Mardi poésie chez Lady Marianne … !!!

poésie

Un poème qu’on aime, quelques mots si l’on veut, Lady publie nos liens

Un poème qui a marqué mon enfance ! Les explications sous ce magnifique texte …..

 

Les Effarés

Noirs dans la neige et dans la brume,
Au grand soupirail qui s’allume,
        Leurs culs en rond

A genoux, cinq petits,-misère!-
Regardent le Boulanger faire
  Le lourd pain blond…

Ils voient le fort bras blanc qui tourne
La pâte grise, et qui l’enfourne
 Dans un trou clair.

Ils écoutent le bon pain cuire.
Le boulanger au gras sourire
 Chante un vieil air.

Ils sont blottis, pas un ne bouge
Au souffle du soupirail rouge
  Chaud comme un sein.

Et quand, pendant que minuit sonne,
Façonné, pétillant et jaune,
 On sort le pain,

Quand, sous les poutres enfumées
Chantent les croûtes parfumées
Et les grillons,

Quand ce trou chaud souffle la vie;
Ils ont leur âme si ravie
Sous leurs haillons,

Ils se ressentent si bien vivre,
Les pauvres petits pleins de givre, !
    -Qu’ils sont là, tous,

Collant leurs petits museaux roses
Au treillage, et disant des choses,
Entre les trous,

Mais bien bas, – comme une prière…
Repliés vers cette lumière
Du ciel rouvert

-Si fort, qu’ils crèvent leur culotte
-Et que leur lange blanc tremblotte
Au vent d’hiver…

Arthur Rimbaud – 20 septembre 1870

Ce poème, je l’ai appris à l’école primaire du village dans lequel je suis née. A l’époque où mes parents trimaient dur et se privaient de tout, au profit de leurs enfants. C’est un poème qui m’a marqué. La raison, la voici :

« Je suis née dans la maison que les parents de mon père avaient occupée, ce dernier l’ayant reprise à son retour de chez De Gaulle en 1945. Auparavant, étant l’aîné, il a connu les débuts de l’occupation allemande, et la misère, ma grand-mère veuve depuis 1937 étant atteinte de sclérose en plaque. En 1941, il dut choisir entre le S.T.O. ou l’engagement dans la marine. Il fit le second choix. En 1942, ma grand-mère décédait, et fut inhumée aux côtés de son époux, les frais d’obsèques ayant été pris en charge par la commune, dans la rubrique « INDIGENT ». C’est ce mot que j’ai reçu comme une gifle de la part des enfants de l’école, me rangeant dans la catégorie des pauvres ! Les enfants sont méchants entre eux, mais les parents sont encore plus « CONS » de déballer ce genre d’histoire devant des enfants ! »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

15 réflexions sur « Mardi poésie chez Lady Marianne … !!! »

  1. Merci pour ce touchant partage, qui explique ton choix, Zaza !
    Oui, méchants entre eux en effet mais, les parents encore plus en expliquant pas correctement ce qui en est et inviter au respect des autres par la même occasion ou bien de se taire comme tu le dis si bien. Mais hélas, il en fut autrement …
    Doux mardi à toi !
    Bises♥

  2. .. c’est le genre de poésie qui me touche aussi…
    Il est des souvenirs qui marquent à tout jamais! Maman était veuve à 43 ans avec 6 enfants à charge et une demie-pension puisqu’il manquait 6 mois de travail à mon père pour l’avoir entière.
    Je dis souvent: « je n’ai pas mangé de la brioche tous les jours mais du pain, il y en avait, surtout en soupe! ».
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

  3. Ton témoignage est touchant
    Mais tu sais de nos jours certains parents ne sont pas plus intelligents et ont vite fait de cataloguer , quant aux enfants dans la cour d’école, ils ne sont pas tendres
    Bonne journée
    Bisous

  4. Ce poème m’a toujours beaucoup émue.
    Mais encore plus tes souvenirs… c’est vrai que les enfants peuvent être très méchants entre eux, hélas !
    … et que ce sont souvent leurs parents qui en sont la cause. :(
    Bisous doux ma Zaza. Passe une belle journée.

  5. Je ne connaissais pas ce poème, merci du partage Zaza, très émouvant
    Oui les enfants sont durs entre eux, mais comme tu dis les adultes…
    Doux après midi & bisous

  6. Un texte qui ne pouvait que laissé sa marque sur ton coeur…Les parents sans doute mais les enfants ont aussi souvent les oreilles qui traîne…Les enfants sont méchants entre eux mais ils apprennent ça aussi de la vie…souvent en famille d’ailleurs. Bisous

  7. pauvreté n’est pas vice !!
    les enfants répètent ce que leurs parents disent— donc honte aux parents-
    un poème que je découvre mais si émouvant– j’ avais envie de leur donner une liche de pain chaud-
    chienne de vie-
    bises-

  8. Encore plus que le poème ton temoignage est émouvant et tu as raison les parents sont souvent encore plus cons qui inculquent aux enfants ce genre de méchanceté et c’est encore vrai de nos jours gros bisous ma zaza

  9. Bonsoir dans ma nuit Zaza ! Très touchant témoignage, oh oui que de « méchantises » moi aussi dans ma jeunesse, à 10 ans avec une cuti positive… interdite d’école … la « tuberculeuse » il fallait changer de trottoir quand nous nous promenions avec maman … c’est Elle qui m’a fait classe à la maison pendant 2 ans… souvenirs souvenirs amers parfois ! Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo