« Empreints de majesté » – Pour EVY … !!!

Les consignes d’EVY, ICI, pour cet atelier d’écriture 311
Et, ou, aux choix,  
L’utilisation des 10 mots : «
Porte, bijoux, Sublime, Survoler, Délicat, Envoler, Jaillir, Accompagner, Poursuivre, Histoire… »

Nous sommes en 2010 et je vais vous conter une histoire concernant certains de mes animaux !  
Mon vieux Malin, cardiaque et soigné au VETMEDIN 5mg depuis quelques années, montre des signes de faiblesse. Il lui arrivait de ne pas voir la porte-fenêtre fermée et de se cogner contre la vitre.  
Nous présentions que ce bijoux de labrit qui nous accompagnait depuis 1996, était sur la fin de sa vie. Un chien de race est toujours plus fragile qu’un chien « mâtiné-cochon d’inde ».    
Le voici dans mon île, il n’avait qu’un an et demi.  Il était sublime !

Il nous a suivi partout. C’était franchement un chien gentil et délicat. Ellen lui avait appris à sauter et survoler le banc du fond du jardin dans ma première maison dans les Yvelines.

C’est ainsi que nous avons adopté Monsieur Farouk, en 2010, pour nous préparer au départ de l’ancien.  
Farouk est issu d’une mère « malinois et boxer » et d’un père « Barouge ».
Mais c’est que notre Malin a repris du poil de la bête, en voyant arriver cette petite boule pain brûlé… !

– « C’est qui le chef,  hein !, c’est moi, et la chaise de jardin, c’est la mienne, pas la tienne… »  

Il a donc revêtu son rôle de chef, toisant de haut le p’tit jeune qui ne la ramenait pas.  
C’est comme cela qu’il a passée 2010 et 2011, auprès de ce nouveau compagnon…     
en lui apprenant à faire des trous sous les haies,

en partageant le léchage des grilles de barbecue,

mais ne voulant surtout pas partager son os en grognant après le p’tiot,

mais en l’acceptant comme un nouveau compagnon, et ce, sous les caresses de la maîtresse et du placide chat Tic qui s’est aussi envolé pour le paradis des animaux.

Quelques photos de cette complicité qui s’est instaurée

Une dernière scène photographiée, alors que je revenais de ma séance de rééducation fin 2011. Ce jour-là, il brouillassait, et je ne voyais aucuns chiens sur la terrasse. Après les avoir appelés, voici ce que j’ai constaté.    
La tête de ce pauvre Malin jaillissant de la niche. Ils s’étaient réfugiés tous les deux dans cet abri, et poussé par Farouk, Malin avait tout de même beaucoup de difficultés à se dégager !


Fin 2011, notre Malin était au bout du rouleau.  

Nous avons décidé de nous en séparer pour lui éviter des souffrances. C’est Michel qui s’est chargé de le laisser chez le vétérinaire, pour sa piqure fatale. J’avoue, que je n’ai pas eu le courage de l’accompagner, déjà trop peinée de devoir lui dire adieu.  
Farouk a été déboussolé par le départ de son copain, mais s’est rapproché du taciturne Tic, pour se consoler de cette absence et poursuivre son bonhomme de chemin.  

C’est devenu un magnifique pépère, calme, à qui j’ai donné des cours d’éducation canine pour les « au pied, assis, pas bouger, assis, au pied, va … »

Des ordres qu’il continue encore aujourd’hui à exécuter, malgré la dernière recrue, la fameuse Pupuce, qui ne veut rien savoir…

excepté donner sa patte pour réclamer sa friandise… !  

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « « Empreints de majesté » – Pour EVY … !!! »

  1. ✿ Bonjour ZAZA

    ✿ Autant d’oiseaux au monde
    ✿ Autant de lettres d’amitié
    ✿ Que le facteur virtuel apporte
    ✿ Et glisse sous les portes
    ✿ C’est le courrier du matin
    ✿ Le courrier du bonheur
    ✿ Quand le facteur passe chez toi
    ✿ Pour venir te souhaiter
    ✿ Une agréable et belle journée
    ✿ Amitié bisous de ton amie Dany
    ✿Toujours un bonheur de te lire !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Que ton récit est beau, j’en ai les larmes aux yeux…tant de complicité et d’amour partagés…merci Zaza pour ces moments heureux.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  3. Ta pupuce me fait penser à Isis, côté donne la patte et ordre de…. bah, au-dessus de tout cela mais l’armoire à biscuits là…; Une belle complicité avec nos aminaux et lorsqu’ils arrivent au bout du rouleau… déchirement, restent nos photos… merci, bises

  4. Bonjour Zaza, une belle histoire vraie, ces animaux de compagnie qui nous accompagnent, fidèles compagnons. C’est une histoire qui continue malgré le départ De Mr Malin et du chat noir magnifique Tic. J’aime bien Pupuce l’indomptable, Farouk égal à lui m^me majestueux. Vraiment un très beau billet bisous bonne journée MTH

  5. Bonjour Zaza !
    Belle histoire !
    C’est toujours très pénible de voir disparaître
    ces compagnons à quatre pattes que l’on adore.
    Nous avons toujours eu des chiens et des chats
    et nous savons ce que c’est de les voir partir. 😥😮😥
    Bonne journée !
    Pierre
    https://rotpier27.wordpress.com/

  6. J’adore ton histoire avec tes toutous, nous en avons toujours eu à la maison et nous y étions très attachés, la personnalité de chacun m’a toujours fascinée et surtout leur intelligence.
    Bises et belle journée

