Blagounettes du mercredi … !!!

L’informaticien naufragé !

naufrage

Un informaticien pris dans une tempête fait naufrage et manque de mourir plusieurs fois quand une vague démente le rejette sur le rivage d’une île déserte. Épuisé, il se traîne sur le sable puis réussit à trouver un creux de rocher où il s’établit tel un Robinson.

Les semaines et les mois passent, notre homme subsistant grâce au lait de coco et à quelques bananes vertes est dans une profonde solitude. Au bord de la dépression, barbu et demi nu, tellement désespéré il décide d’aller se noyer,c’est alors qu’il entend une voix féminine :
– « Hello ! »

Délire ? Hallucinations ? Une superbe femme, habillée chic-ville et parfaitement maquillée lui fait signe.
– « Que vous arrive-t-il cher ami ? »
– « Heu, je suis naufragé, je me croyais seul sur une île déserte. »
– « Mais je le croyais aussi jusqu’à ce que je vous aperçoive. Je suis naufragée comme vous, depuis plusieurs années. »
– « Plusieurs années ? Mais à vous voir on dirait que vous sortez du « France » et de ses galeries haute couture ! »
– « Merci, c’est gentil ! En fait j’ai un petit métier à tisser en bois que je me suis fabriqué, et je tisse des fibres de coco. Pour la couleur j’ai trouvé de ravissants coquillages dont je tire une teinture . »
– « Mais ces bijoux ? » poursuit l’homme, ahuri.
– « Ils vous plaisent ? Je les ai fondus moi même à partir d’un minerai que j’ai découvert là bas à flanc de montagne. Mais suivez-moi, je vous invite plutôt à vous restaurer et à vous reposer chez moi, vous avez l’air épuisé. »

Complètement hébété, l’homme la suit et découvre un superbe bungalow avec piscine. « Nom d’un chien », pense-t-il, « elle est sacrement débrouillarde cette femme », et il s’affale sur le canapé.
– « Je vous sers quelque chose à boire ? » lui propose t-elle
– « Heu, si c’est encore du lait de coco, non merci j’en ai ma claque. »
– « Du lait de coco ! Qu’il est drôle ! Non bien sûr ! Je distille un petit alcool dont vous me direz des nouvelles. Avec ou sans glaçons ? »

Plus étonné de rien, le type boit d’un trait quelque chose qui ressemble fort à du whisky, et se voit proposer par la jeune femme une étape dans la salle de bains :
– « Vous trouverez un rasoir sur l’étagère. »

Douché, rasé de près, détendu, il revient au salon et voit son hôtesse vêtue d’un déshabillé transparent et très suggestif. Elle se colle contre lui et lui susurre à l’oreille :
– « Dis moi chéri, je suis sûre qu’il y a quelque chose que tu n’as pas fait depuis très longtemps et qui te manque terriblement… »

Décidément halluciné il lui répond :

– « Non ??!!…Pas possible ! je peux aller consulter mes e-mail en plus ??! »

*-*-*-*-*-*-*-*

L’armoire IKEA !

armoire ikea

C’est une dame qui achète une armoire en kit chez un marchand de mobilier suédois très connu. Comme son mari la vanne souvent sur ses qualités de bricoleuse, elle décide de la monter toute seule comme une grande.

Elle revient chez elle, déballe le tout, lit la notice et a du mal a comprendre (tout le monde a déjà eu a faire avec ces maudites notices en 40 langues, ou on ne comprend rien: (…« Encloueze le vice A dans la bou de boisse B »…)

Malgré tout, elle se débrouille quand même, et le résultat est honorable. Or, voilà-t-y pas qu’un bus passe dans la rue, et provoque quelques vibrations qui suffisent à faire s’écrouler le bel édifice.

Bon ! Alors elle recommence avec davantage d’application, mais, à la fin, le bus passe à nouveau et patatras tout s’écroule.

Jamais deux sans trois ?… Et bien si. Elle appelle Monsieur IKEA qui (…C’est une histoire. Ça ne se passe pas comme ça dans la réalité…) lui dit qu’il arrive pour lui donner un coup de main.

Ding-dong :
– « B’jour m’dame, c’est quoi l’problème ? Laissez-moi faire ma p’tite dame, » dit-il d’un ton suffisant.

En deux temps deux mouvements l’armoire est montée.
– « Ben voila ma p’tite dame. C’était pas compliqué. »

Mais l’autobus passe… et BADABOUM à nouveau.

Là, la fierté du gars en prend un coup. Il décide alors d’entrer dans l’armoire pour voir quelle pièce cède quand le bus arrive. A ce moment, évidemment, le mari arrive.

– « Tiens tu as acheté une nouvelle armoire ? »

Il ouvre la porte, tombe sur le gars d’IKEA qui lui réplique:
– « Vous ne me croirez jamais, mais j’attends l’autobus… »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Blagounettes du mercredi … !!! »

  1. Excellentes.
    Je te souhaite un bon mercredi, mais je ne sais pas si je vais reprendre mes visites quotidiennes car le coeur n’y est pas.
    Je commence à y voir un peu plus clair, bien que l’horizon soit plutôt sombre, mais … c’est la vie …
    Le fric ne fait pas tout, mais ça aide bien, même pour la santé, contrairement à ce que certains disent.
    Gros bisoux, ma zaza

  2. Oh! les belles blagounettes que voilà. Ça met du baume au coeur alors un grand merci pour ce superbe moment. Bisous du jour, ma chère Zaza.

  3. Coucou Zaza, ah oui celle de l’informaticien m’avait beaucoup plu!
    L’armoire ikea, très bonne aussi, mais vue pas mal de fois en fait (il y en a qui reviennent souvent je trouve, sur l’une de « nos sources »).
    Bonne journée à toi, très belle ici, bigbizouilles!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.