Atelier d’écriture N° 153 … !!!

Les consignes de Ghislaine,  ICI…  
Ecrire un texte en insérant dans le texte, les 8 mots :     
« Preuve, heureux, messager, garder, amasser, partager, loi, passage… »
Et, Où,  
Ecrire sur le thème « JOIE & PEINE »
Et, Où,
s’inspirer de la photo ci-dessous…

L’autre jour, toute en JOIE, alors que je rentrais heureuse à mon domicile de Saint-Cloud, un drôle de gus m’a cloué sur place dans ses propos… Quelle malchance, ai-je pensé, ce mec a l’air complètement marteau !
— « Arrêtez-vous… » Me lança-t-il !
— « Comment ? »
— « Je suis comédien/messager, et comme les théâtres sont encore fermés, je joue dans la rue. Soyez mon spectateur pour partager un moment de culture, je vous en conjure ! »
— « Mais c’est que votre proposition me laisse de bois, cher Monsieur. J’ai encore du pain sur la planche… »

— « Inutile de vous mettre martel en tête… Je m’en tape qu’il vous reste du pain à plancher… »
Du pied droit, les trois coups il frappa ! Puis, débitant un flot de tirades insensées, il martelait avec des effets de manche alambiqués ses planches improvisées dans le passage qui menait à la maison.
Son numéro ne valait franchement pas un clou. Ce type ne percerait jamais, c’est certain ! Mais je me suis écrasée, j’ai même applaudi à tout rompre… La preuve :
— « Bravo ! Quel talent ! Vous ferez votre trou, c’est sûr ! Bon… Je peux m’arracher maintenant ? »
— « Certainement pas ! »
— « Quoi, encore ? Vous voulez me taper, c’est ça… ? »
— « Oui, et votre règlement sera le clou du spectacle. »

Ce gars franchement marteau n’est qu’un requin !
— « Vous vous êtes pointé juste pour l’oseille que j’ai amassée ? »
— « L’argent est l’un de mes vices… Ce sera cinquante euros, un prix d’ami. »
— « Des clous… », ai-je répondu. Il commençait à me taper sur les nerfs. 
— « M’enfin… Je suis monté sur les planches rien que pour vous ! »
— « Sur les planches ? Quelles planches… Des planches à billets, peut-être ! »

Le gus complètement marteau, à tort ou à raison, a insisté.
— « Si vous ne me donnez pas de thunes, nous allons droit à la scène, voire au passage à l’acte… »
Menaçant, il s’est rapproché, rapproché, rapproché… Et moi, j’ai reculé, reculé, reculé… Jusqu’à être coincée entre le marteau et l’enclume, je n’ai vu aucune planche de salut. Tenaillée par la peur, j’ai sorti mon larfeuille.
— « OK pour cinq euros, et pas la PEINE de discuter »
Il m’a piqué le contenant et le contenu, sans se préoccuper de la loi.
Il se mit à cavaler comme un dératé, et moi à hurler !
— « Marteau-piqueur, marteau-piqueur, si je te retrouve, je te garde un chien de ma chienne ! »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « Atelier d’écriture N° 153 … !!! »

  1. Là, tu tu es tombé sur un “drôle” de type… que le C19 s’il le prenait entre 4 planches ne serait pas grande perte, pour le théâtre, sourire, bises

  2. Hé bien quel malotru ! Même si ce n’est que fiction, on sait que ces scènes là arrivent vraiment dans la vie ! C’est lamentable, traumatisant !
    En tout cas merci pour cet atelier ma Zaza

  3. Bonjour ma Zaza
    Quel voleur qui t’a permis de relever ton défi…mdr
    Alors moi, je pars mais je ne mets jamais de liquidité dans mon sac, tout est ailleurs
    Bon lundi de pentecôte et gros bisous à vous deux avec des caresses à tes amours Farouk, Théo et Pupuce
    Méline

  4. Chapeau l’artiste !
    Tu nous offres gratis, enfin je suppose (rires) un séance de théâtre de rue plus vraie que nature, avec des répliques à la Audiard ! Je me suis régalée !
    Merci
    Bonne fin de journée et gros bisous

  5. wouah, quelle affaire, heureusement que tous les “intermittents du spectacle” ne sont pas comme ça !! super texte, bonne soiree chere Zaza grosses bises

  6. heuresement que ce n’est que fictif enfin j’espère!

    Désolée je ne peux plus accéder du tout a mon blog ni même m’en déconnecter. Je crois que vous ne pouvez pas non plus le visiter.
    Par conséquent, je ne peux répondre à vos coms ni publier d’articles. Je mettrais donc les prochaines publications (non programmées) sur ce blog en attendant https://envie2suite.wordpress.com/
    Merci de votre compréhension.
    Bonne semaine

  7. Excellent j’ai bien ri !!
    Quel sacré bougre celui-là tout de même !
    la jouer ainsi !!
    et que de jeux de mots !
    j’ai adoré.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.