Le tableau du samedi … !!!

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l’égide de Lilou et de Fardoise

Les consignes de Lilou, ICI

 « L’Antiquité »   pour la quinzaine du 16 septembre au 2 octobre 2021

Les romains de la décadence – Thomas Couture – (1815 – 1879)
Huile sur toile – 472 × 772 cm – Datation 1847 – Sa trouve au musée d’Orsay

Il s’agit d’une commande d’état passée en 1846.
Trois années furent nécessaires à Thomas Couture pour achever les Romains de la décadence dont les dimensions attestent de la haute ambition artistique. Il voulait que son allégorie suscite le renouveau de la peinture française et se réfère pour cela, sans grande originalité, aux maîtres de la Grèce antique, de la Renaissance et de l’école flamande. L’œuvre appartient au genre de la peinture d’histoire, jugé le plus noble au XIXe siècle : elle doit donc représenter des actions humaines et en extraire un message moral. Celui-ci est explicité par Couture lui-même, qui cite dans le livret du Salon de 1847, où le tableau est exposé, deux vers de Juvénal, un poète romain (v. 55-v. 140 ap. J.C.) : « Plus cruel que la guerre, le vice s’est abattu sur Rome et venge l’univers vaincu ».
Au centre du tableau, Couture a placé le groupe des débauchés, épuisés, désabusés ou buvant et dansant encore.
Au premier plan, se tiennent trois hommes qui ne participent pas à cette bacchanale : à gauche, un garçon mélancolique assis sur une colonne et à droite deux visiteurs étrangers qui posent sur la scène un regard réprobateur. Enfin, au-dessus de l’ensemble, des statues antiques semblent condamner également l’orgie.
Au-delà de l’illustration d’un texte ancien, Couture fait allusion à la société française de son temps. Jacobin, républicain et anticlérical, il critique la décadence morale de la France de la Monarchie de Juillet, dont la classe au pouvoir avait été discréditée par une série de scandales. Ce tableau est ainsi une « allégorie réaliste », d’ailleurs, les critiques d’art de 1847 voyaient dans ces romains « Les Français de la décadence ».

Je vous laisse retrouver la biographie de ce grand peintre dans le lien ci-après : CLIC

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « Le tableau du samedi … !!! »

  1. c’était l’orgie, ce tableaux n’est vraiment celui qui me ferait envie d’acheter…. de nos jours c’est encore autre chose…à chaque période la décadence à tendance à réapparaitre….passe une bien agréable journée

  2. Bonjour Zaza, un tableau qui montre bien la décadence de l’Empire Romain, mais il y a l’allusion à son époque , et je pense que l’on pourrait en faire un pareillement aujourd’hui. Bisous Bonne journée MTH

  3. La vie est un cycle et pour chacun il se termine par la décadence.
    Un dictateur ramène l’ordre et une nouvelle ère arrive.
    Ce tableau possède tout. L’orgie pour une certaine classe qui mène à la décadence. Le jeune homme romantique qui regrette la douceur de vivre et les hommes exprimant leur désapprobation.
    Ici le peuple qui souffre n’est pas évoqué. C’est lui qui accueillera le dictateur.
    Sachons être vigilant.
    Bisous Zaza

  4. Un tres bon choix avec un tableau allégorique qui transmet bien au travers de cette fête décadente la pensée de l’artiste vis à vis de la situation de la France à cette époque .
    J’aime beaucoup l’attitude du personnage de gauche sur la colonne , il rêve d’un autre monde .
    Bonne journée
    Bises

  5. Une vision bien négative de la Rome antique et c’est vrai qu’il y a du monde ! Une belle peinture malgré ces réserves. J’aime bien le personnage qui donne à boire à une statue. Bonne fin de semaine

  6. Ce n’était ps tous les romains qui participaient à ce genre de fête décadente, comme dans toutes les sociétés il y avaient des gens biens et les autres…
    Bises et belle soirée

  7. une astuce, qui devrait être mise en place dans les grandes surfaces, mais hélas la constatation n’est pas toujours véridique….hélas….passe un bien doux dimanche

  8. je n’ai pas de passion particulière pour les tableaux de ce style et de cette époque mais je suis époustouflée par le travail accompli !
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.