Voyage en Poldévie – Atelier écriture NR 81 chez Ghislaine … !!!

Pour son atelier N° 81, Ghislaine, ICI , nous demande de composer un texte avec les mots :

« Vaste, sombre, ombre, paysage, crainte, suivre, raisonné, avancer »

Et, ou

La phrase: « Au loin, il voyait…. »

Voyage en Poldévie !

L’avion arrivant en Poldévie avait 8 heures de retard… Mais qu’espérer de ces lignes aériennes « low-cost » ?

Du coup, il faisait très sombre. Nuit noire à mon arrivée et tous les taxis étaient partis boire leur bière du soir. Heureusement l’aéroport de la capitale Poldève est situé en plein centre-ville.

Je me suis raisonné à marcher.
Les lampadaires des boulevards ne sont, hélas, pas tous réparés à temps et laissent des zones non éclairées, ce qui rend ce paysage nocturne un peu glauque.

Un type patibulaire sortit de l’ombre en braquant sur moi un gros pistolet que je reconnus comme un ancien Tokarev un peu rouillé. Je n’avais certes pas envie d’avancer, ni de tester s’il était en état de marche.
De sa voix rauque le gars m’interpella:
— « Gascz Torcz Gurcz ! »
J’ai beau tout ignorer du Poldève, j’ai immédiatement compris ce qu’il voulait et je lui tendis un portefeuille bien garni.
Avant de s’éclipser, il me remercia avec force formules: les Poldèves sont connus pour leur extrême politesse et donc, j’ai compris le sens général de ses paroles et lui souriais en retour.

J’essayais de rester dans les zones éclairées et là, une gente dame outrageusement maquillée m’aborda:
— « Roucz czou czou ? »
J’eus quelques craintes ! Poliment, je lui fis signe que j’étais fort fatigué et que je cherchais où dormir tranquille.
Au lieu de m’insulter comme cela se serait passé dans d’autres pays, elle me fit d’autres gazouillis bien gentils ponctués d’une grosse bise sur la joue. Les Poldèves sont vraiment accueillants !

J’arrivais enfin sur la vaste place centrale et là une nuée de rabatteurs se précipita sur ma petite personne.
Comme la concurrence était rude, ils commencèrent par se disputer entre eux.
« Pignoufcz » par-ci, « Grougnacz » par là… Avec un peu d’attention, je finis par comprendre leurs injures même débitées avec élégance.

Un chien vint se frotter contre moi et me fit:
— « Waoucz, Waoucz. »
Ce chien, bien sympathique, m’invitait manifestement à le suivre… et je lui fis confiance.
Au loin, il flairait voyait une pension de famille et il m’y conduisit. Cet établissement était tenu par un couple entre deux âges, aux manières affables.
Pour le paiement je sortis le tarif standard assorti d’un confortable supplément. Mes hôtes voulurent me signifier que c’était trop et qu’ils ne pouvaient accepter. Il s’ensuivit une petite négociation gestuelle et à la fin je leur fis accepter ma proposition en montrant une photo de leurs enfants sur la cheminée, leur faisant comprendre que tout ceci était un cadeau pour ces charmants bambins.
Avant d’aller se coucher, il a fallu écouter le président Bolducz à la télévision.

Mon hôte me fit comprendre par gestes à quel point l’orateur était un grand homme. J’ai donc saisi l’essence du discours : il faudra se serrer la ceinture pour garantir un avenir radieux ! (C’est donc partout pareil, il faut se priver de tout et vivre chichement alors que les « gros plein de soupe » s’en fichent plein les fouilles !)
Dans une chambre douillette et confortable, je dormis comme un loir et c’est la merveilleuse odeur du café qui m’a réveillé. Le café Poldève, fabriqué à partir de rutabaga grillé, est célèbre dans le monde entier !
Dans la cuisine, le petit-déjeuner m’attendait.
L’hôtesse me demanda :
—  « Gloudjcz Oud Boulagcz ? »
Manifestement, j’avais le choix entre quelque chose qui grésillait dans la poêle ou quelque chose qui bouillonnait doucement dans la casserole.
Comme j’avais entraperçu ce qu’il y avait dans la poêle, j’optai pour la casserole.
Quand j’ai vu ce qui m’arrivait dans l’assiette j’ai enfin compris qu’il faudrait que j’apprenne sérieusement la langue Poldève !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

35 réflexions sur « Voyage en Poldévie – Atelier écriture NR 81 chez Ghislaine … !!! »

  1. il fallait le trouver ce pays imaginaire qu’est la « Poldévie »…..hihihi…..voilà un pays qui ferait presque peur …..(lol), en tout cas je te souhaite une bien douce journée avec les pieds sur notre terre…

  2. Vu le temps je ne prendrai pas le billet pour la Poldévie, même si ce pays ne manque ni de nature ni de paysage maritime, je crois que je vais rester au chaud avec Néoù qui ronronne…
    Bisous Zaza

  3. ….j’ai cherché sur la carte mais c’est où dis?….mais dans ton imagination bien sûr….
    Bises du jour
    Mireille du Sablon

  4. ZAZA nous embarque dans son imagination et elle en a la preuve c’est toujours un délice que de te suivre !!! quand je n’ai plus de livre il m’arrive de venir te lire chut ne le dis à personne hihihihi bon vendredi bisettes ma douce ici il pleut !!!

  5. super ton voyage en Poldévie, etat imaginaire, un peu comme les pays ou sevissait Tintin , superbe ton texte en Poldéve , je comprends que les surprises ne doivent pas manquer en utilisant cette langue ! bravo belle imagination, un regal, bonne fin de semaine, bisous

  6. Bon je n’irai pas dans ton pays imaginaire !!
    J’adore les sculptures que tu présentes !
    J’en avais vu aussi chez notre Gisèle et je suis fan de cet art là…….
    Je trouve admirable de savoir faire ça……
    Merci Zaza pour cette super participation

  7. Bonjour Zaza, comme je suis curieuse, je t’accompagnerais lors de ton prochain voyage d’autant que tu auras appris le maximum de mots LOL!!! bisous et bon après-midi MTH

  8. Bonjour Zaza
    Ah mais tu as loupé une vocation !!!
    Quelle imagination et quelle facilité d’écrire tu as !!!
    Bravo, c’est incroyable, déjà la Poldévie, fallait la trouver !!!
    Merci à toi
    Bisous, bonne soirée

  9. Coucou Zaza et bien tu as super bien réussi à tourner et placer ces mots bravo et je me suis régalée à te lire loll c’est vrai que tu as l’imagination débordante ! Quant aux Cie low-cost vaut mieux les éviter c’est sûr car les avions sont mal révisés à cause des prix et surtout de l’immobilisation qui peut perdurer selon les pièces à changer.
    Quant à ton pays et bien heureusement que tu n’as pas mangé là-bas tellement tu y étais dans le récit lol reste avec nous on a de quoi bon en Bretagne… Bisous bisous et gros câlins à tes nounours à quatre pattes

  10. Merci beaucoup Zaza pour ce voyage en Poldévie , je me suis régalée à te lire mais ne partagerai pas ton petit déjeuner , question découverte culinaire suis un peu méfiante .
    Bonne soirée
    Bisous

  11. la fraicheur est bien là ce matin, je trouve que même l’intérieur de la maison a rafraichi…..je couve quelque chose de bizarre….en tout cas bravo à toutes celle qui savent mettre de si jolis textes….je te souhaite un bien doux samedi

  12. Bonjour Zaza,
    J’aime bien les voyages , mais dans l’imaginaire pas pour demain……
    Merci du partage surtout de cette belle sculpture en fer forgé
    Bon weekend
    Amitiés

  13. Bonjour Zaza,
    Je suis allé en Poldévie voilà bien longtemps et j’en garde un excellent souvenir.
    Ton ami a bien fait de préférer le Boulagcz au Gloudjcz, c’est beaucoup plus fin.
    Mais s’il retourne là-bas un jour, je lui recommande le Karamoucz, un petit restaurant sur la place de la mosquée blanche. On y déguste des Spirowicz au Kniepcz tout à fait délicieux, surtout arrosé d’un Spräcz (rosé de préférence).
    A-t-il visité le Prodanicz ? Oui, certainement. T’a-t-il montré des photos ?
    Ah ! que de souvenirs !
    Merci.
    Ed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.