Le mot mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES :

1 – Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix.
2 – N’oubliez pas de donner le mot si vous l’avez.
3 – Cerise sur le gâteau, un texte en rapport avec le mot trouvé.

4 – Vous pouvez aussi ne donner que les anagrammes sans texte.
5 – Ne cherchez pas trop d’anagrammes cinq ou six mots sont largement suffisant ; votre texte en sera tout aussi intéressant.

IIUOEELLSCHM  LOUISE MICHEL « Le mot de Lilou : On l’appelait la Vierge rouge. Elle est née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte en Haute Marne, de père inconnu. Elle fut institutrice et est morte à Marseille. Mais elle est connue pour d’autres raisons.
Bien entendu il y a son prénom et son nom dans les 12 lettres proposées. Vous trouverez j’en suis sûre !  »

À vos dictionnaires ! – 😂 – Les anagrammes utilisées

« LOUISE MICHEL, socle, seule, séisme lieues, musée, Lilou. »


Née de père inconnu  vraisemblablement Laurent Demahis, fils du châtelain, il est bien entendu inutile de vous présenter LOUISE MICHEL, cette militante révolutionnaire anarchiste et écrivaine, devient le socle du militantisme très actif pendant la Commune de Paris.
Seule
, elle initie les idées suivantes :

  • La création de crèches.
  • L’instruction des filles.
  • La reconnaissance de l’union libre.
  • Le divorce.
  • L’interdiction de la prostitution.

Elle est très consciente du séisme que provoquera ce combat et du nombre de morts qu’il engendrera.

Le peintre Jules Girardet a représenté la révolutionnaire dans deux tableaux.

Son arrestation le 24 mai 1871.
Louise Michel à Satory, elle y est présentée haranguant des communards.

Louise Michel déclara devant ses juges :

« Ce que je réclame de vous, c’est le poteau de Satory où, déjà, sont tombés nos frères ; il faut me retrancher de la société. On vous dit de le faire. Eh bien, on a raison. Puisqu’il semble que tout cœur qui bat pour la liberté n’a droit aujourd’hui qu’à un peu de plomb, j’en réclame ma part, moi ! »

Elle revendique la mort au tribunal, et c’est sans doute en l’apprenant que Victor Hugo lui dédie son poème Viro Major. Entre 1871 et 1873, elle passe vingt mois en détention à l’abbaye d’Auberive (transformée en prison), et se voit condamnée à la déportation en Nouvelle Calédonie, à plus de 4200
lieues de sa France natale. C’est le temps où la presse versaillaise la nomme « la Louve avide de sang » ou « la Bonne Louise ».

Un musée lui est consacré à VRONCOURT-LA-COTE (52240)  au 5, rue Louise Michel.

J’espère que ma « cerise sur le gâteau » t’aura plus ma Lilou !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Le mot mystère … !!! »

  1. Ce n’est pas une figure de notre histoire que j’apprécie, je déteste tout ce qui a trait à la révolution, elle a fait couler trop de sang.
    Bises et belle journée

  2. Merci Zaza pour la vie de cette femme exceptionnelle , j’en avais entendu parler mais je ne savais pas son histoire. Bisous bon Lundi MTH

  3. Une femme d’exception dont j’ai vraiment aimé découvrir la vie lors de sa déportation en Nouvelle Calédonie .
    Merci d’avoir détaillé ses combats .
    Bises

  4. Cette femme m’a toujours impressionnée. En avance sur son temps, souvent seule, elle était bien courageuse!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  5. Bonsoir Zaza.
    Pas eu trop le temps de répondre aux blogs ami(e)s aujourd’hui, mais maintenant je prend un moment pour te souhaiter une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.