Le mot Mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

AAIIIIODTTTHRMSN MITHRIDATISATION –   Le mot de Lilou : « Par les temps qui courent, il vaut mieux être immunisé… Je vous offre 16 lettres pour trouver l’immunisation par injection de produit toxique avec des doses de plus en plus forte. (exemple : la désensibilisation au venin de guêpe) »

Les anagrammes utilisées : « Intima, Miranda, toisant, trônait, Marando, idiot, daron, admiration, transi, radotant, montrait, ironisa, niais, hasard, hormis, mastard, Martini, madiran, manoirs, dirhams, dansait, mithridatisation … »

— « Bébert ! Enfin, faites attention ! » Intima Mme Miranda, en le toisant d’un air mauvais.
Le pauvre bougre
trônait face contre terre. Il s’était, une fois de plus, pris les pieds dans un câble traînant avant d’emplafonner  une haute étagère, se désintégrant et déversant son contenu sur le sol de l’usine. Amas étonnant de poutrelles métalliques, pièces à présent inutilisables.
— « Mille excuses, madame. Ce n’était pas… »
— « Votre faute, oui, nous savons. Nous commençons à être rôdés à votre discours, mon pauvre Bébert
Marando. Vous n’êtes qu’un idiot ! Bon, nous disions… »
Mme
Miranda se tourna vers son interlocuteur, un daron au chapeau haut de forme vissé sur la tête, regardant avec admiration le tas de ferraille entreposé aux côtés du corps transi et ankylosé de Bébert étendu sur le sol.
— « Hum… continua-t-elle en
radotant … Je disais, je sais, nous disions donc … »
L’homme semblait catatonique, et ne
montrait aucune réaction.
— « Vous êtes avec nous ? » S’agaça Mme Miranda, qui lui aurait volontiers injecté quelques produits toxiques pour le faire réagir ! 
— « Euréka ! C’est ça ! Exactement ça ! » jubila-t-il.
Exaspérée, elle croisa les bras et
ironisa son mécontentement.
— « Si vous avez prévu de parler par énigmes pour le reste de notre entrevue, prévenez-moi. Je vous laisse avec ce
niais de Bébert. Avec lui, vous ferez la paire, et à priori ce ne sera pas un hasard ! »
L’homme au chapeau semblait toujours fasciné par cet amas de poutrelles en acier,
hormis la désapprobation de Mme Miranda.
— « Nous cherchions, nous avons trouvé ! » s’écria-t-il.
— « Quoi ? Ça ? »
— « Mais oui, c’est ce que nous cherchions, pardi ! »
— « Mais enfin, mon brave », se désespéra Mme Miranda, « c’est parfaitement immonde. Vous n’allez pas me faire croire que… »
— « Regardez cet agencement, cet empilement. Sa pointe dressée vers le ciel, comme si rien ne pouvait lui résister. Bébert, vous êtes un
mastard de génie ! Cela vaut bien que Mme Miranda nous offre un Martini, à moins qu’elle daigne ouvrir une bouteille de madiran… »
— « C’est bien la première fois que j’entends pareille ineptie », s’indigna-t-elle.
« Bébert, un génie ? Elle est bien bonne celle-là ! »
— « Mais vous ne voyez pas la structure architecturale de ce que nous recherchons à créer. Transposez… Bien plus majestueux que 100
manoirs réunis au sol, et 50 immeubles de haut ! Ça va être grandiose ma chère ! » s’enthousiasma l’homme au chapeau.
— « Vous n’y songez pas sérieusement ? »
Elle tenait en horreur les idées fantaisistes de cet homme qu’elle considérait comme une parodie d’ingénieur. En comparaison de ses projets à elle, ceux de ce sous-produit d’ing
énieur semblaient toujours insipides, sans intérêt.
— « Et pourquoi pas ! » Répliqua-t-il …
Mais c’est qu’il insistait, l’énergumène !
— « Non,
Gustave, c’est tout simplement immonde et nous ne pourrions même pas négocier ce projet pour quelques dirhams ! »
— « Avant-gardiste, je vous l’affirme ! »
Soudain, un éclair de génie
dansa dans l’œil irisé de Mme Miranda. Elle venait de trouver le moyen de se débarrasser enfin de ce benêt d’ingénieur.
Se mettre en retrait et l’encourager à réaliser cette œuvre colossale pour un échec qui le serait tout autant.
Compromettre et ruiner sa réputation…
— « Très bien, Mr Eiffel. Si vous y tenez tant… »
— « Vraiment ? »
— « Alors regardons en détail les premiers plans, et pourquoi pas… »
— « Merci Mme Miranda ! Et merci à vous Bébert ! »
Bébert et Gustave Eiffel…
L’apologie de la bêtise humaine au service d’un échec architectural terrible. Une structure risible qui serait raillée sur des générations.
La fin de Gustave Eiffel était proche, pensait-elle.
Mme Miranda aurait-elle trouvé par
mithridatisation, le moyen de freiner la créativité de ce grand homme ????
Elle s’était bel et bien mis le doigt dans l’œil !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

17 réflexions sur « Le mot Mystère … !!! »

  1. tu as fait comme moi, j’ignorai, cette fabrication sur le midi….Chevrette a mentionné ce matin qu’il y avait une pipe sur un rond point vers Cogolin….donc St Claude n’aurait pas la primeur…..passe une bien douce journée

  2. Oh que cette histoire est amusante…comme quoi, d’une bêtise peut naître … une création internationale… que dis-je, mondiale!
    Bon dimanche!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  3. Bonjour Zaza avec ce mot bizarre inconnu de moi, tu en fais une histoire qui tient debout comme la Tour Eiffel. Bisous bon dimanche MTH

  4. Hé je suis heureuse d’apprendre comment est venue l’idée de construite cette géante toutr !
    Tu as le don pour nous trouver des anectotes renversantes ! lol
    Bravo Zaza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.