Le tableau du samedi … !!!

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l’égide de Lilou et de Fardoise

Les consignes de Lilou : CLIC
Thème « Art Naïf »

Pour ce samedi, je vais vous parler du plus grand dans cet Art Naïf, Henri Rousseau, appelé également Le Douanier Rousseau.
Voici cinq des œuvres parmi celles que je préfère dans ce registre !

Un soir de carnaval – Henri Rousseau

uile sur toile – 117,3 x 89,5 cm – Datation 1886 – Se trouve au Philadelphia Museum of Art

Un centenaire de l’indépendance – Henri Rousseau

Huile sur toile –  111,8  cm× 158,1 cm – Datation 1892 – Se trouve au Musée j.Paul Getty à Los Angeles

L’enfant à la poupée – Henri Rousseau

Huile sur toile –  67 cm x  52 cm – Datation entre 1892 – Se trouve au Grand Palais (Musée de l’Orangerie)

Le lion ayant faim se jette sur l’antilope Henri Rousseau

Huile sur toile – 200 cm x 301 cm – Datation 1905 – Appartient à la Fondation Beyeler en Suisse

Le rêve – Henri Rousseau

Huile sur toile, 204,5 x 298,5 cm – Datation 1910 – Se trouve au Musée d’art moderne à New York

Souvent moqué par ses contemporains, Le Douanier Rousseau est pourtant reconnu aujourd’hui comme « le père de la modernité ».
Un peintre mal-aimé, mais admiré par ses confrères

Les artistes de son époque ne se sont d’ailleurs pas trompés. Henri Rousseau fréquente en effet Picasso, qui acquiert certaines de ses toiles pour une bouchée de pain dont l’œuvre « Portrait de femme », Apollinaire, qui lui a assuré une postérité grâce à ses écrits élogieux, ou encore Signac et Delaunay.
En 1908, Picasso organise même à son atelier du Bateau-Lavoir, à Montmartre, un banquet en son honneur en présence d’invités de marque, tels que Guillaume Apollinaire, Braque, Max Jacob et Marie Laurencin. Lors de cette soirée désormais célèbre, Le Douanier Rousseau montre ses multiples talents. Il joue deux morceaux de sa composition, dont une valse écrite pour sa première femme décédée, Clémence.
Quant à Apollinaire, il improvise un poème à la gloire de son ami assis sereinement sur un trône préparé par Picasso pour l’occasion. C’est au lendemain de cette soirée arrosée qu’Henri Rousseau déclare sûr de lui à Picasso : « Nous sommes les deux plus grands peintres de notre temps, toi dans le genre égyptien, moi dans le genre moderne. »
Une carrière artistique difficile
Mais, cette confiance en lui cache une existence faite de hauts et de bas. Il commence sa vie d’artiste assez tardivement, puisqu’il quitte son poste à l’Octroi, et non aux douanes, en 1893 à 49 ans pour se consacrer uniquement à son art. Il gagne peu d’argent grâce à ses peintures et il est régulièrement moqué au Salon des Indépendants, où il expose tous les ans ses œuvres. Rires, critiques, hilarité, Le Douanier Rousseau essuie les revers avec un calme olympien qui le caractérise.
Guillaume Apollinaire disait de lui, dans Les soirées de Paris, publiée le 15 janvier 1914 : « Peu d’artistes ont été plus moqués durant leur vie que le Douanier, et peu d’hommes un front plus calme aux railleries, aux grossièretés dont on l’abreuvait. »  Henri Rousseau ne se préoccupe d’ailleurs pas des critiques, seule l’affluence devant ses toiles compte à ses yeux.
Une personnalité sans pareille
Ce caractère à la fois débonnaire et un brin ridicule, mais serein et réfléchi lui ont d’ailleurs sauvé la mise à plusieurs reprises. En 1863, il s’engage dans l’armée pour éviter la prison suite à sa condamnation pour vol et abus de confiance chez son employeur, un juriste nantais. En 1907, il est, cette fois-ci, arrêté pour avoir escroqué la Banque de France avec un ami Louis Sauvaget.
Pour échapper au bagne, il décide avec son avocat de montrer au juge une de ses dernières toiles montrant des singes sur des cocotiers, qui représentent le président du tribunal, les jurés, les avocats, les accusés et les défendeurs.
Devant ce tableau si naïf et empreint d’innocence, l’avocat du Douanier Rousseau demande la clémence du juge. Il obtient en effet une peine légère. Il est condamné à deux ans de prison avec sursis et 100 francs d’amende. Surpris, l’artiste promet au président de la cour de peindre un portrait de « sa dame » de la grandeur qu’il souhaiterait.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

