d’émotion en lisant ce texte, merci à lui et…à toi, c’est cadeau!
    Bises,
    Mireille du sablon

  3. J’aime énormément Grand Corps Malade, sa voix grave et posée, ses modulations pleines d’émotion, sa classe naturelle, la manière dont il unit les thèmes urbains, « modernes » et des thèmes universels. Ses textes sont toujours très beaux.
    Merci pour ce choix et pour tes petits mots si gentils.
    Je comprends que vous envisagiez de rallumer la cheminée, c’est un temps de grenouille et ça caille!!!
    Nous aussi on a froid et le réseau Internet débloque, je passe par intermittence, je ne te dis pas le temps que j’ai mis à publier mon billet sur la chimère écarlate… Un truc du genre tu as le temps de t’endormir dix fois avant chaque image et chaque mot… LOL!
    Mes yeux vont mieux, je ne force pas, j’y vais par petites doses, trop peur qu’une crise repointe le bout de son nez…
    J’espère que tu vas le mieux possible, gros bisous pour tous les deux
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo