L’histoire des éléphants à Nantes – 1/2 …!!!

éléphant nantes

Avant de faire ses premiers pas sur l’île de Nantes, le samedi 30 juin 2007, il aura fallu près de trois ans de gestation avant que l’éléphant de l’île de Nantes ne sorte de son antre.

Mais l’histoire des éléphants à Nantes est plus ancienne…

Qui se rappelle du voyage fantastique de « Fritz » sur la Loire, le célèbre éléphant du cirque Barnum se promenant sur l’eau en mai 1903 du côté du Port Maillard ? Ou encore de la visite des pachydermes du cirque Barnum et Balley en avril 1921 ? *

éléphant nantes

* (Collection Stéphane Pajot. Extrait de la revue Neptuna, n°301, déc. 2006, p 19).

Mais plus récemment, c’est la visite du Sultan des Indes sur son éléphant en mai 2005 que les Nantais gardent en mémoire…

elephant du sultan des Indes 2015

La compagnie Royal de luxe est une compagnie de théâtre de rue française, fondée en 1979, à Aix-en-Provence par Jean-Luc Courcoult, Véronique Loève et Didier Gallot-Lavallée. Elle est basée à Nantes depuis 1989.

de luxe

François Delarozière à gauche et Pierre Oréfice à droitefrançoi De Larozière et Pierre Oréfice
Un duo pour un rêve.  Ces deux hommes sont les coauteurs des Machines de l’Île. Ils travaillent ensemble et sont amis depuis 23 ans.
Portraits des deux hommes : Nantes Métropole-juillet/août 2007

François Delarozière est né à Marseille en 1963, il choisit la voie des Beaux-Arts après des études agricoles et profite de ces cinq années d’études pour explorer toutes les techniques des arts plastiques.

Ajoutons qu’adolescent il découvrira Jules Verne
géant acier Jules Verne
et l’étudiant des Beaux-Arts adoptera Gustave Eiffel comme un maître du savoir-faire avec le fer et Léonard  de Vinci comme idéal pour ses croquis sublimes.
Tout n’est pas dit ici, car l’homme, qui a 44 ans, est fait de mille choses, nourries de mille influences ….
Mais ces quelques éléments en place peuvent vous révéler comment sont nées de son cerveau ses machines, « bouffées d’émerveillement », qui sont autant de voyages et d’histoires qui vous seront bientôt racontés pour vous émouvoir.
Oui, émouvoir, avec le mouvement.
« L’éléphant prend vie quand il se déplace », dit celui qui est aussi le directeur artistique de l’association La Machine fondée en 1999.
association machihe

Dans les Nefs, il est beau, mais c’est la confrontation de sa silhouette avec la ville intéressante. Regarder la ville depuis son dos ou regarder l’éléphant se déplacer en ville, c’est cela qui créera des images incroyables dans la tête du public. C’est une machine de ville, une sculpture urbaine en mouvement. Il a des fenêtres, avec des ornementations, comme une maison  ou une cathédrale.

Les planches à dessin de François révèlent des tas d’autres créatures qui bougent et qui prennent forme dans les Ateliers des Nefs.

croquis François Delarozière

croquis François Delarozière

croquis François Delarozière

croquis François Delarozière

Il y a aussi l’Arbre aux hérons, les Mondes marins, avec le Luminaire des grands fonds, le Calamar à rétropropulsion, la larve de crabe, etc.

François Delarozière

François Delaroziere est également scénographe et metteur en scène. Il a ainsi initié « Le Grand Répertoire – Machines de spectacle », une exposition spectacle présentée entre 2003 et 2006 à  Nantes, Calais, Toulouse, Anvers, Marseille et Paris et a rassemblé plus de 700 000 spectateurs.

  • En 2003 il créé la « Symphonie Mécanique », alliant l’univers de la musique classique et les sonorités mécaniques.
  • En 2008, les « Mécaniques Savantes » sont présentées en exclusivité mondiale pour Liverpool, capitale culturelle européenne. Ce bestiaire mécanique est également présenté l’année suivante  au Japon à  l’occasion du 150è anniversaire de l’ouverture du port de Yokohama.
  • En 2010, un nouveau spectacle voit le jour : Le « Dîner des petites mécaniques » qui réinvente les arts de la table tandis que l’ « Expédition végétale » et son équipage de scientifiques botanistes prend son envol.
  • En 2015, « LongMa Jing Shen », sa dernière création met en scène un cheval Dragon créé pour le 50è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine à Pékin.

A SUIVRE

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

22 réflexions sur « L’histoire des éléphants à Nantes – 1/2 …!!! »

  1. Mais c’est génial!!!
    Un monde onirique qui prend vie grâce au talent de personnes passionnées et un univers de chimères futuristes et de créatures enchantées…
    Excellente idée de présentation, gros bisous ma Zaza et une belle journée
    Cendrine

  2. Ma ZAZA
    maintenant que tu nus a mis l’eau à la bouche il faut la suite hihihihi billet inéressant merci ma douce bises

  3. Bonjour Zaza
    Je connais par les blogs mais ne suis jamais allée voir sur place … il le faudra !
    Merci pour tes explications
    Bisous, bonne journée

    ps … un mail arrive sur ma boite Yahoo, venant de toi ???? son contenu m’étonne beaucoup !!! il dit « Bonjour,
    J’ai besoin de ton aide.
    Anne-Marie »
    tu n’aurais pas été piratée par hasard ???

  4. Bonjour ma douce amie Zaza
    J’ai déjà vu un article sur l’histoire des éléphants de Nantes mais hélas je n’ai pas vu en vrai, et j’aime beaucoup l’article super intéressant que tu as fais pour rendre hommage et de très belles photos, vraiment une belle technologie dans la belle ville de Nantes.
    Je viens juste te faire un petit coucou pour te remercier de ton gentil passage et pour te souhaiter un excellent WE sous le soleil et la douceur.
    Bel AM et gros bisous ensoleillés de l’île intense.

  5. J’ai pu admirer cet éléphant et j’en étais épatée, tant de technologie pour le faire avancer…
    Bises du jour,
    Mireille du sablon
    …et merci Zaza de m’avoir prévenue…
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

  6. Super article … voilà un endroit qui n’est pas si loin a visiter encore que je ne pourrais monter sur l’éléphant pour cause de vertige lol bon weekend bises 0

  7. J’adore cet homme!!! Quelle belle imagination et fertile avec cela. C’est vrai que ce n’est pas donné à tout le monde d’entreprendre de telles œuvres. Je suis éblouie par sa magie à chaque fois. Gros bisous, ma chère Zaza et merci de nous avoir proposé cet article. Excellent week-end

  8. J’ai raté son passage à Amiens à cet éléphant mais je n’ai pas dit mon dernier mot il faudra que j’aille le voir de plus près que derrière un écran .
    C’est vrai que ces machines articulées sont fantastiques , une bouffée de rêve et d’ingéniosité .
    Bonne soirée
    Bisous

  9. J’aime beaucoup ton article, forcément je suis voisine et à chaque fois que mes petits enfants viennent nous allons voir l’éléphant, ce qu’ils adorent c’est de courir devant pour être mouillés par la trompe.
    belle soirée
    ps: si tu viens à Nantes tu peux me faire signe que l’on se retrouve

  10. Mille mercis ma Zaza !!
    J’ai vu cet éléphant il y a peu…
    J’ai bien l’intention de visiter les Machines très bientôt ) Nantes !!!
    Bizzzzzzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.