40 réflexions sur « Le tableau du samedi … !!! »

  1. J’aime beaucoup le premier qui est mystérieux. À dire vrai j’aime aussi les autres.par contre j’en ai appris ici sur la vie et le caractère de Rousseau dont je savais très peu de choses. Merci Zaza

  2. des tableaux surprenant surtout l’enfant et la poupée, j’ai du mal a voir dans ce visage une enfant….mais à chacun sa façon de voir les choses…..passe une douce journée de ce samedi

  3. Quelle vie, un peu spécial ce peintre , y compris dans ces tableaux mais j’aime bien finalement, surtout toutes ces petites touches de couleurs.
    Merci pour ta présentation.
    Bises de Mireille du sablon

  4. Le 1 er tableau annonce un beau paysage mais j’avoue que ce couple parachuté fait artifice
    La danse à l’unisson c’est joyeux
    L’enfant à la poupée je n’aime pas trop ce côté disproportionné
    Le lion et …le rêve oui pourquoi pas
    Merci à toi pour ton travail de recherche
    Gros bisous

  5. Bonjour Zaza, j’adore le premier tableau, les autres aussi mais je verrais bien celui ci dans mon intérieur . Bisous bonne journée MTH

  6. J’aime beaucoup Henri Rousseau, je trouve merveilleux qu’il ait pu devenir célèbre sans passer par Les Beaux Arts.
    Bises et belle journée

  7. Bonjour Zaza
    L’art naïf est une façon de voir la vie la nature les êtres vivants
    Ce n’est pas simpliste
    J’aime beaucoup sa vision avec un brin de folie fantaisuste
    Bisous et caresses

  8. le rêve est mon préféré !
    Tu dois connaître Vicq dans les Yvelines pas très loin de chez moi, longtemps il y a eut le musée d’art naïf et j’aimais bien y aller.Beaucoup de peintre inconnu et anonyme mais toujours une belle imagination et que du plaisir.

  9. Excellent choix Zaza mes toiles préférées sur cette page le rêve et le soir de carnaval. J’aime beaucoup le douanier Rousseau qui nous entraine toujours dans des univers tres particuliers. J’en ai appris beaucoup sur son caractère et ses ennuis avec la justice .
    Bonne journée
    Bises

  10. Le premier peintre naïf ou au moins reconnu comme tel. Tous ses tableaux sont intéressants, mais le « Soir de Carnaval » me plaît particulièrement !
    Merci Zaza !

  11. Un sacré coco ! hihi – si j’ose dire vu le contexte ;)
    Il a su profiter de son art naïf …
    J’aime bien le premier !
    bisous

  12. j’ai beau les regarder à nouveau, mais rien sur ces peintures ne m’attire, il en faut pour tous les goûts , et les miens ne sont pas pour se peintre là….dommage, passe une bien agréable journée

  13. voilà un belle article pour mettre en avant cet artiste si peu connu pour son art pictural. heureuse que ma photo de ces gouttes d’eau te plaisent, j’ai eu un mal fou à prendre la photo, il y avait du vent et cela bougeait tout le temps. bises et bon dimanche. celine

  14. Le chef de file de l’art naïf. Des tableaux moins connus, merci pour ces choix. Ce qui est difficile à voir, c’est la maîtrise dont il fait preuve, car il savait dessiner et peindre, il avait seulement décidé de ne pas suivre les critères imposés et de conserver son regard d’enfant. Une notoriété bien méritée. Les deux derniers tableaux à eux seuls, témoignent de son grand savoir faire.

  15. Bonjour, il est originaire de Laval, hélas la ville n’a pas su, ou souhaité pour de mauvaises raisons, conserver ses oeuvres, je te souhaite une bonne soirée, bisous

  16. Très beau partage, Zaza.
    J’aime certains de ces tableaux, pas tous, mais beaucoup. :)
    Bisous et douce journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.