Visite des grosses légumes … !!!

Vous vous souvenez certainement de ce billet concernant les travaux engagés sur les salles du phare de mon île afin d’en faire un musée.

restauration du phare

Les travaux étaient détaillés pour une somme globale de  665000 euros en juin 2018 !

LA RESTAURATION DU PHARE en seconde partie du billet

La donne a changé, et le télégramme en annonçant cette visite fait état d’un montant global de  671.000 euros pour cette réalisation.

L’inauguration officielle des travaux du phare de l’île de Batz et de la muséographie installée à l’intérieur du site a eut lieu vendredi 24 août, dans l’après-midi. Nous étions aux premières loges.

Nous avons vu le petit troupeau de costumes foncés, chemises blanches et cravates monter par le Lannou. Vous reconnaîtrez certainement Monsieur le maire, qui porte, dans les grandes occasions, sa sempiternelle casquette à carreaux écossais !

(Monsieur le maire pour compléter votre accoutrement des grands jours, pourquoi ne pas porter un kilt au motif du tartan de votre casquette ?)

Les journalistes de FR3 Bretagne devaient être arrivés avant le gros des troupes. Pour les prises de vue de l’extérieur, dans ce reportage diffusé aux actualités régionales le 24 au soir, on voyait mes pins,  ma maison et ma fenêtre de chambre ouverte.

Après l’arrivée de la fine équipe, campée sur mon cailloux, j’observais les mouvements sur l’esplanade du phare. Pas beaucoup de courageux pour monter les 198 marches… !

Monsieur le Maire a ouvert le banc des discours, j’entendais les voix dans le micro porter par les vents de Nord Ouest !

Voici ce que nous dit le télégramme en date du 25/08/2018… Accrochez vous !

Ce vendredi après-midi, Gérard Larcher, président du Sénat et François de Rugy, président de l’Assemblée nationale ont participé à l’inauguration du nouvel espace muséographique du phare de l’île de Batz. Cérémonie placée sous le signe de la convivialité. Loin de la rentrée parlementaire qui s’annonce houleuse.

« Nous ne sommes pas là pour évoquer la rentrée parlementaire et la réforme de la constitution. On va attendre la fin août ».

Les deux présidents des deux chambres du parlement français ont tout de suite donné le ton. Cette rencontre se voulait détendue. Elle l’a été. Les deux hommes s’apprécient apparemment.

 

larcher de Rugy île de batz

Ils sont arrivés au pied du phare sur les coups de 15 h après un déjeuner pris chez Gérard Larcher qui possède une maison dans le bourg de Batz.

Photo du télégramme datant de quelques annéeslarcher île de Batz

Nous n’étions pas faits pour nous rencontrer »

« François de Rugy et moi, nous n’étions pas faits pour nous rencontrer. Nos familles politiques d’origine ne sont pas proches, a expliqué à la petite tribune montée pour l’occasion le président du Sénat, qui quelques heures auparavant avait expédié une vidéo de soutien à Valérie Pécresse qui, hier, effectuait sa rentrée politique en Corrèze, haute terre de la Chiraquie. J’ai été ravi de découvrir que François de Rugy était bicamériste (partisan de la division du Parlement en deux chambres distinctes). C’est un homme de conviction, de dialogue. La tâche qu’on lui a confiée n’est pas facile. Présider une assemblée comme la sienne c’est plus complexe que de présider le Sénat. L’Assemblée nationale c’est des pulsions. Le Sénat, par contre, incarne une continuité, un balancier qui procure à la démocratie son équilibre. »

« Les courants marins moins dangereux que les courants politiques »

François de Rugy, après avoir rappelé son attachement pour les îles et la Bretagne (il vient en vacances à Ouessant depuis sa plus tendre enfance et est député de Loire-Atlantique depuis 2007) a déclaré que les courants marins étaient souvent moins dangereux que les courants politiques.

« 577 députés c’est autant d’élus qui représentent autant de territoires. Les députés et les sénateurs sont là pour faire remonter l’avis du citoyen, face au gouvernement et à l’administration. »

Dans leur discours les deux présidents ont souligné leur attachement aux îles bretonnes.

