Le site de la Roche aux Fées 2/2 … !!!

La Roche aux fées !

Les dolmens angevins à portique ont été érigés à la fin du néolithique, entre 3000 et 2200 ans avant J.C. et la Roche aux Fées autour de 2500 ans avant J.C.
Les archéologues ont longtemps crus que les dolmens étaient dépourvus de tumulus. Les fouilles effectuées en 1986 au dolmen de la Bajoulière à Saint Rémy la Varenne en Maine & Loire ont pourtant démontré que ce dolmen était entouré d’un cairn piriforme avec une façade plate de part et d’autre et une extrémité en pointe à 9 mètres derrière la dalle de chevet.

DOLMEN DE LA BAJOULIERE

Il est donc envisageable que la Roche aux Fées était également enfouie sous un cairn similaire.
Ce grand dolmen était probablement, en plus de sa fonction funéraire (non avérée), un temple où les vivants pratiquaient un culte des ancêtres en fonction des phénomènes astronomiques.
Aucunes fouilles méthodiques n’ont été réalisées permettant de confirmer ou d’infirmer ces hypothèses.

Côté sud
Côté nord

Un monument aussi impressionnant a aussi donné lieux à des légendes. Comme celle qui prétend qu’il est impossible de compter deux fois le nombre de pierres en tournant autour du dolmen. Le diable embrouille l’esprit des curieux. La présence d’une dalle de taille moyenne, coincée entre deux dalles de couverture et une dalle se située à l’extérieur, à quelques mètres de l’entrée, expliquerait les différences dans le comptage de pierres.

A une époque pas si éloignée que cela,  les jeunes gens désirant se marier venaient à la nouvelle lune compter les pierres. Les filles comptaient dans le sens inverses des aiguilles d’une montre, et les garçons en sens inverse. S’ils trouvaient le même nombre de pierres, ils étaient assurés de faire un mariage heureux.

DALLE DE CHEVET

Une croyance recueillie en 1963, à la Métairie du Rouvray, présente la Roche aux Fées comme une grotte indestructibles construites par les fées pour protéger les restes des « gens biens ». Les Fées venaient régulièrement la nuit, rendre visite aux défunts. Mais depuis plus de deux siècles, les Fées troublées par la mort des arbres et le fracas des machines, se sont enfuies. Les jours de tempête, ce que vous prenez pour les sifflements du vent entre les pierres, n’est que les lamentations des âmes privées du soutien des Fées.

Une autre histoire nous conte que les Fées étaient parties chercher des pierres pour bâtir… Sans prévoir le nombre nécessaire de pierres pour la construction, elles ramenèrent les pierres dans leurs tabliers, tout en continuant leurs travaux d’aiguilles et leurs bavardages. Lorsque que la bâtisse fut terminée, les Fées bâtisseuses prévinrent les Fées pourvoyeuses qui libérèrent de leurs tabliers les pierres qu’elles transportaient. Ce qui expliquerait en certains endroits de la présence de menhirs fait dans la même roche, comme à la lande des Trois-Marie ou le menhir de Runfort. 

 VUE DU DOLMEN DE LA ROCHE AUX FEES EN 360°

Une petite visite guidée par un enfant du pays !

Et pour terminer la Fée Béatrice accompagne Philippe dans sa présentation !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

22 réflexions sur « Le site de la Roche aux Fées 2/2 … !!! »

  1. …j’aime beaucoup toutes ces légendes qui traversent les siècles…en saurons-nous la vérité un jour?
    Merci pour tes vidéos!
    Bises de Mireille du sablon

  2. Quelle chance qu’ils n’aient pas fait de fouilles ! quand on voit le désastre de la table des marchands à Locmariaquer où le camp retranché de Carnac, surtout pour faire du fric !
    Cet endroit est beau et plein de mystère
    Bises ma Zaza et belle journée

  3. Bravo Zaza pour ce bel article, bien documenté. Je ne crois pas plus aux légendes qu’aux dieux et aux traditions comme Halloween ou les crêpes à la Chandeleur (je fais des crêpes toute l’année) ; mais ces pierres ont une histoire, un vécu, et ça , ça m’intéresse. J’adore les vieilles pierres et leurs histoires mais je ne m’intéresse pas aux fées, lutins, sorcières, sortis tout droit de l’imagination de gens en mal de rêveries. Le dessin est très beau. La balade doit être très agréable, les photos nous le démontrent .Merci pour ce joli partage.
    PS : j’te vois plus, y a trop d’brouillaaaard !

  4. Je me suis régalée de voir tes vidéos. On en apprend sur le site et c’est vraiment génial. Les futurs mariés avaient intérêt de ne pas se tromper alors. Passe une excellente journée. Bises

  5. Merci Zaza pour les explications , j’aime beaucoup les légendes attachées à ces pierres , elles ajoutent un plus au mystère de ce dolmen .
    Bonne journée
    Bisous

  6. Bonjour Zaza , j’adore ton billet qui laisse la porte ouverte à toutes les hypothèses Bisous et bonne journée MTH

  7. Mais puisque il est impossible des les compter celles qui ont essayer n’ont pas eu de mariage heureux?
    Bisous Zaza vous avez vraiment des choses étonnantes en Bretagne, comme les légendes aussi.

  8. vraiment impressionnant ce monument, chapeau les fées, vous avez eu un sacré boulot pour transporter ces pierres , merci pour tes explications, bonne soiree chere Zaza bisous

  9. J’aime bien ces légendes… j’espère que ça fonctionne vraiment, sinon que de déceptions !
    Bisous et douce journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.