Le mot mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES :

1 – Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix.
2 – N’oubliez pas de donner le mot si vous l’avez.
3 – Cerise sur le gâteau, un texte en rapport avec le mot trouvé.

4 – Vous pouvez aussi ne donner que les anagrammes sans texte.
5 – Ne cherchez pas trop d’anagrammes cinq ou six mots sont largement suffisant ; votre texte en sera tout aussi intéressant.

AEIIOUTTCNNSSF INFESTUCATIONS  – « Le mot de Lilou : Pour cette dernière semaine de mystère je vous propose 14 lettres au pluriel. Mise en possession d’un fond, qui se faisait par le vendeur en faveur de l’acheteur, en remettant à ce dernier en signe de tradition, un petit bâton, ou même une branche d’arbre appelée fétuque ou festuca.
Festuca est un genre de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, dont plusieurs espèces sont cultivées comme plantes fourragères. »

À vos dictionnaires ! – 😂 – Les anagrammes utilisées

« Infestucation, connaîsse, santé, sotte, scion, fusain, sceau, usité, intestins, encas, aussi, usant, cuisine, sanction, nicotine, noises, cents, situation, tunes, tante, saisit, fissa, fonce, tintouin. »

Il ouvre le frigo et en sort une bière assortie à l’amertume de sa journée. Il n’aurait pas dû accepter cette infestucation, il n’aurait pas dû !
 « Ding ! »
Bien qu’il connaisse d’avance son contenu, il ouvre le SMS qu’il vient de recevoir.
« Votre cotisation d’assurance santé vient d’augmenter d’un centime par mois. Cette nouvelle tarification sera appliquée dès votre prochaine échéance. »
Quelle idée aussi sotte que grenue d’avoir accepté ce scion de fusain en guise de sceau de ce contrat peu usité. (Auto-ajustement personnalisé des tarifs facturés par l’assureur en fonction des comportements positifs pour sa santé). Il avait donc accepté l’implantation du « nanar-robot GPS » et l’installation des applications adéquates.
Et pas la peine de remettre la bière au frais ! Ils partent du principe qu’on pourrait tricher, en la rangeant vide.

Ses intestins gargouillent. Il a faim. Il a besoin d’un encas, et surtout envie de la pizza qui flirte aussi avec la date péremption. Il résiste. Il craque.
 « Ding ! »
— « Et merde ! Cela devient usant… »
« Votre cotisation d’assurance santé vient d’augmenter d’un centime par mois. Cette nouvelle tarification sera appliquée dès votre prochaine échéance. »

En dégustant dans la cuisine sa nourriture coupable, il se sent comme un ado se révoltant. Dans cette bouffée d’euphorie, les limites s’effacent et le désir d’une cigarette s’installe. Il doit bien en rester une ou deux dans le paquet dormant dans le tiroir. Une ! La dernière. Et, par chance, un briquet qui fonctionne.
Il sort dans la rue pour ne pas polluer son domicile.
 « Ding ! »
Il lève les yeux au ciel, la sanction va encore tomber !
« Votre cotisation d’assurance santé vient d’augmenter de deux centimes par mois. Cette nouvelle tarification sera appliquée dès votre prochaine échéance. Nous vous rappelons que fumer tue, la nicotine aussi. »
— « Fumer ruine ! Deux centimes d’augmentation, ils ne s’enquiquinent pas.
« Ding ! »
— « Quoi, encore ? Mais quand auront-ils fini de me chercher des noises »
« Fumer dans un lieu public est illégal. Votre infraction, localisée dans la rue, a été communiquée aux autorités compétentes. »
— « Bordel ! J’avais oublié ça. Une amende, en prime. Et vlan ! »

Il fulmine et décide de marcher un peu pour se changer les idées qui restent bloquées sur les cents qui s’ajoutent aux centimes.
Et dire qu’il a accepté un contrat avec engagement sur vingt-quatre mois qu’il ne peut pas résilier, hormis en payant une indemnité astronomique. De plus, chaque malus accroît la durée de l’engagement.
Bref, pour sortir de cette situation, il doit rapidement trouver des tunes sans avoir à aller emprunter chez « ma tante ».
Le désespoir le submerge.
Soudain, il aperçoit une vieille femme, assise sur un banc, dont le sac à main gît négligemment à côté d’elle.
Il s’arrête, ses pensées aussi. C’est mécaniquement qu’il se remet à marcher. Il s’approche du banc. La femme ne le remarque pas. D’un geste vif, il saisit le sac puis il se met à courir.
Il fait fissa, il fonce. Cinq minutes. Dix minutes. Il ignore combien de temps. Il s’arrête quand il n’en peut plus. Il se retourne. Personne ne s’intéresse à lui. Aucun poursuivant.

 « Ding ! »
— Quoi, encore ? Quel tintouin !
« Félicitations ! Dans le cadre de l’accompagnement cardiovasculaire, votre cotisation d’assurance santé vient de baisser d’un centime par mois. Cette nouvelle tarification sera appliquée dès votre prochaine échéance. »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

19 réflexions sur « Le mot mystère … !!! »

  1. pour moi ce ne sera pas ce matin que j’essaierai, j’ai RDV à 8 h 30 à quelques km de notre domicile….et je suis déjà en retard…..douce journée à toi

  2. Ohh quelle imagination !!
    Tu m’as bien fait rire !
    Dès le début avec ton « aussi sotte que grenue » ! ;)
    Il n’y a que toi pour écrire ça ! sacrée zaza !
    Des centimes d’augmentation ça va !! Tu es gentille !!
    ;)
    Le téléphone portable déjà ils nous « casse les B… » tous les 2 à 3 mois avec des « option à 3€ » qui t’oblige constamment à aller la supprimer … Quel forcing de merde !! entre eux, les banques et j’en passe !!!
    grrrrr
    Je reste sur une note positive avec ton écrit et le sourire du matin ;)
    gros bisous
    cricket

  3. Bonjour Zaza.
    J’espère que comme nous tu as passé un bon week-end et que tout va bien.
    Finalement, nous avons eu du beau temps.
    Je te souhaite une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

  4. Félicitation pour ton infestucation !
    Un mot inconnu pour moi jusqu’à ce matin, et même Larousse trouve que la définition de ce mot n’est pas facile, je ne l’emploierai donc sans doute jamais…
    Bises et belle journée

  5. Grand bravo pour cette cavalcade finale.
    L’assurance santé lui fait une fleur, enfin !
    C’est très bien imaginé et très amusant.
    Je découvre un nouveau mot. A employer à bon escient.
    Bisous ma Zaza

  6. Excellent Zaza , je pense que nous sommes déjà dans cette ère de la surveillance non stop avec tous les objets connectés . J’adore la chute avec le bonus pour sa course .
    Bon lundi
    Bises

  7. bonjor chere Zaza, infestucation, ça on ne peut pas dire que ça court les rues !! halte à toutes ces conneries de produits indexés ou connectés ! bonne semaine amities et bises

  8. Un nouveau mot compliqué qui réserve de mauvaises surprises sauf la dernière! Très drôle cette histoire ; je ne me risquerai pas à souscrire ce genre d’assurance ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.