L’histoire des bisquines – 1/2 … !!!

bisquines

Les premières bisquines furent des embarcations déplaçant moins de 13 tonneaux. Le tonnage est la mesure du volume d’un bateau (le tonneau est équivalent à 2,83 m³)

Perle  can 55Perle can 55

La perle en régate alors repeinte en blancperle repeinte en blanc

perle repeinte en blanc

Dans la baie du Mont Saint Michel, la bisquine va connaître une profonde évolution: les petits bateaux du début font place à des unités plus importantes, adaptées aux besoins de la pêche au chalut, pratiquée toute l’année dans la baie du Mont Saint Michel, ainsi qu’au dragage des huîtres sauvages.

Plus de cent millions de grosses huîtres plates appelées « pieds de cheval » étaient chaque année extraite de la baie. 

pied de cheval

Nom usuel huître plate
Noms régionaux pied-de-cheval, istr, ustro
Nom en anglais european oyster, flat oyster

Le gisement naturel tendant à s’amenuiser, Louis XIV publia en 1787 une ordonnance réglementant le dragage des huîtres: les jours autorisés les bisquines se tenaient prêtes à partir vers les lieux de pêche désignés dès le signal des gardes.

Gisement naturel – les huîtres sont accrochées aux rochersbanc huitres accrochées aux rochers

Les huîtres sauvages, draguées à un stade immature et mises à grossir en parc, étaient une composante importante de l’économie cancalaise et granvillaise. La nécessité de préserver l’écosystème a très vite imposé de limiter ces prélèvements à une période très courte, environ une quinzaine de jours au voisinage de Pâques.

Pendant cette période de « caravane », la pêche était réglementée chaque jour de 6 heures le matin à 18 heures le soir par le bateau des Affaires Maritimes. La rapidité des voiliers et le savoir-faire de l’équipage faisaient alors la différence.

Marie Marin – La caravaneMarie Marin - La caravane

Vielle photo de la caravanela caravane

 La dénomination de « bisquine » apparaîtra dans les registres de la marine vers 1820.

Philippe HULIN – Bisquines en régatePhilippe Hulin - Bisquines en régate

Les rivalités qui apparaissent durant les régates, dont la première eut lieu à Cancale le 31 août 1845,  vont conduire à des perfectionnements.

La Cancalaise

Leur voilure va se développer jusqu’à faire de la bisquine le voilier le plus toilé de France.

Philippe HULIN –  Chargement de la bisquine par les femmesPhilippe HULIN - Chargement de la bisquine par les femmes

A SUIVRE

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

34 réflexions sur « L’histoire des bisquines – 1/2 … !!! »

  1. Je suis très heureuse de te retrouver après les vacances, de retrouver aussi tes articles toujours très bien écrits et illustrés, merci pour celui ci vraiment très intéressant.
    Très belle journée, bises

  2. Bonjour ma petite Zaza, je découvre aussi ce mot !!! Mais quel beau reportage ! Bravo ma douce pour ce bel article !
    Bon début de semaine ma douce et gros bisous

  3. Bonjour Zaza.
    J’espère que comme nous le week-end c’est bien passé et que tout va bien.
    Je te souhaite une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

  4. ..j’aime à lire tes écrits sur la vie de ces marins et tout ce qui l’entoure…
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

  5. C’est bien vrai que ces huîtres appelées « Pieds de cheval » y ressemble étrangement ! Désolée absente cause grosse grosse panne d’ordi, mais mon gendre est un « génie » rien ne lui résiste, sauf la peinture dont il a une ste horreur , c’est fou d’être ainsi « manuel », et mes 3 petits-fils prennent le même chemin, pas de gros intellos hihi ! Bonne semaine Zaza !

  6. Très intéressante cette histoire de bisquines, la mer et ses trésors…gourmands, rudement collectés par des hommes se confrontant à la force toujours ambivalente de l’eau. Ces embarcations sont très belles, merci du partage fort bien documenté
    Gros bisous ma Zaza
    Cendrine

  7. Tu as lu au dessus de mon épaule hihihi je lisais juste un article sur ce bateau vendredi voila un extrait
    Si la Restauration marque la renaissance du commerce maritime, du cabotage et de la pêche en général, c’est sous le Second Empire, et jusqu’au début des années 1890, qu’elle connaît son heure de gloire. La construction navale et la pêche favorisent le développement d’une économie locale autour de laquelle gravitent ateliers de voilerie, de cordiers, de forge, de tournage du bois et de fabrication de paniers à huîtres.Comme quoi les grands esprits se rencontrent dit-on hihihihi bon lundi ma belle

  8. Ce sont de beaux bateaux, très imposants . C’est intéressant de nous faire découvrir leur histoire .
    Les huîtres sont en effet très grosses .
    Bisous

  9. Un grand merci Zaza pour les dates du prochain défi 202 des croqueurs ! OUF ! heureusement que tu es là, car j’ai bêtement recopié le tableau des croqueurs sans vérifier les dates….
    Tout est remis dans l’ordre grâce à toi !

    J’aime bcp ton reportage photos … Les photos sont superbes, vraiment !
    quant aux huîtres, je ne peux pas en manger… et bizarrement, n’aime pas ! ça tombe bien !

    Bisous

  10. Bonjour ma Zaza
    Quel magnifique article si bien agrémenté de belles photos, j’ai beaucoup aimé cette histoire des bisquines que je découvre , quand je vois les huîtres hummm j’en salive de plaisir car j’adore !!!!!!!!!!!!
    Merci de ton gentil passage.
    Je te souhaite un bel AM, ici soleil, ensuite petite pluie et là de nouveau soleil.
    Je t’envoie une brassée de gros bisous d’amitié de mon île intense.

  11. Je ne connaissais pas ce terme de Bisquines ni cette réglementation pour les huîtres. Il y a du monde sur l’eau pendant ces heures autorisées , il n’y avait jamais d’accidents ?
    En tout cas ce sont de superbes voiliers
    Merci pour toutes tes explications et les superbes illustrations
    Bonne journée
    Bisous

  12. Bonjour Zaza,
    J’aime ces reportages que tu réalises, qu’on découvre chez toi, c’est toujours riche d’enseignement. Rien que le mot « bisquine » fut une découverte pour moi. Merci.
    Bises et bon lundi à toi.
    Fabrice

  13. Merci zaza de ce reportage très intéressant j’adore les huîtres cela le fait envie… Bon lundi gros bisous

    1. Les bisquines comme la cancalaise ou la granvillaise se tirent toujours « la bourre » dans des challenges, et participent aussi a de grandes manifestations nautiques, surtout l’été. J’ai eu l’occasion se skipper avec l’équipage de la cancalaise, et ce sont des souvenirs impérissables !

  14. Bonjour Zaza,
    voilà encore un billet instructif ….sur ce type de bateau ainsi que sur cette huitre « Pieds de cheval »
    merci du partage
    Bonne soirée
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo