Le mot Mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

AAEEIMRSTBD BAS-D’ÉTAMIER  « Le mot de Lilou : Et nous nous replongeons dans les vieux métiers disparus liés au tissage. Vous avez 11 lettres pour trouver ce mot qui désignait un bonnetier-fabricant de bas tricotés d’estame nom donné à un fil très retors de laine peignée à chaud et filée à la quenouille. »
A vos dictionnaires ! – 😂  Les anagrammes utilisées :
«Bas-d’étamier, badestamier, tride, brimades, tradis, demi-bas, tiers, aides, taire, abritée, tamaris, maestria, rites, s’abêtir, mitard, dires, désir, timbrée, bradées, radis »

Elle travaillait bien ma mère !

Disserter sur Bas-d’étamier ou badestamier c’est bien ma déveine !
Comme gauchère, j’ai dû apprendre seule à tricoter et à manier l’aiguille, drôle de « tride » tout de même, et des brimades de ma maman non méritées… Je n’étais pas douée, « EPICETOUT » !
En modes tradis, le plus difficile a été de tenter de tricoter des chaussettes de bébé pour mes deux filles aînées. Ces fichues chaussettes, et non demi-bas, se tricotent en rond avec 4 aiguilles, la cinquième aiguille tiers, servant à tricoter la chaussette.
Aucunes aides, point de métier comme dans les temps anciens, et là comment me taire ! Grrrr… 😈 
Et c’est dans ces moments de détresse que j’entonnais abritée sous les tamaris de mon île, la fameuse chanson d’Odette Laure :
« J’tricote, j’suis idiote
J’tricote, j’suis idiote »
Que de galères, alors que ma mère tricotait des petites chaussettes et chaussons, pour sa descendance ! Quelle femme adroite dans ce domaine et quelle maestria… Comment ne pas être capable de reproduire les rites familiaux ? De quoi s’abêtir et de passer quelques jours au mitard familial, (ma chambre).
Shit ! Je me sentais minable… Entendre les dires et récriminations de ma mère, me « tapait sur le système », alors que mon seul désir était de faire aussi bien qu’elle ! C’était à en devenir timbrée
Mes essais de tricot dans ce domaine furent vite interrompus au profit d’achats de chaussettes de nourrissons bradées, alors que je ne possédais pas un radis. Et ces bourriques de chaussettes, une fois enfilées, se faisaient la malle.
Damned ! Et je continuais à chanter.
« J’suis idiote, j’suis idiote
Moi j’tricote dans un coin
J’suis idiote et je n’vois rien »
Mettant mon amour-propre dans ma poche, j’ai fini par ne plus tricoter… Et je peux confirmer que depuis, tout va pour le mieux.
« J’suis peut-être  idiote,
Mais je m’sens bien. »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « Le mot Mystère … !!! »

  1. Bonjour Zaza… tricot ou crochet, faut aimer cela aussi, à l’école je tricotais si serré que je n’arrivais à rien, à présent, j’en fait des kilomètres ,-) entre deux plumes…. bon lundi sans, tant pis, bises jill

  2. en tout cas, le tricot, je n’ai jamais pu apprendre à ma fille gauchère….à mon grand regret…..je pense que ça ne devais pas trop l’intéresser , au final pas réellement très important, sa vie est faite de beaucoup d’autres choses…..passe une bien douce journée et bravo à ce bel ensemble pour l’hiver

  3. Bonjour Zaza, quel billet agréable à lire, je te plains de tout mon coeur, pauvre gamine c’est tout de même de la faute à ta mère ou à ton père si tu es née gauchère tricoter j’ai su mais pas les chaussettes, et cette chanson me fait rire . Bisous et bon lundi MTH

  4. Excellent ton texte Zaza. Je fais « faisais » le même modèle que toi et c’est un plaisir avec le jeu d’aiguilles. Ce que tu appelles des chaussettes de bébé moi je les appelle des chaussons et ma mère disait des « bottons ». Bien longtemps que je n’ai pas entendu ce mot. La dernière paire que j’ai tricotée doit remonter à la naissance de mon petit fils de 11 ans. Pour le dernier (presque 2 ans) et l’avant dernier (8ans) je n’ai pas tricoté.
    belle journée

  5. Zaza.
    Après la gelée matinale, le Soleil nous réchauffe et sans doute que nous aurons une belle journée.
    J’espère que le beau temps durera toute cette nouvelle semaine que je te souhaite agréable.
    Bisous de nous deux.

  6. Je souris en te lisant . Maman avait essayé de m’apprendre mais elle allait tellement vite que je n’y arrivais pas. C’est sa maman , ma grand-mère , qui a eu la patience de le faire.
    Par contre , maman est partie avec son secret des chaussettes à talons renforcés et le tricot à 4 aiguilles et c’est bien dommage!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  7. ta maman avait un beau talent, cet ensemble pour bébé est sublime, j’adore. il y a un moment que je n’ai pas tricoté, je trouve qu’il fait trop chaud par chez nous, j’attends la baisse des températures. bises.celine

  8. Quelle performance d’aligner ces mots difficiles dans un contexte logique.
    Au troisième mot, je bloque, tride, évoque des recettes ou une allure du cheval. Et moins une technique de tricot.
    Sympa la chanson, toute licencieuse. Mais dite avec une si douce voix.
    Me fait penser à, je suis biaiseuse chez Potin, et je biaise du soir au matin…
    Merci de t’être exprimée sur tes années rallye. Moi aussi je pratique la boîte auto, mais avec palettes au volant. En mode montée de col, avant un virage, je descends une ou plusieurs vitesses. L’aiguille du compte tours bondit. Et le son devient métallique, V6 atmosphérique sans turbo. À l’ancienne.
    Bonne semaine à toi. Amicalement. Yann

  9. il y a meme des garçons quii tricotent, ça ne m’a jamais tenté !! compliments à celles qui tricotent inlassablement et avec bonheur, bravo pour ton texte chere Zaza grosses bises

  10. Je n’ai jamais su très bien tricoter, étant donné que j’habitais sous les tropiques, personne là-bas ne sait le faire à part une ou deux Dames qui tricotaient moyennant paiement pour ceux qui partaient « en France » !
    Excellent ton texte !
    Bises et belle journée

  11. Encore un trait de ressemblance car travaux d’aiguilles de ce style jamais pu non plus un pull oui mais simple de chez simple….Pis zut couture et tricot c’est hyper barbant. Bisous bravo

  12. Comme je te comprends maman aussi était une tricoteuse hors pair et aussi une couturière de talent . Ce n’est qu’obligée pour des cours au collège que je me forçais à finir les travaux demandés , barbotteuse réversible avec ses boutonnières, brassière et compagnie . Je ne sais plus si nous avions des cours durant toutes les années collège mais je me souviens que pour moi c’était la galère , j’avais horreur de ça préférant au centuple les cours de dessin . Je n’ai pas cherché à me perfectionner pour le tricot , j’ai dit à maman que je n’arriverai jamais à son niveau . Il m’arrive encore de porter des pulls inusable faits par elle .
    Bises

  13. Voilà un texte amusant pour raconter l’histoire du tricotage de chaussettes ! Je n’ai jamais essayé, mais j’ai tricoté des pulls pas mal, maintenant, je n’ai plus envie de tricoter ! Bonne journée, bisous.

  14. Oh les beaux petits chaussons ! Je viens juste trouvé ton lien je le mets de suite…
    Comment tu dis ? je suis perturbée ? oui surement que des bêtises aujourd’hui.
    avec le sourire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.