« La France, il ne faut pas l’oublier, possède la seconde surface maritime la plus importante au monde. Et un nombre important d’éléments du patrimoine, comme ce phare qui désormais offre au public une découverte de l’île sur le thème du vent. On ne peut correctement préserver un patrimoine qu’en le faisant vivre », a déclaré le président de l’Assemblée nationale.

Gérard Larcher, lui, a souligné que Batz était, pour lui synonyme de tranquillité. (Tout dépend pour qui Monsieur Larcher, avec toutes les affaires judiciaires en cours que la mairie a sur le dos, les ports de plaintes diverses et variées de Monsieur le maire à l’encontre de la seule opposante de son conseil qui ose la ramener, et j’en passe et des meilleures, l’île de Batz depuis 23 ans ne vit pas en toute tranquillité !)

Pour rappel : Gérard Larcher a noué une amitié avec le maire Guy Cabioch, qu’il a décoré de l’Ordre national du Mérite en 2008.

Photo du Télégrammeordre national du mérite guy cabioch

Le président du Sénat a su aussi se montrer généreux envers sa commune d’adoption en participant, via sa réserve parlementaire, au financement d’un logement social sur l’île.

« C’est dans ce havre de paix que François de Rugy et moi-même nous nous retrouvons aujourd’hui. »

Vers 16 h 30 le cordon inaugural du nouveau musée a été coupé par Guy Cabioch, le maire et les deux présidents.

Photo du Télégrammelarcher de rugy île de batz

Sur le port les touristes qui faisaient la queue pour reprendre le bateau du retour s’étonnaient de voir autant de gendarmes déployés et de gens portant la cravate. Pas trop le look « batzien »…

Et vers 17 heures 30, les grosses légumes avait quitté le quartier du phare.

La belle guirlande de fanions fut démontée dans la foulée.

Seul, au moment ou j’écris ce billet, subsiste encore notre drapeau national au sommet du phare, mais pour combien de temps ?

Mais voici ce que communiquait le maire, Guy CABIOCH, toujours dans le télégramme, article  publié le 24 août 2018 à 06h00 !

Photo du Télégrammele maire de l'île de batz et sa chérie

« Ouvert au public depuis un mois, l’exposition muséographique du phare de l’île de Batz sera officiellement inaugurée ce vendredi en présence du président du Sénat, Gérard Larcher, et du président de l’Assemblée nationale, François de Rugy. Intitulée, « Batz avec les vents », elle offre une découverte de l’île à travers le thème du vent, en abordant l’histoire de ce territoire entre terre et mer.

Vents heureux, vents nouveaux, vents mauvais, vents lointains, toutes les familles des vents qui ont soufflé sur l’île de Batz sont représentées dans le nouveau projet muséographique de son phare qui, depuis le 16 juillet, a fait peau neuve. Il abrite désormais, au terme de six mois de rénovation, l’exposition « Batz avec les vents » qui explore l’île dans ses dimensions terrestres et maritimes.

400 000 visiteurs au sommet du phare depuis 1997

(Personnellement, me trouvant au pied du phare, lors des heures d’ouverture, sur la base de 5/6 mois d’ouverture, cela représente en gros un maximum de 200 visiteurs par jour pour monter les 198 marches de l’édifice.

Nous ne pouvons même plus admirer la lentille Fresnel. Le feu principal est blanc à quatre éclats groupés toutes les 25 secondes, l’optique tournante est de 0,30 mètre de focale et la lampe de 70 watts. La portée est de 23 milles soit 42,5 km. En 1962, un feu fixe rouge auxiliaire est installé en dessous du feu principal. Le phare est automatisé en juillet 1995. C’est tout de même le frère jumeau du phare de Penmarc’h.

Mais par contre à ce rythme là, il faudrait que les visites se multiplient par 10, voire 20, pour amortir les dépenses engagées pour cette réhabilitation et aussi pour assurer les coups de fonctionnement, Olivier Maillet, 1er adjoint, démissionnaire du conseil municipal, promu Animateur culturel au musée du Grand Phare, plus bien entendu toutes les petites mains, trois autres emplois saisonniers en charge de l’accueil et de l’entretien du phare.)

