Le combat des éléments … !!!

La lutte élémentaire, semaine de tempête entre Porspoder et Portsall, avec le phare du Four et les postiers breton comme gardiens, le kig ha farz (la recette de ZAZA sera diffusée demain) et le pain pour se restaurer.

Bretagne : Ar Stourmad elfennel – Le combat des éléments

Ar stourmad elfennel

An tan ‘michañs ‘n deus dilezet e wenn ruz
An dour e sae liv d’an amzer
O ‘n em vriata dindan an douar kalet
Ez int en em speriet o ‘n em gannañ
‘Vit ma tarzho eus ar goulaou disked
Un avoultrenn en oabl an nevez-hañv
Korf koabrennet mellek ‘vel ur menez
Torr ma toull an evn ma tigor an aezhenn
An hañv a zianal en e skevent divent
An heol meur a vildorr e mil noz
Follez a loarioù glas, a sterennoù teñval
En hec’h istradoù, e zremm a zaouhanter
Glas an oabl e hun al lenn
Ma c’hoari ur stivell hag he hiboud
E groc’hier-se a vuhez a astarzhoù didrouz
Gant un hunvre dourel a zasorc’h ar barroù.
Eñ kurunet a beoc’h hag a c’hlazur
Eñ, levenezenn a laboused eñ gwenn a vleuñv
Eñ maget a zroukrañs ha kreñv a horos
Ma pad ennañ ar stourmad elfennel
Ar c’hef garv e pikern e dourell
A steu e skoulmoù, e firc’hier, e weadoù
Hag o ‘n em vountañ a dorr da dorr
A zalc’h trec’hus, en ijin, savadur
‘Vit kousket e razarc’h e liv
An tan m’eo graet ‘vel ‘n o hini
An den o tiwadañ, hag an heol o vervel.

E galleg

Le combat des éléments

Le feu sans doute a délaissé sa cible rouge
L’eau sa robe couleur du temps
S’embrassant sous la terre dure
Ils se sont fécondés en se battant
Pour qu’éclate de la lumière terne
Un fils adultérin dans le ciel du printemps
Corps couvert de nuages viril comme un mont
Trou fait par l’oiseau par où s’ouvre le souffle
L’été souffle dans ses énormes poumons
Le grand soleil brise mille nuits en mille morceaux
Folle de lunes bleues, d’étoiles noires
Dans ses bas-fonds, visage coupé en deux
Le bleu du ciel dans la torpeur du lac
Où jouent une source et son murmure
Dans ces grottes de vie de ressac silencieux
Avec un rêve liquide qui ressuscite les cimes.
Lui couronné de paix et de verdure
Lui, bonheur d’oiseaux, lui blanc de fleurs
Lui nourri de colère et fort de cahots
Tant que dure en lui le combat des éléments
Le tronc rude dans le pic de sa cime
Dresse ses nuds, ses fourches, ses torsions
Qui en poussant de cassure en cassure
Reste victorieux, ingénieux, édifice
Pour que dorme dans l’automne de sa couleur
Le feu qui le constitue, semblable à celui
De l’homme qui saigne et du soleil qui meurt.

(Traduction Paol Keineg)

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

29 réflexions sur « Le combat des éléments … !!! »

  1. Waouh! C’est impressionnant, magnifique, ensorcelant!
    Comme une déferlante de poésie sur l’esprit et dans le coeur…
    De cette rudesse des éléments, jaillit une beauté inouïe et une conscience du danger qui captive à la crête des peurs.
    Un grand merci pour ce billet superbe!
    Moi aussi, je suis dans le thème de l’océan, des vagues, des éléments… pour dans quelques temps…
    Un grand merci ma Zaza, gros bisous et belle journée pour tous les deux
    Cendrine

  2. Bonjour Zaza.
    Merci pour tes visites.
    Chez nous il fait toujours à peu près beau temps et il faut espérer que ça va durer encore un peu.
    J’espère que tout va comme tu veux et je te souhaite une bonne journée.
    Bisous de nous deux.

  3. Merci Zaza pour ce poème et cette vidéo , le combat des éléments est superbe, c’est ce qui m’a toujours fascinée en Bretagne cette magie des forces en présence .
    La première musique de la vidéo c’est une chanson que je connaissais par coeur autrefois , même en breton . Aucun mérite , mon premier amour était breton …
    Bonne journée
    Bisous

  4. Bonjour Zaza, je siffle d’admiration , enfin dans ma tête car je n’ai jamais su siffler, un grand regret, mais là n’est pas le sujet ton article est formidable, les éléments déchaînés c’est beau, cela fait peur et on se sent tout petit, que c’est beau; merci bisous et bonne journée MTH

  5. Un poème sur lequel je vais revenir parce qu’on ne peut pas le goûter en une seule lecture (pour moi, dans sa version française) et ces photos de mère Nature qui se dévoile et se débat par-dessus/dessous l’horizon… Chris

  6. tu as pris la première photo au moment idoine… c’est une merveille on voit un visage dans la vague à gauche !
    beau poème ma Zaza qui traduit bien les éléments
    je guette le kig ar farz

  7. Quand les elements se dechainent cela donne un spectacle grandiose merci pour ce poeme! Bonne journée ma zaza gros bisous

  8. bonjour Zaza,
    Ouah !!! superbes photos sur cette mer déchainée. Cette semaine j’ai pu voir ta belle petite ile à la TV
    Une merveille
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  9. Sympa la vidéo, alternance de magnifiques paysages animés et de recettes locales, me semble-t-il.
    Ma soif de mer est comblée, j’y suis toujours par la pensée après cette cure de bassin d’Arcachon.
    Amicalement. Yann

  10. C’est magnifique et terrible à la fois quand on sait les dégâts que ça peut engendrer.
    Heureusement que je suis entrai de manger sinon tu m’aurais donné faim :))
    Bisous & douce journée Zaza

  11. zaza superbe ton article
    j ‘ai passé deux fois le four quel courant , il faut attendre( la renverse ) pour passer
    un petit bateau dans une grande bassine qui roule loll
    et on attend la basse plate avec impatience
    merci beaucoup pour tes photos
    bises

  12. Cette photo Zaza est de toute beauté…Aujourd’hui j’étais prise avec ma puce, on a passé une belle journée, balade et prunes en dégustation… que du bonheur.. bonne et belle soirée… bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.