  7. très beau texte, chère Zaza où tu nous présentes tes gentils animaux, tout particulièrement le gentil Malin qui a tenu une grand place pour toi ! ayant moi même des gentils zanimaux je comprends très bien ce qu’on peut éprouver lors de leur départ, grosses bises

  8. Une belle complicité entre animaux, Malin a du être heureux de partager des instants de vie avec son copain . Quelle tristesse lorsqu’ils nous quittent !
    Bonne journée, bises

    1. Ces animaux qui réchauffent nos cœurs. Il était adorable ton chien.
      Avant Djinnie, nous avions une petite Lola décédée d’une crise cardiaque.
      Merci pour cette belle histoire.
      Maintenant que Djinnie n’est plus là pour faire la garde, le chat du bout de la rue vient quasi tous les jours manger les croquettes de Griselle. Nous avons une chatière.
      Bises

  9. Merci Zaza pour cette superbe histoire vraie concernant tes amis à quatre pattes . Une complicité émouvante en effet entre Malin et Farouk et aussi avec Tic . J’ai regardé hier un document sur Arte , ” ce que ressentent les animaux ” https://www.arte.tv/fr/videos/053958-000-A/ce-que-ressentent-les-animaux/, de vraies découvertes qui prouvent que nous ne sommes pas les seuls à ressentir contrairement à ce que certains affirment .
    Que c’est difficile oui de leur dire adieu
    Bonne journée
    Bises

  10. Une belle histoire mais si triste a la fin, c’est vrai qu’il était magnifique ce toutou…Par contre je suis peinée je l’avoue que tu ne l’ai pas accompagné lui qui t’as accompagné toute sa vie. je comprends il faut du courage pour le faire mais ils les méritent tant tous j’ai énormément de peine pour lui.
    Quand j’ai perdu Canelle le mari n’as pas eu le courage de rester a ses ultimes moments, je lui en ai voulu. Bisous

    1. J’ai été traumatisée pour avoir accompagné, seule, ma pauvre “Titine”, souffrant tellement de son cancer fulgurant des poumons.
      C’était avant d’adopter Malin.
      Tu vois, j’ai encore en mémoire son regard quand je l’ai fait monter dans ma petite 106 de l’époque, pour aller chez le véto. Elle avait compris que c’était son dernier voyage. Je suis restée jusqu’à la fin, et je suis encore hantée d’avoir pris seule cette décision.
      A cette époque là, les deux grandes étaient encore à la maison, c’était leur chienne d’enfance, et elle n’ont jamais compris qu’il fallait abréger les souffrances de cette pauvre compagne.
      J’ai mis plus de 6 mois avant de me décider à reprendre mon Malin, qui était en animalerie, en n’ayant pas trouvé preneur alors qu’il avait déjà 3 mois.
      C’est lui qui est venu me lécher la main alors qu’il était dans sa cage.
      En le prenant, après avoir pris l’assentiment de Michel, je me suis jurée que si j’adoptais de nouveau, que ce soit chat ou chien, plus jamais je ne les accompagnerai chez le véto pour la solution finale. C’est effectivement Michel qui s’est chargé de Malin, mais aussi des chats Gribouille, Savane et Tic. Figaro et Tac n’étant jamais revenu à la maison, et certainement tués pas des chasseurs.
      Il n’y a que la petite Ursula, la chienne de ma maman, récupérée à son décès, qui s’est faite écrasée devant la maison. Je ne l’ai pas vu, Michel l’avait mise dans son panier avec ses jouets et son harnais. Nous l’avons enseveli dans le jardin d’Ercé,
      Ce n’est pas un manque de courage tu sais, puisqu’ils restent tous au fond de mon âme, c’est juste trop de sensibilité vis à vis de mes animaux, sensibilité que j’arrive à maîtriser quand il s’est agi de proches, comme mon frère ou mes parents.
      T’expliquer pourquoi, je n’en sais rien, mais c’est comme cela !

  11. bonjour
    il était superbe ton MALIN je n avait jamais vu un chien comme lui , sur la photo il est sublime

    mais tu sais que j ‘ai un faible pour le FAROUCK je suis vraiment fan de ce chien
    je n ‘ai plus de chien et cela me manque , je n ‘ai pas pu en reprendre aprés la perte de mon Horn 18 ans ..
    je ne veut pas repartir pour 18 années , je n ‘ plus 50ans rires .. alors je balade les petits chiens des enfants , mais ce n ‘est pas pareil ils sont mignons , mais je ne les aient pas choisit ..un chien à soi c’est pour la vie ,

    merci de ton bel article ZAZA

    bonne continuation à tous tes quatres pattes
    bises sous un trés beau soleil

    kénavo

  12. Bonjour Zaza,
    Défi magnifiquement relevé, avec des adorables toutous !
    Si triste, de les voir partir ; si courte, est leur vie, hélas !
    Beau et bon vendredi,
    Bises 😘

  13. Bonjour Zaza, je n’ai pas regardé si le défi avait été respecté ni si tous les mots imposés avaient été utilisés, je me suis juste laissée porter par l’histoire. Un bel hommage à ce Malin que tu as gardé des années. Le dernier animal que j’ai perdu était mon chat Figaro, il y a déjà 5 ans mais j’y pense toujours. Lui aussi a du être euthanasié car il était atteint du Sida, sans espoir de guérison et dépérissant de plus en plus. Merci pour ce partage. Bises et bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.