« En 1995, le grand phare de Batz perd son dernier gardien, Jean-Jacques Violant. Plus personne ne gravit alors ces 198 marches pour admirer le panorama. Il faut attendre 1997, et une convention signée entre la municipalité et le service des Phares et Balises pour qu’une mise aux normes permette à nouveau d’en faire l’ascension. « Depuis, 400 000 visiteurs ont gravi les 198 marches », annonce Guy Cabioch, maire de l’Île de Batz depuis 23 ans. « À l’occasion d’une visite avec un architecte des Bâtiments de France, l’édile (Tiens donc… un magistrat romain (Dans la Rome antique, magistrat chargé de la police, de l’inspection des édifices, des jeux publics et de l’approvisionnement…) prend connaissance de l’existence de huit salles abandonnées dans les hauteurs du phare. Investies pendant la Seconde Guerre mondiale par les occupants allemands, elles sont dans un état de délabrement sévère. En 2014, malgré un diagnostic peu encourageant, le maire et le directeur des îles du Ponant, Denis Palluel, réfléchissent à une manière de redonner vie à ces espaces à travers une forme muséale. « Le Musée des phares existait déjà à Ouessant, le Musée de la mer et des algues à Plouguerneau (29), plutôt que de refaire la même chose, nous avons imaginé un mix original des deux propositions », explique Guy Cabioch.

(Et que comptez vous faire Monsieur le maire pour la Chapelle Sainte Anne, qui se dégrade au fil des ans et qui est classée monument historique depuis le 30 juillet 1980 ?)

chapelle Sainte Anne île de Batz

chapelle Sainte Anne île de batz

Les vents de Batz …

Sélectionné dans le cadre de l’appel à projets « Héritages littoraux » et financé par des subventions du Fonds national d’aménagement et de développement du territoire de la Direction régionale des affaires culturelles, du Département et de la Région, un projet muséographique, signé du cabinet Franck Watel, prend donc forme au terme de six mois et demi de travaux et de 671 000 euros d’investissement. Si l’exposition « Batz avec les vents » a été officiellement inaugurée ce vendredi 24 août 2018, en présence du président du Sénat, Gérard Larcher et du président de l’Assemblée Nationale François de Rugy, elle est déjà ouverte au public depuis la mi-juillet.

« Ce projet évoluera au fur et à mesure que nous aurons collecté de nouveaux objets de mémoire », explique Guy Cabioch, qui en tant qu’ancien marin-pêcheur, a lui-même prêté un certain nombre d’éléments personnels pour la muséographie, qui se décline sur deux hauteurs. Aux étages, chacune des huit salles réhabilitées, correspond à une thématique abordant l’histoire et l’identité de l’île sous ses multiples facettes : pêche, algues, ingénierie, tempêtes et naufrages, invasions, botanique, navigation. Au rez-de-chaussée, une barre de navire invite les visiteurs à piloter un « capteur de vents » qui traduirait les messages portés par les différents vents. Idée poétique permettant aux personnes à mobilité réduite de visiter l’exposition et de voir le panorama du sommet à distance. Les autres espaces du rez-de-chaussée sont dédiés à l’exposition temporaire, qui, cette année, concerne la Brittany Ferries.

Une visite du musée effectuée cette année m’a laissée sur ma faim. A mon avis, ce musée est très pauvre par rapport à la richesse de la mémoire de certains îliens.

Escroquerie ou Arnaque… ! Je ne me prononcerais pas .

Ce qui est certain, c’est que les petits plats ont été mis dans les grands pour recevoir ces grosses légumes et je vous assure que mon quartier n’a jamais été aussi bien bichonné que ces jours derniers.

Jeudi soir, pour la première fois de ma vie, le drapeau français flottait et indiquait les vents d’ouest en haut du phare.

La seule fois où j’ai vu une bannière accrochée au phare c’était  lors de la manifestation du Grannog, bannière mal accrochée d’ailleurs qui risquait de tomber dans les propriétés adjacentes.

Phare enrubanné

Vendredi matin, une guirlande de fanions arborait le phare.

