« Le secret » – Pour EVY … !!!

Les consignes d’EVY pour cet atelier d’écriture 305, ICI  
Et, ou, aux choix,  
L’utilisation des 10 mots : «
Victime, Interprétation, Expérience, Marcher, Avancer, Ressentir, Pression, Rebrousser, Ampleur, Occulté »
Chez les fourmis légionnaires guatémaltèques de Tikal, la Marabunta gronde.

 Une vieille tradition qui évoque la migration massive de fourmis légionnaires, qui dévorent sur leur passage… Elles prévoient à l’issue de cette migration, l’élection d’une reine de beauté.    
Pourtant Sefora, la plus petite des fourmis, se désespère à haute voix :
– « Cette fois-ci, je serai reine. Je le jure, croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. Dans ma fourmilière, ras-le-bol de figurer en simple ouvrière. »  
D’un pas décidé, Sefora va s’inscrire à ce grand concours. Dame, quelle pression ressentie ! Le jury la disqualifie et la pauvrette vit cela en victime. Elle était trop frêle pour se qualifier et dut rebrousser chemin.
Elle ne respectait pas les standards pour participer à cette élection ; il fallait une reine ayant des formes appétissantes ! Sefora avait la mine défaite. Le jury lui proposa alors un marché qui semblait honnête :
– « Si tu inscris une de tes copines, une qui nous convienne, alors tu feras partie du concours en tant que sa marraine.  
Ravie, notre Sefora s’enquit d’une filleule à la taille XLG, espérant trouver pour que cela marche.  
Elle s’adresse à Rosa, dame mygale, bien en chair et très velue, déployant toutes ses pattes avec ampleur :
– « Mais tu n’es pas sérieuse ! répond l’araignée. « Nous n’avons pas le même style de vie… ».  
Elle implora Masiel, dame coati :
– « Infaisable, pour la prochaine quinzaine.  
Sefora, supplie alors Dame Liza, le grand ketzal :
– « Oh, pas de chance ma chère ! » s’écria-t-elle en secouant son plumage. « Cela tombe en plein tournage de mon prochain long métrage. »
Elle n’avait plus d’espoir, quand, du haut de son arbre, Saraí, la paresseuse, lui dit très, très lentement :
– « J’arrive du Costa Rica et je n’ai rien à faire. Je n’ai aucune expérience, mais je serai ta partenaire. »  
Ensemble, elles avancèrent et arrivèrent enfin à la Marabunta.  
Épuisée, Saraí la paresseuse s’endormit.  
Sefora décida de continuer seule vers le podium. Elle était certaine que ce soir, serait son heure de gloire.  
Hélas, ce fut Manuela, la jolie guenon araignée, qui gagna la Marabunta.  
D’ailleurs, c’est souvent une résidente du Petén qui était élue reine. Sefora fut éliminée lors de sa première interprétation. Pourtant, elle rentra chez elle, heureuse d’avoir participé. Les autres fourmis légionnaires étaient également ravies.  
Aussitôt, le verdict annoncé, nos fourmis dévoreuses se précipitèrent sur Manuela avec appétit.  
Les gloutonnes voulaient la dévorer sur place. Mais la guenon n’était pas une idiote, et aidée de ses bras immenses s’enfuit très loin avec sa couronne à travers la canopée.  
En vérité, la Marabunta n’est pas un bal de beauté.  
C’est un raid pour fourmis affamées. Mais chut… c’est un SECRET. Il faut l’occulter, notamment pour Sefora, notre reine d’un soir. Elle ne devra jamais savoir !

Sefora a eu chaud !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

20 réflexions sur « « Le secret » – Pour EVY … !!! »

  1. burk, que de fourmis en même temps…..ç’est impressionnant, ça me met froid dans le dos…..passe une bien douce journée en espérant ne jamais avoir à faire à toutes ces petites bêtes….

  2. Bonjour Zaza.
    Elles sont bosseuses les fourmis.
    Une petite visite en ce Vendredi pour te souhaiter un bon week-end avec du beau temps.
    Rendez vous au mois de Mars.
    Bisous de nous deux.

  3. Quelle horreur ces bestioles cruelles! Mais intelligentes !
    Je me souviens de m’être faite attaquer par des fourmis à Singapour; elles me mordaient férocement ;il a fallu que je saute et que je me sauve pour leur échapper !
    Une belle histoire ;j’espère que Sefora ne sera jamais dévorée par ses copines! Bisous

  4. J’ai vu un reportage sur ces fourmis, quand elles passent, tout trépasse!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  5. coucou Zaza,moi j’aime pas trop l’ai voir dans mon jardin car sa fait des galeries,il fait moins chaud chez nous mais c’est quand même doux je te souhaite un très bon Vendredi, bises

  6. Waouh, c’est un texte génial!
    Bon, on ne veut pas se faire dévorer mais on lit avec grand appétit! :)
    Un récit épique ma Zaza, tes neurones ont sacrément bien fonctionné!
    Gros bisous sans oublier ton Poux Ronchon
    Cendrine

  7. Brrr la vidéo fait froid dans le dos , ma moitié est venue me dire “j’en connais une qui va faire des cauchemars cette nuit ! ”
    En tout cas bravo pour ton texte et j’espère bien ne jamais me trouver sur le passage de ces charmantes fourmis .
    Bonne journée
    Bises

  8. j’admire cet insecte travailleur infatigable, mais je n’aime pas trop en trouver à la maison, a la cuisine notamment ! où elles arrivent a s’infiltrer partout ! bravo pour ton texte chere Zaza, la video est tres impressionnante, grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.