Pour Evy – Défi n° 112 … !!!

Evy nous propose cette semaine de disserter sur le thème de :

« Danse »

Écoute ton cœur belle dame
Exerce ton art, la danse
Désirée du fond de ton âme
Réclamant un travail intense

Pour Evy - La ballerine

Éthérée dans son tutu, talon, pointe
Elle travaille la petite ballerine
Des larmes versées sans plainte
Dur labeur que cette discipline

Pour Evy - La ballerine

Vingt ans de travail sans relâche
Des cours, concours, auditions
Souffrir et s’atteler à la tâche
Se confronter à la compétition

Pour Evy - La ballerine

Les places sont rares et convoitées
Il faut exceller, à tout prix convaincre
Arabesques, écart, pirouette fouettée
Petite ballerine, il faut les vaincre

Pour Evy - La ballerine

Et puis enfin, le rôle de sa vie
Il faut tenir et serrer les dents
Sauter, débouler, tel un cabri
Sans faillir et sans accident

Pour Evy - La ballerine

Le temps passe, son corps fatigué
La ballerine a perdu de son aura
Et se retrouve complètement larguée
Elle vivote de tous petits contrats

Pour Evy - La ballerine

Elle a besoin de soleil, d’azur
Du vent du grand large, d’air pur
Alors, elle fuit les tracas, la menace
Les cris de la populace et s’efface !

ZAZA – 9 janvier 2016

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

12 réflexions sur « Pour Evy – Défi n° 112 … !!! »

  1. De petit rat à danseuse étoile, eh oui… quand on y arrive, une carrière qui passe vite, on ne fait plus les pointes à 50 ans…. et ce public tjs ingrat !! Bises de jill

  2. La danse comme tous sports lorsque ça devient douleurs de vivre ,je ne vois pas ou est l’intérêt, pour moi si le plaisir n’y est plus que seulement l’ambition, le bonheur juste d’être le plus fort flirte avec douleurs de vivre et je dis non et la vie est trop éphémère , le plaisir avant tout
    Et tu as bien su le glisser dans tes mots sur la pointe des pieds :)
    Bonne journée
    Bisous

  3. Le destin d’une danseuse classique bien vue et honorée par tes mots si justes. Reste qu’elles transmettent souvent leur art en enseignant. Yvette Chauvé a dansé avec Noureev jusqu’à plus de 60 ans.
    La danse moderne et contemporaine, voir la danse de jazz permettent de danser plus longtemps que le classique.
    C’était un rêve chez moi que je n’ai pu concrétiser avant l’âge de 20 ans. Mais évidemment on ne parle pas de carrière dans ce cas, juste le plaisir. Bisous

  4. Bonjour Zaza hé oui c’est un métier très exigeant la vie de petit rat d’Opéra beau poème merci pour ta fidélité passe une douce journée le temps et à la pluie bisous je met en ligne

  5. La danse, un art sublime et tant d’exigence…
    Ton poème fort bien écrit nous en montre les beautés, les rigueurs et les ambivalences.
    Pas facile de poursuivre au fil du temps…
    C’est très beau, merci Zaza, je t’embrasse
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.