Les haies de talus coupées pour l’occasion alors que pour descendre la route du phare en voiture ou en vélo, la hauteur des talus depuis mon arrivée était un risque de collision permanent en cas d’excès de vitesse ou d’inattention….

Les parterres autour du phare avaient été sarclés et débarrassés de la plus petite mauvaise herbe…. !

L’entrée des visiteurs du phare était nickel !

Par contre l’embranchement allant jusqu’à la maison n’a pas du tout été traité par la mairie, les grosses légumes ne longeant pas le mur du phare qui encadre des logements sociaux de luxe !

Un chapiteau avait été dressé pour l’occasion, et les livraisons de boissons et de victuailles allaient bon train vendredi matin, au frais de qui …. des contribuables que l’on pressure jusqu’à la dernière goutte pour remplir les caisses de l’état ou celles des collectivités locales.

Va et vient des approvisionneurs, (Huit à Huit et livraison de la barge) …

Quelques courageux pour monter jusque sur l’esplanade phare en compagnie d’Olivier Maillet

Mais encore moins pour monter les 198 marches17h30, les grosses légumes sont reparties comme elles sont arrivées, par le Lannou, bien escortées.

Fin d’après midi du 25/08/2018, pas de chance… les couleurs nationales viennent d’être descendues… Vive la France !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

44 réflexions sur « Visite des grosses légumes … !!! »

  1. Ton article est génial!!!
    Il montre bien l’hypocrisie de notre « magnifique » pays qui met en branle des choses dans des lieux sans comprendre ce qui se passe dans les endroits en question…
    Et le côté « je nettoie ce qui va être vu… « on en rirait à gorge déployée si ce n’était pas aussi pathétique!
    J’ai adoré le petit troupeau de costumes foncés… Bande de feignasses qui ne peut pas escalader les 198 marches. Z’en ont pas dans les cuisses ou quoi??? Lol…
    Trêve de plaisanterie, un très bel article sur ce monument qui en voit des vertes et des pas mûres… J’espère que pour la chapelle une solution pourra être trouvée!
    Merci ma Zaza, gros bisous pour tous les deux
    Cendrine

  2. Une bonne dose de poudre aux yeux que tu nous narres si bien…
    oui mais tout cela pour les proches riverains …oups en pleine saison pas facile pour toi
    C’est un patrimoine préservé mais j’espère que la petite chapelle aussi aura autant de chance …
    Je te souhaite une bonne journée
    Bisous :)

  3. que de monde pour cette inauguration….un peu plus de monde autour de ce magnifique phare….et les abords n’ont probablement jamais été aussi bien entretenus….(lol) ça peu faire sourire….mais là on ne compte pas l’argent des contribuables……grrr…passe un bien agréable mardi

  4. Wouhaaa ! Un super reportage comme j’aimerais en voir plus souvent.
    Complet et bien détaillé, j’adore.
    On ne peut que constater que certaines occasions donnent lieu à des changements de « casquettes » pour certains, mais pas grave, on fait semblant de croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    Tes photos sont magnifiques, bravo à toi.
    En tous cas, mieux que le reportage à la télé qui ne montre que le beau côté des choses. ;-)
    Merci pour ce super partage et tout le travail fourni pour nous le montrer.
    Bon mardi, doux, mais gris …
    Un tit coup de déprime.
    Bisoux, ma zaza

  5. Ca me fait toujours rire de voir ces messieurs en costume cravate dans des lieux qui ne s’y pretent pas du tout ou en pleine chaleur et tout le decorum à coté (ca ne trompe personne en plus !)
    Au passage ,j’aime beaucoup la petite maison qui devait etre un moulin ?
    Bonne journée

  6. C’est toujours la même chose, chaque fois que les grosses légumes débarquent quelque part, le coin est récuré, pomponné, faudrait pas que ces messieurs-dames frôlent le même sol et environs que le simple pékin !
    le phare restauré, c’est une bonne chose, par contre, le nombre de visiteurs si c’est la grosse foule, c’est pas marrant !
    belle journée et grosses bises

