Enfance – Poésie pour les croqueurs de môts … !!!

Notre amie Fanfan reprend le quart de la galère des Croqueurs de Môts, ICI

Son thème pour le second jeudi en poésie de sa quinzaine “Enfances

L’enfance

L’enfant chantait; la mère au lit, exténuée,
Agonisait, beau front dans l’ombre se penchant ;
La mort au-dessus d’elle errait dans la nuée ;
Et j’écoutais ce râle, et j’entendais ce chant.

L’enfant avait cinq ans, et près de la fenêtre
Ses rires et ses jeux faisaient un charmant bruit ;
Et la mère, à côté de ce pauvre doux être
Qui chantait tout le jour, toussait toute la nuit.

La mère alla dormir sous les dalles du cloître ;
Et le petit enfant se remit à chanter…
La douleur est un fruit ; Dieu ne le fait pas croître
Sur la branche trop faible encor pour le porter.

Victor Hugo (1802 – 1885) – Les Contemplations

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « Enfance – Poésie pour les croqueurs de môts … !!! »

  1. … tristesse de la poésie… “et l’enfance passa…”comme le chantait si bien le Grand Jacques…
    Bises du jour
    Mireille du sablon,

  2. L’enfant malheureusement n’est pas si insensible que cela, mais Victor Hugo a une façon remarquable d’évoquer les choses de la vie… C’est poignant !

  3. J’ai failli la choisir;je l’ai lue hier soir ,
    .Une superbe poésie comme savait les écrire le grand Victor Hugo.Il a si bien décrit la vie des pauvres gens .Cette maman qui se meurt pendant que son fils innocent s’amuse, c’est très émouvant. Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.