La Jeanne – 1/2

Il était une fois une jeune fille, âgée de 14 ans, toujours l’âge ingrat !

La Jeanne ... !!!

Elle venait de se disputer avec sa mère et son père au sujet du bois à rentrer. Cette famille vivait en effet dans la forêt,

La Jeanne ... !!!à des kilomètres et des kilomètres du reste du monde et son activité principal était de fournir le bois nécessaire au reste du monde.

Les arbres étaient donc abattus par le père, coupés en planches ou rondins par la mère et la jeune fille était chargée de le rentrer dans l’énorme camion que le père menait par la suite, à des kilomètres et des kilomètres de là vers l’orée du bois.

La Jeanne ... !!!Ce matin-là, la jeune fille s’est plaint à son père :

La Jeanne ... !!! - (1)

– « Pourquoi le reste du monde ne viendrait pas prendre son bois lui-même ? J’en ai marre, j’arrête. Débrouillez-vous sans moi, je pars. »

– « Et où penses-tu aller ? Tu ne connais rien de ce bois à part cette clairière, et le reste du monde se trouve à des kilomètres et des kilomètres d’ici. Et puis il ne t’attend pas, alors tu restes là et tu rentres le bois, un point c’est tout ! »

– « Non, je pars, je vais dire au reste du monde qu’il n’a qu’à venir chercher son bois s’il le veut. »

– « Et bien vas, tu ne connais pas le chemin et je te vois déjà revenir dans peu de temps. »

– « Le chemin en passant sur le petit pont ! J’irais tout droit, tout simplement. »

La Jeanne ... !!!Alors intervient la mère :

– « Penses-tu ma fille ! La forêt est pleine de danger, seul ton père connaît le chemin qui permet d’arriver sain et sauf à des kilomètres. »

La Jeanne ... !!!

– « Et des kilomètres de là, oui je sais. Eh bien, je préfère périr et avoir vu plus loin que cette clairière que de rester là à m’exténuer à un travail absurde jusqu’à ce que j’en crève. »

La dessus, la fille rentra dans la chaumière,

La Jeanne ... !!!se fît deux sandwichs au jambon, pris deux pommes et une bouteille de « gwin ruz » (vin rouge) choisit avec précaution dans la cave de son père, (au cas où elle  aurait un coup de blues), une robe de sa mère qu’elle raccourcie et ajusta à sa taille (on ne sait jamais, j’ai dans l’idée de faire intervenir un beau prince charmant, il faut qu’elle soit présentable), plus deux trois bricoles, boucla son sac et partit.

La forêt est bien dégagée autour de la clairière,

La Jeanne ... !!!le père ayant abattu un arbre sur deux dans les environs. La jeune fille s’avance donc dans la forêt sans aucune crainte, le pas vif, tranquille, heureuse. Il n’y a vraiment pas de quoi en faire un fromage se pensa-t-elle dans son for intérieur !

La jeune fille est plutôt mignonne, des yeux d’un gris, très gris qui n’ont rien d’ordinaire, des cheveux longs et châtains, une mèche relevée par un bandeau, des traits fins, un petit nez à la retrousse, une bouche bien rouge, une silhouette qui lui promet un corps splendide lorsqu’elle atteindra ses 17-18 ans.

La voilà donc qui s’avance fièrement au fin fond de la forêt,  faisant des bulles avec son chewing-gum.

Elle rencontre alors le lapin.

La Jeanne ... !!! - (1)– « Salut toi ! Tu ne saurais pas où se trouve le reste du monde parce que là, j’suis plutôt paumée grave. C’est vraiment la   galère !

– « Ben, t’es pas encore arrivée, t’en a pour une bonne semaine, je serais toi, j’irais par-là, à gauche. Il y a un château où le prince charmant habite. J’crois qu’il fait une fête ce soir, c’est tout public, alcool à volonté, d’la bonne musique, t’as qu’à y passer la nuit, on pourra sûrement t’indiquer la meilleure route à prendre… »

– « Houai, cool ! Merci du conseil, à plus. »

– « Bye. »

A SUIVRE …

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

33 réflexions sur « La Jeanne – 1/2 »

  1. Vivement la suite
    Merci pour ce petit moment d’évasion …
    Moi aussi je voudrais partir sur une île déserte que j’appellerai « Droit de vivre dans la dignité  » car j’ai déjà beaucoup voyager et j’ai besoin de me ressourcer sans donneurs d’ordres ni de leçons :)
    Bon début de semaine

  2. J’adore les contes (De plus en plus) et suis impatiente d’en connaître la suite …
    Bon début de semaine à tous ceux qui travaillent et … aux autres aussi !
    Bisoux pluvieux et venteux, ma zaza

  3. Bonjour Zaza,
    Je fais comme certains ….il me semble avoir déjà lu sur ce blog ou l’ancien une histoire de ce genre
    Mais comme dit le proverbe « il vaut mieux deux fois qu’une  »
    Merci du partage
    Bonne fin de journée
    amitiés

  4. Coucou Zaza,
    Ce lapin est-il crédible ?
    Nous voilà embarqué avec la fille pour ce château de perdition…que nous réserve la fin ?
    Bises et belle journée

  5. relu avec plaisir ; mais comme je ne me lasse pas c’est toujours agréable ,le soleil est de retour cela fait du bien après un weekend venteux samedi pluvieux par intermittence dimanche , mais il neige pas haut chez mes amies à 850 ms elles en ont un peu !!! bonne semaine ma douce amie

  6. Coucou Zaza
    Ton histoire me fait penser à celle de ma puce elle a un livre ou un poney se perd dans la forêt et ce sont ces amis les animaux qui le guide pour avoir le bon chemin de la ferme ou il vit…
    merci pour le jeu de mots et pour ta belle histoire.
    bisous mon amie

  7. Je retrouve ce texte avec grand plaisir, je m’en souviens et j’apprécie beaucoup les rééditions.
    Quand on lit quelque chose, même si on le fait attentivement, en le relisant quelques temps plus tard, on découvre toujours quelque chose et on se rappelle aussi ce qui nous avait séduit.
    Cette jeune fille, avec l’intensité de sa démarche, m’en rappelle une autre…sourires!
    Et quel que soit l’âge, on peut toujours se sentir comme ça, avec une âme de fugueuse…
    Très joli texte, merci ma Zaza
    Gros bisous
    Cendrine

  8. Je ne crois pas l’avoir lue cette histoire , je sens qu’il va lui arriver des tas d’aventure à cette jeune fille .
    J’ai hâte de connaitre la suite
    Bonne fin de journée
    Bisous

  9. Bonsoir ZAZA,
    J’allais écrire la même chose que Roguidine.
    …ça me rassure, me reste un peu de mémoire.
    Biz…ds le petit froid aussi, je suppose.

  10. Je vais suivre, car le début de cette histoire est bien intéressant …
    J’ai également apprécié les desseins des illustrations en blanc et noir!
    Bonne soirée … Cordiales amitiés & à +

  11. ..je ne me rappelle plus si je l’ai lue mais elle m’intéresse déjà!
    Bises du soir,
    Mireille du Sablon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.