  7. merci chère Zaza pour ce superbe article, sur l’inauguration du musée du phare, par cette bande de pingouins, qui ne se sont montrés que pour epater la galerie , les presidents des deux assemblées, ne sont surement pas venus gratuitement, enfin le maire est décoré, (en kilt ça aurait plus de gueule!!) les alentours nettoyés, enfin en partie ! la chapelle on s’en f… ! il ne reste plus qu’à faire vivre le musée !
    merci encore Zaza, bonne journee bisous

  8. Bonjour Zaza, j’applaudis à deux mains , pas les politiques mais toi, ton article est génial, vraiment merci , d’ailleurs tu es toi aussi géniale. bisous et bonne journée MTH

  9. Bonjour Zaza !
    Inauguration et grosses légumes vont toujours de paire !
    Vous avez un maire aussi magouilleur que le notre !
    Reportage très complet : on sent la journaliste !
    ( J’espère que quelqu’un lui a envoyé quelques flèches à Larcher ! )
    Bonne journée !
    Pierre
    https://rotpier27.wordpress.com/

  10. Bonjour Zaza
    ça risque d’amener du monde sur ton île, ça va être la bousculade ! lol !
    En tout cas il y a bien quelqu’un qui paye !!! il faut dire aussi qu’il faut bien entretenir
    le patrimoine, mais à quel prix !!!on ne sait pas tout !!
    Passe une bonne journée, bises

  11. Au moins tu mets les points sur les I !!
    J’ai vu hier soir aux actualités régionales ton phare, je me suis dit que tu étais peut-être dans la foule pour participer à l’inauguration, mais après lecture de ton article , je suis certaine que tu n’étais pas présente!!
    J’espère que tu ne seras quand même pas trop embêtée par les touristes.
    Je te souhaite une très belle journée, bisous

    1. Il s’agissait d’une réunion privée et le phare était fermé au public vendredi dernier.
      Quand je prenais mes photos d’extérieur vendredi matin, j’ai rencontré, Olivier Maillet, l’Animateur culturel au Musée du Grand Phare, j’ai demandé si les voisins pouvaient venir boire un coup… sa réponse fut négative, l’inauguration était bien privée.
      On mélange pas les torchons et les serviettes.
      Par contre, ce que je peux ajouter, c’est qu’Olivier Maillet, ancien directeur du Jardin Delaselle, était en contradiction avec l’association des amis de ce jardin exotique. Il a quitté ce poste il y a environ 2 ans, et en accord avec le maire, il a porté ce projet de musée comme 1er adjoint pour se recaser, ni plus, ni moins. Et pourtant cela devrait être un homme de coeur puisque qu’il anime les messes quand il n’y a pas de curé !
      Pour l’affluence touristique, cela ne changera pas grand chose, les visites pour monter les 198 marches sont canalisées par groupe de 20.

  12. encore un exemple du gaspillage de notre fric !!
    bon le phare est retape pour un bon moment et c’est une bonne chose !!
    pourquoi le drapeau a ete enleve ? tu devrais poser la question !
    j aime bien » les grosses legumes  » ça leur va bien !
    bonne journée

  13. j’ai vu le reportage sur la trois : j’ai pensé à toi et voilà, on en parle et d’autres endossent les honneurs ! on ne s’habitue pas à tant de fatuité !

  14. Merci Zaza pour cet excellent reportage qui complète avantageusement celui fait par Fr3 que j’ai vu d’ailleurs , j’ai bien pensé à toi et me suis dit Zaza doit être aux premières loges . Ah la politique , y a rien à faire c’est toujours sur les mêmes bases que les choses évoluent celles du m’as – tu – vu . En tout cas ton billet est extra . Je ne comprends pas pourquoi les fanions ont été enlevés c’était joli , quand au drapeau mystère aussi .
    Bonne journée
    Bisous

  15. Bonjour Zaza
    Reportage intéressant . Qui dit inauguration dit grosses légumes pour ce montrer ils sont toujours là … Si Larcher aurait monté les 198 marches son coeur n’aurait pas tenu … Lol ! Bonne semaine bises

  16. Bonjour, je me demandais ce que Larcher faisait là, je comprends mieux! il me semble que la restauration de la chapelle était plus urgente, disons plus nécessaire; je te souhaite une bonne journée, bisous

