L’histoire des éléphants à Nantes – 2/2 …!!!

dragon Nantes

Pierre Oréfice est un fils d’immigrés italiens installés en Lorraine et travaillant dans le bâtiment.
Il a vécu au milieu des coups de marteau, du béton, des tas de briques et des grincements de ferraille. Cela pourrait évoquer l’atmosphère qui règne aujourd’hui là où chantent les outils des ouvriers qui construisent les Machines de l’Île. Mais les choses ne sont pas si simples.
île aux machines nantes
Avant d’être le coauteur du projet des Machines de l’Île et désormais, à 53 ans, le directeur des Nefs, Pierre a été un étudiant « sérieux ». Un passionné d’économie, d’histoire, de géographie et de politique.
À l’âge de 15 ans, Pierre Oréfice lisait déjà Le Monde.
– « J’ai passé une maîtrise d’économie, avant de filer à Sciences Politiques, à Paris », raconte-t-il. « Mais je me suis dit que l’aventure était ailleurs. Devenir un technocrate, c’était pas mon truc. J’avais d’autres envies, d’autres passions. Les années 60 et 70 étaient une époque d’ébullition. La folie était possible. »
La culture l’attire, il a une âme d’artiste et des yeux d’enfant avides d’émerveillement. Il organise des spectacles itinérants sur une péniche, puis un festival de théâtre à Toulouse.
Ensuite, Pierre passe une vingtaine d’années au sein de la compagnie Royal de Luxe pour produire des spectacles, et il voyage dans le monde entier.
Au début des années 80, il rencontre alors François Delarozière.
Une solide amitié se soude entre le dessinateur et le producteur.
Le projet de l’Île de Nantes les fascine, ils veulent en être.
– « Les centres villes ont tendance à perdre la vie qui les animait. Or les gens ont besoin de grands moments de convivialité, de fête populaire, où ils se retrouvent. Le spectacle de rue joue ce rôle-là. Les artistes sont dans la ville. »
Pourquoi s’implanter à Nantes ?
– « Nantes est une ville inventive, une ville ouverte à l’imaginaire, un territoire où les rêves sont possibles. »
Des rêves que Pierre aime « rendre réalisables, artistiquement, économiquement, et politiquement ».
Il faut convaincre et se battre pour que naissent des géants.
 

Le héron géanthéron géant

L’araignée géante

Plante carnivoreplante carnivore

Le cheval dragon cheval dragon Nantes

Carrousel des mondes marinscarrousel des mondes marins

carrousel des mondes marins

carrousel des mondes marins

L’éléphantéléphant

éléphant

– « Une fois que c’est possible quelque part », dit Pierre, cela veut dire que c’est possible partout ailleurs. »

Celui des Machines de  l’Ile nous accueille dans la cathédrale de fer et d’acier qui est apparue au coeur de Nantes, sur la pointe ouest de son île. Quand on feuillette le carnet de croquis de François Delarozière, on a l’impression que les croquis de  « De Vinci » et les « rêves fous  » de J. Verne se sont matérialisés…

Mais revenons à Nantes, dans l’île des machineries !

Nantes – l’île aux machines en quelques petites vidéos

Et la vidéo que je préfère, l’éléphant !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « L’histoire des éléphants à Nantes – 2/2 …!!! »

  1. C’est vraiment Génial!!!
    Un monde fantasmagorique et futuriste qui me séduit au plus haut point, une Utopie qui se déplace avec force effets de machinerie et nos âmes d’enfants palpitent très fort!
    Superbe spectacle, merci à eux et merci du partage ma Zaza
    Mes yeux vont un peu mieux mais je ne force pas, là je file au dodo, je sens que c’est encore fragile et j’ai toujours la crainte d’une nouvelle crise…
    Merci de tes pensées…
    Pour les jolies fleurs, ça ne va pas être facile de résister aux giboulées mais on en aura profité en les cueillant des yeux et avec l’appareil photo…
    Gros bisous et un excellent week-end à tous les deux
    Cendrine

  2. Bonjour Zaza.
    La météo nous annonce du mauvais temps pour le week-end et la semaine prochaine.
    Ce serait dommage qu’il y est un coup de froid, ça c’est souvent vu à cette époque, car ça commence juste a fleurir chez nous. Ici, tout arrive plus tard.
    Je te souhaite un bon week-end, à Lundi.
    Bisous de nous deux.

