Le Mot Mystère … !!!

Les consignes de Lilou, CLIC


RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »
AAIIOECGNTR  =   RATIOCINAGE –  Faire des raisonnements subtils, interminables (comme des effets de manches par exemple)

Les anagrammes utilisés : «  Raconte, Aération, Cintré, Garçon, Ragot, Goret, Cirage, Conter, Ratiocine, Geint, Argot, Garce, Crient, Agace, Réaction, Trône, Grâce, Aigri, Rogne, Congé, Rageant, Caner, Crétin, Agonie, Cotre, Océan, Tango, Argent, Recta. » 

« Dis Zaza, raconte-nous une histoire ? »
« D’accord les p’tits loups, ouvrez grand vos zozos ! »

L’histoire se déroule en Laponie.
Un visiteur entre dans un bar enfumé, l’aération est défaillante. Au comptoir, il commande un whisky pur malt et observe la salle. Il n’y a personne sauf un type assis à une table sirotant un verre de blanc. Son habit, cintré autour de son gros ventre, est rouge et blanc. Il porte un bonnet et chausse des bésicles.
Le visiteur interpelle le barman :
— « Mais Noël est passé depuis un mois ! Que fait ce garçon déguisé en Père Noël ? »
— « Il n’est pas déguisé. C’EST le Père Noël. »
— « Vous plaisantez, pas de
ragot ! Le Père Noël n’existe pas. »
— « Je ne plaisante pas. C’est lui, le vrai, le seul, l’unique. »
— « Ça alors ! Et cela lui arrive souvent de se murger tout seul, comme un
goret ? »
— « Ah ça oui ! Quand les fêtes de fin d’année sont passées, il est toujours dans le
cirage. Alors il vient tous les jours et passe une heure ou deux, seul, pour picoler des verres de blanc ou de rouge, ça dépend. »
— « Du blanc, du rouge… Évidemment, si c’est le Père Noël. »
— « Allez donc lui causer un peu, il a le cafard. Je crois que ça lui fera du bien, et il pourra vous
conter des bribes de sa vie. Vous allez voir, il ratiocine bien !  »
Alors le visiteur prit son verre et alla s’asseoir à la table du Père Noël pour taper un brin de causette.
— « Hé, bonjour Père Noël ! Ça fait plaisir de vous voir. J’ai tellement entendu parler de vous. Alors, les fêtes se sont bien passées cette année ?
— « Ah, bonjour mon ami. Les fêtes ? Tu parles, quelle corvée ! »
Geint le Père Noël…
— « C’est sûr que ça vous fait un sacré boulot avec tous ces enfants qui attendent leurs cadeaux… Mais quelle joie ce doit être de leur faire plaisir, à tous ! »
— « Oui, bien sûr. Ils sont contents les enfants… Du moins ceux qui en ont, des cadeaux. Mais les plus contents, ce sont les multinationales et les actionnaires.
Je les engraisse, et pas qu’un peu, « mon neveu » !
Et puis, à ton avis, qu’est-ce qu’on leur dit aux enfants ? « Il faut être bien sage car le Père Noël vous surveille. Si vous êtes gentils, il vous apportera des cadeaux ». Ah les fils de
garce ! Ce ne sont pas les plus gentils qui ont le plus de cadeaux, ce sont les plus riches … » Argumente-t-il avec des termes familiers empruntés à l’argot.
— « Vous n’avez pas tort. Des gosses infects qui
crient pour exiger des cadeaux parce que leurs parents ont du fric, et d’autres, tout mignons, qui trouvent des cochonneries, des jouets made in China, au pied du sapin… »
— « Voilà, et cela m’
agace ! Je travaille dans ces conditions à contre cœur et je n’ai pas le choix. Ou alors, il faudrait que je fabrique tout moi-même. J’te laisse imaginer. Et avec quel argent ? Tu paies des impôts au Père Noël, toi ? Essaye seulement de suggérer l’idée et tu verras la réaction des contribuables ! »
— « Mais les enfants, ils croient en vous. Pour eux, vous êtes comme un magicien. »
— « Un magicien ou Big Brother ? On leur dit à tout bout de champ que j’observe leurs moindre faits et gestes. « Attention, le Père Noël te voit ! » Au moins, ça les habitue au matériel de télésurveillance qui
trône un peu partout. La société de consommation, la société de contrôle… Arf ! Elle n’est pas belle notre société ??? »
— « Mais il y a quand même la
grâce et la magie de Noël… »
— « Oui, les illuminations partout, en ville, sur les maisons. Tu sais qu’aux States, la consommation d’électricité pour tout c’bazar équivaut à une année de consommation d’électricité en Éthiopie ? De quoi être
aigri, non ?  »
— « Ce n’est pas du développement durable, c’est clair. »
— « Ça me file les boules en janvier et je suis en rogne ! Alors je bois pour oublier. Après, bien sûr, je pars en
congé. Je bosse, quoi, de novembre à fin décembre, c’est tout ! Je n’ai pas le droit de me plaindre. Par contre, la retraite, ce n’est pas à soixante-deux piges, et c’est rageant. Tu sais quel âge j’ai ? Deux cent cinquante-sept ans… J’ai cotisé mon temps et il ne risque pas de me manquer un trimestre ! Je n’te dis pas la surcote quand je vais raccrocher pour caner un de ces jours, mais je ne suis pas encore à l’agonie ! »
— « Mais, qui vous succédera ? Qui va prendre votre suite ? »
— « J’ai bien mon
crétin de fiston qui vient de fêter ses cent ans, mais il faut le former ! »
— « C’est sûr que vous avez drôlement bossé. Vous avez bien mérité de vous reposer. »
— « Allez, tu en prends un autre ? On va boire à la nouvelle année »
Le Père Noël fait signe au barman de leur remettre ça.
—  « À la vôtre. À vos vacances bien méritées. Vous partez au soleil ? »
— « Oui, après-demain, sur mon
cotre en direction de l’île Christmas, dans l’Océan Indien. C’est là qu’on a nos habitudes avec la Mère Noël : danser le tango sous la lune de couleur argent. D’ailleurs, il se fait tard. Allez, c’est le dernier verre, recta, autrement je vais me faire enguirlander… »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « Le Mot Mystère … !!! »

  1. Oh ton histoire est bien dans l’air du temps, il y a beaucoup de vérités…la magie de Noël s’éteint un peu….
    Bon dimanche!
    Bises de Mireille du Sablon

  2. Bonjour ma Zaza
    Comme j’aimerai encore danser…!
    C’est bien connu que les enfants de riches ont tout ce qu’ils veulent mais ont-ils de l’amour ?
    Bon dimanche ma douce et gros bisous à vous deux avec des caresses à tes toutous
    Méline

  3. bonjour Zaza, j’a adoré ton histoire, il a bien raison le Père Noêl, je comprends son point de vue. Un texte bien amené et dans l’air du temps. Bisous bon après-midi MTH

  4. Bravo Zaza une histoire qui remet les pendules à l’heure , on comprend qu’il soit désabusé le père Noël .
    La magie de Noël a pris du plomb dans l’aile avec cette surconsommation d’un côté et le fossé qui se creuse entre nantis et pauvres .
    Bon dimanche
    Bises

  5. Coucou Zaza, ah je n’aime pas ce mot il n’est pas beau dans notre beau dico français mais il en faut pour tous les goûts. Hormis cela tu as le don de l’écriture et de la dérision car tu sais bien conter et on ne s’en lasserait pas. Je me demande pourquoi tu n’as jamais essayé d’écrire un livre, je pense qu’une fois la plume à la main les idées glisseraient comme un voilier sur les flots, sans bruit toujours tout droit en gitant de temps en temps mais se relevant autant à chaque virée.
    Bisous bonne soirée ma chère amie bretonne. Prends soin de toi et plein de câlins aux poilus.

  6. Tu m’as bien fait rire ma Zaza, c’est drôle et acerbe, piquant et brillant, c’est très bien vu, bravo!
    Gros bisous sans se faire enguirlander lol!!!
    Sacré Père Noël, bravo pour ton écriture
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.