  17. Même pas cap de monter sur le phare….rien dans les mollets !
    Et tu n’as même pas été invitée à goûter aux petits fours…..un scandale !!!!
    Je vois que tu adores toujours autant M. le Maire…..

    bonne soirée

  18. Coucou,
    Tu nous a fais là un bel article sur cet événement auquel vous n’avez pas pu participer vous riverains.
    C’est toujours pareil avec eux, on ne mélange pas tout ! comme si vous n’étiez pas concernés va !
    Bref, merci pour ton partage…et dommage je n’ai pas vu le reportage sur FR3. Merci de la vidéo.
    Bonne fin de journée sur ton île. ; )
    @nnie

  19. Coucou zaza… ton article est très bien fait et montre à quel point il y a un fossé entre ce qu’on voit aux infos et le réel.
    J’ai cherché ta maison partout… j’ai regardé la vidéo en plein écran pour la voir… j’ai cru la voir plein de fois mais j’opte pour l’une des dernières images… Et finalement, je me suis aperçue que tu étais carrément au pied du phare… Ah dis donc, quelle chance d’habiter là, quand même !! Non je ne me plains pas car j’ai moi aussi un lien paradisiaque avec vue sur les pyrénées, au milieu des champs… mais la mer me manque et quand je vois ta maison, l’océan juste à côté, ça me fait plaît beaucoup et ça me donne envie de déménager en bretagne… mais ce n’est pas nouveau… moi mon rêve, c’est vers Roscoff, au sud de la bretagne pour pouvoir faire pousser toutes mes plantes, y compris les palmiers…
    Bon, en tout cas, merci pour ce beau reportage qui a un peu remis les pendules à l’heure… Et cette chapelle, alors, qu’est-ce qu’elle devient ?
    Gros bisous et bonne semaine à toi… Je vais aller ouvrir les volets car j’ai l’impression que le soleil n’est plus là ;)
    Cath

  20. Moi aussi je comprends mieux la présence de larcher on ne peut rivaliser avec les grosses légumes et comme tu dis on ne mélange pas lrs torchons avec les serviettes et on ne nettoie que cd qui va se voir dommage de ne pas avoir laissé la guirlande c’était joli qd au drapeau ils ont eu peur quil ne s’envole lol pour un peu tu passais à la tele il fallait de ta fenêtre nous faire coucou gros bisous ma zaza bonbe soirée

  21. Bravo, tu as bien analysé la situation !!! tout au moins, je pense comme toi. Ce soir je vais regarder la 5 et peut-être qu’ils parleront de ton île, cette émission s’appelle Bretagne des îles qui résistent. Gros bisous. FRANCOISE

  22. Super brochette de nantis, qui se targuent d’être mieux lotis que nous, parce qu’eux ils travaillent énormément, font tout pour la France, etc…Tu parles, quand on sait que le président de l’Assemblée nationale, a organisé son mariage dans les locaux même du ministère et du logement qui lui est attribué, et que cela lui a coûté juste les poignées de mains et autres « renvois d’ascenseur » aux personnes de son réseau et de ceux qui sont à sa disposition (personnel, etc…) que le champagne a coulé à flots…Bref, on se dit que là aussi, il y a des choses vraiment pas saines, tout comme les affaires qui défraient la chronique en ce moment…Ces gens là ont un principe : « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais »… »moi j’ai le droit, enfin, je le prends, tant pis si cela me revient en pleine poire » comme F. Fillon, je nierai jusqu’au bout…Belle mentalité, mais c’est celle des gens qui réussissent en politique…Même avec de grosses gamelles aux fesses, ils s’en tirent toujours !! Le record est détenu par notre cher Sarko ! Bises

  23. je sens un peu ton amertume dans cet article ; rien n’est parfait même sur l’île de Batz… par contre, j’apprécie toujours ta plume.
    Bises et merci Zaza

    1. Pas vraiment d’amertume Andrée, j’aime mon île et je déplore seulement certains faits qui sont choquant pour des habitants, même pour 6 mois de l’année en continu, qui sont pris pour des tiroirs caisse par la mairie, les collectivités locales et l’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.