« Aïko » – Le Prénom du Mercredi … !!!

A ïko  ne  sera  jamais  impératrice  du  levant 
I l  en  sera  ainsi, et c’est bien triste pour elle 
K  arma,  le  sien  sera  celui  d’une  princesse, 
O bservations et précisions, pour l’expliquer. 

La princesse Aiko du Japon a fêté, ce mercredi, ses 20 ans.
Un 20e anniversaire qui est l’occasion pour l’Agence de la Maison impériale de diffuser 12 nouvelles photos de la fille de l’empereur Naruhito et de l’impératrice Masako.
On n’a pas tous les jours 20 ans. Pour la princesse Aïko du Japon, c’était justement ce mercredi 1er décembre 2021. Pour l’occasion, l’Agence de la Maison impériale a choisi de diffuser douze nouveaux portraits de la fille de l’empereur Naruhito et de l’impératrice Masako . 
Aïko de Toshi est née le 1er décembre 2001 à Tokyo au Japon. Fille unique de Naruhito du Japon et de Masako du Japon, elle porte le titre de princesse du Japon. Le 1er décembre 2017, le gouvernement japonais annonce que l’empereur Akihito du Japon, abdiquera en faveur de son fils aîné en 2019. Le 1er mai 2019, le prince Naruhito du Japon célèbre son avènement sur le trône aux côtés de son épouse Masako du Japon et de la princesse Aïko. 
Exclue de l’ordre de succession au trône selon la loi de la Maison impériale qui applique le principe de primogéniture masculine, c’est l’oncle de la princesse Aïko, le prince Fumihito du Japon qui est désigné héritier du trône.
En avril 2006, comme le veut la tradition, la princesse fait son entrée à l’école maternelle de la Compagnie scolaire privée Gakushuin, comme tous les autres membres de la famille impériale. En mars 2010, elle est déscolarisée un temps après avoir été victime de harcèlement à l’école primaire. En mars 2017, elle sort diplômée du collège Gakushuin Girls Junior High School de Tokyo, malgré plusieurs semaines d’absence à l’automne 2016 liée à une fatigue importante selon le communiqué de l’agence de la Maison impériale.
Après l’obtention en mars 2020 de son diplôme de fin d’études secondaires, Aïko du Japon intègre l’université Gakushuin où elle étudie la littérature japonaise, à partir du mois d’avril 2020.

Origine :

Japonaise

Signification et étymologie :

Quoi de plus beau qu’être un enfant de l’amour ! 
Son étymologie explique que ce prénom soit mixte. 
L’étymologie de ce beau prénom est un programme séduisant, qui accompagne les petits et petites Aïko toute leur vie.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « « Aïko » – Le Prénom du Mercredi … !!! »

  1. Quand on naît femme
    Vaut mieux être douée et naturelle pour prétendre au trône
    Oups ce n’est pas le cas chez nous en France
    La théâtralité laisse indifférente
    Il y a encore de l’eau , de l’encre qui va coulerrrrrrrrrrrr 🤡

  2. Enfant de l’amour signifiait jadis,enfant de père inconnu,ou enfant illégitime. Cette princesse ci est illégitime pour le trône,amour de ses parents ou pas. Sacrée claque!

  3. Merci de nous avoir raconté cette histoire. Au lieu de faire un acrostiche tu aurais dû faire un haïku pour Aïko mais on en dit moins. Bises

  4. Coucou Zaza, merci pour l’histoire de cette jolie princesse j’aime bien ce prénom bisous bon mercredi MTH

  5. Un prénom qui n’est pas galvaudé par icitte.
    Profitablement, la toile nous informe aimablement,
    Et cette princesse à vie, est bien mise en acrostiche sur ton billet

  6. Merci Zaza pour tous ces renseignements sur la princesse Aïko. Je découvre cette légitimité masculine obligatoire pour l’accession au trône
    Bonne journée
    Bises

  7. …cela peut sans doute lui plaire, la vie « sur un trône » ne doit pas être facile…
    Bises de Mireille du sablon

  8. Ce n’est pas forcément un cadeau de naître dans une famille impériale et je ne sais si c’est mieux au XXIe siècle. Au moins peut-elle faire des études et sortir du palais … bises

  9. À travers ce billet, Zaza, tu nous rappelles que la condition de la femme, dans le monde, est encore bien trop souvent écrasée par celle de l’homme. Oui, oui, les choses changent. Mais trop lentement. Et chez nous, pas de princesse, ni d’impératrice, mais les femmes politiques ont toujours deux fois plus de fil à retordre que leurs homologues masculins.
    Bon mercredi à toi. Bises.
    Fabrice

  10. Original de présenter un prénom japonais ! Mais c’est prétexte pour raconter l’histoire de cette princesse qui ne peut pas être impératrice à la suite de son père empereur, c’était la même chose en France, du temps de la royauté, les filles ne pouvaient pas devenir reine ! Bonne journée, bisous.

  11. Marre de ces machos qui se croient plus intelligents !
    C’est intéressant d’apprendre tout cela .
    Je te souhaite une bonne soirée.Je suis rentrée chez moi. bisous

  12. Une bien jolie princesse privée de trône mais n’est ce pas mieux pour elle elle sera peut-être plus libre … bonne soirée Zaza bises

  13. Une destinée toute tracée !!!
    Courage !! princesse …
    Et l’oncle bienheureux que tu n’es pas été un garçon …
    Il y a bien eu des meurtres en d’autres temps, en divers lieux … pour des histoires de transmission de la couronne … Tu n’auras pas à être éliminée … !
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.