  3. Bonjour Zaza
    Très beau partage, Merci !
    il faudra vraiment que j’y aille mais en attendant j’en profite grâce à toi !
    Je te souhaite un bon week-end et te dis à bientôt, je publie lundi mais je remets en pause
    Gros bisous

  4. Intéressant reportage sur ces drôles de machines qui font peur à certains et enthousiasment les autres…Je me serai bien fait une petite balade sur le dos de l’éléphant !! c’est super impressionnant…et tellement bien réalisé, de superbes créations à la fois techniques et artistiques…Bravo aux deux concepteurs-réalisateurs, et félicitations aux Nantais qui ont le privilège de voir ces bêtes fantastiques…Bises et bonne journée Zaza (ps : j’ai bien eu ton message, pas reçu de demande de ces pilleurs de boites mail)

  5. Un monde fabuleux à voir sur l’ïle de Nantes….on n’a jamais trouvé le temps d’aller faire chauffer la carte de l’APN, ce n’est pourtant pas bien loin…
    bon week end

  6. un superbe article Zaza,me revoilà après une panne de réseau je n’avais même pas de téléphone ,je te souhaite un très bon Samedi,bises

    attention ceux qui sont inscrits a ma news recevront le cadeau avec le muguet sinon il faudra que ne sont pas inscrits se le prenne

  7. C’est à la fois magnifique et enthousiasmant ; cela me fait nager dans le bonheur (ou retrouver mon enfance, peut-être ?) grâce à cette alliance entre le dessin et la sculpture, le fer et le bois, le rêve et la technique… Chris

  8. J’ai été absolument emballée par la découverte de cet éléphant , du manège et autres objets fantastiques!
    C’est un monde irréel qui nous permet de redevenir enfant, d’être Jules Verne à notre tour!
    Bises de Mireille du sablon

  9. C’est vraiment superbe , l’imaginaire en application pour le plus grand plaisir des petits et ds grands .
    Merci pour ce billet magnifiquement illustré
    Bon week – end
    Bisous

  10. un vrai beau spectacle de voir ces créations et surtout de pouvoir se balader sur le dos de monsieur éléphant…..même si je suis déjà montée sur le dos d’un vrai….doux dimanche à toi

  11. Coucou zaza, contente de te retrouver… j’ai beaucoup de mal à être présente sur les blogs et sur internet tout court car je suis en pleine période de créativité… ce n’est pas si souvent, donc j’en profite ;)
    Ce qui ne m’empêche pas de venir voir tes articles à chaque fois que je le peux, même si je ne laisse pas de com faute de neurones disponibles pour trouver les mots ou faute de temps…
    Je viens de parcourir les derniers articles ratés et j’ai donc ainsi pu découvrir l’historique de cet éléphant et des ces machines de l’île merveilleuses… j’ignorais que le Royal de Luxe s’était installé à Nantes. J’ai eu l’occasion d’assister à l’un de leur spectacle dans les années 90 à Carcassonne et j’ai adoré !! Ce qu’ils font à Nantes est extraordinaire et ces machines nous transportent dans le monde de Jules Verne et les schémas et plans de François Delarozière ressemblent étrangement à ceux d’un Léonard de Vinci réincarné !! Merci pour ces deux beaux articles (au fait, tu sais que la première photo du premier article n’apparaît pas ?) très intéressants.
    Je te fais de gros bisous… je te souhaite un très bon week-end du premier mai avec de jolis brins de muguets virtuels car je n’en ai pas dans mon jardin… ;)
    Cath

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.