Atelier n°104 chez Ghislaine … !!!

Les consignes de Ghislaine ICI

Composer un texte avec les mots « Humeur, reconnaître, moquer, dérouter, enjôleur, faveur, Monsieur, lèvres. » Et, ou,
Ecrire  le texte avec au moins 5 mots se finissant par : « Ine »

RENCONTRE !

Ce Monsieur, au volant de sa titine, ralentit et s’approche du trottoir.

Les phares de sa berline prennent petit à petit possession de l’obscurité. Ses yeux  scrutent la silhouette qui se tient debout, là, tout prêt. Il réduit sa vitesse jusqu’à avoir la fille dans l’axe de ses phares.
Elle est typée, fille de l’Est. Blonde, grande, bien foutue. Ses  bottines à talons aiguille mettent en valeur de longues jambes, parfaites.
L’homme stationne et la fille sait qu’il la regarde.
Elle se tourne de trois quarts d’un sourire enjôleur. Elle reste quelques secondes immobile, puis se cambre en posant la main gauche sur sa hanche. L’homme laisse glisser son regard sur la croupe saillante de cette beauté qui semble en quête de ses faveurs.
De nouveau, elle prend la pose quelques secondes pour se laisser contempler. Puis, elle déboutonne de son autre main le premier bouton de sa veste en cuir, cintrée à l’extrême. L’homme est aussi intimidé qu’excité. Il baisse les yeux sur le volant. Lorsqu’il les relève, la fille est en train de déboutonner lentement le dernier des quatre boutons de sa veste. Lorsqu’elle lui dévoile son opulente vitrine, comprimée dans un bustier noir, il se dit qu’il la prendrait bien là, sur le champ.
Il lui fait deux appels de phares. La fille se tourne, face à lui. Elle le tient par son regard qui ne le lâche plus. Elle marche lentement, très lentement, vers lui. Et tout en marchant, elle extrait de son minuscule sac à main un tube de rouge à lèvres. Délicatement, elle porte le tube à sa bouche, le dépose tour à tour sur ses lèvres devenue purpurines. Elle les pince pour harmoniser l’éclat du rouge.  Tel un automate, l’homme en déroute complète baisse la vitre.
Lorsque la fille arrive à la voiture, elle se penche vers la fenêtre de la portière et pose sa main sur le rebord, puis l’agrippe. Sa poitrine déborde du bustier. Et lui, c’est son membre qui semble prêt à exploser sous son pantalon.
Elle passe sa langue entre ses deux lèvres avant de s’adresser à lui :
– « Besoin de compagnie ce soir ? ».
Reconnaissant Adeline la fille de sa voisine, il s’offusque !
D’une humeur de dogue, il lui rétorque :
– « Mais de qui te moques-tu ? Tes parents sont au courant de tes frasques nocturnes ! »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

15 réflexions sur « Atelier n°104 chez Ghislaine … !!! »

  1. … il tombe de haut le gars! qui osera le raconter? il n’y a que toi et…nous!
    Bises de Mireille du Sablon

  2. Bonjour Zaza
    Que c’est bien écrit, quelle imagination tu as !
    et quel don tu as pour relever les défis ….
    C’était et/ou … toi tu as choisi et … ET …. tu t’en sors brillamment !!! un grand Bravo !!!
    Bisous, bonne journée

  3. Belle réaction de cette homme…….. Beaucoup n’aurait pas résisté je pense……….
    Merci Zaza pour ce texte……..Belle participation qui fait réfléchir sur les jeunes filles de notre temps…..
    Gros bisous

  4. Oulala ce Monsieur vas-t-il osé dévoilé les siennes pour mettre un terme a celles d’Adeline? scabreuse histoire mais un régal de lecture…Bisous

  5. Oh ! La finale est bien bonne, Zaza ! Mais, il devra garder pour lui et, elle devra garder pour elle … parce que, hein !!!
    Bonne poursuite de cette soirée,
    Bises♥

  6. J’ai adoré!!!
    Excellentissime, c’est le style qui me séduit et la “chute”…vertigineuse…est super
    Je me dis qu’il aurait dû croquer la pomme, je ne lui aurais pas jeté la pierre au gars!
    Elle a mis le paquet la coquine…
    Bravo ma Zaza, superbe relevé de défi
    Gros bisous
    Cendrine

  7. Le pauvre !!!!
    La gamine ne manque pas d’air…
    Un texte à ne pas mettre sous tous les yeux, mais j’ai beaucoup aimé.
    Bisous et douce journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.