Le tableau du samedi … !!!

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l’égide de Lilou et de Fardoise

Les consignes de Fardoise : CLIC
Thème « UN DETAIL » pour la dernière quinzaine de février.

La Liseuse à la fenêtre de Johannes Vermeer

Huile sur toile – 83 × 64,5 cm – Datation : vers 1657 – Se trouve au Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde en Allemagne

En effectuant des recherches pour vous présenter une toile dans le thème de cette semaine, je suis revenue à plusieurs reprises sur la Liseuse à la Fenêtre de Johannes Wermer.
Avais-je la berlue ?
Mes lunettes avaient-elles été correctement nettoyées ?
Je suis alors tombée sur cet article publié sur le site barnebys.fr, expliquant l’apparition miraculeuse de ce cupidon !
**En 1979, une radiographie a révélé que le mur à l’arrière-plan du tableau de Johannes Vermeer (1632-1675), La Liseuse à la fenêtre, n’avait pas été peint aussi dépouillé qu’on le pensait. En effet, une couche de peinture dissimulait une « œuvre dans l’œuvre », une peinture représentant un Cupidon victorieux piétinant deux masques de théâtre, symbolisant ainsi le triomphe de l’amour sincère sur la tromperie et l’hypocrisie.
Supposant que cette modification avec été faite par Vermeer lui-même, les experts se sont d’abord abstenus de libérer le cupidon. En 2017, un projet de restauration a révélé que la couche de peinture avait en fait été apposée plusieurs décennies après la création de l’œuvre.
Pour mener les analyses par fluorescence X qui ont confirmé ces résultats, les collections d’art de l’État de Dresde ont collaboré avec le Rijksmuseum d’Amsterdam et, en 2018, ont pris la décision d’enlever la couche de peinture pour dévoiler la composition originale imaginée par Vermeer.
Les travaux de restauration à présent terminés, l’œuvre sera le clou de l’exposition « Johannes Vermeer. On Reflection », qui devait ouvrir ses portes à la Gemäldegalerie Alte Meister (Galerie de Peinture des Vieux Maîtres) à Dresde. Ce tableau, daté de 1657-1659, est particulièrement important car il constitue l’un des premiers de Vermeer qui témoigne de sa transition de la peinture d’histoire à la peinture de genre.
Stephan Koja, directeur de la Gemäldegalerie Alte Meister, déclare : « Avec La Liseuse à la fenêtre, Vermeer a trouvé son propre style. Elle se situe au début d’une série de tableaux dans lesquels des individus, principalement des femmes, interrompent leur activité, se reposent, réfléchissent. Vermeer y aborde les questions fondamentales de notre existence. C’est également le cas dans notre tableau : avec la reprise de Cupidon en arrière-plan, l’intention réelle du peintre de Delft devient compréhensible. Au-delà du contexte ostensiblement amoureux, il s’agit d’une déclaration fondamentale sur la nature du véritable amour. Donc, avant, nous ne regardions qu’une ébauche. Aujourd’hui, nous comprenons qu’il s’agit d’une peinture clé dans son œuvre »**

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

33 réflexions sur « Le tableau du samedi … !!! »

  1. il est vrai que lorsque l’on voit apparaitre sur la dernière photo on a tendance à revenir sur la première….mais cet angelot au ventre un peu dodus, n’ai pas top à mon goût….passe une bien belle journée

  2. La technologie permet de découvrir pas mal de repenti dans les œuvres des artistes.. Quand c’est pas un tableau repeint sur une autre oeuvre.. Très bon choix passe un doux week-end Kenavo..

  3. j’ai fait plein d’aller retour entre les 2 toiles… c’est très intéressant. je suis juste surprise par cet angelot qui me parait pas très beau… pour Vermeer ; finalement je préfère le tableau sans lui !

  4. Excellent choix et merci pour les explications concernant ce Cupidon qui disparait . La technologie nous permet de comprendre bien des intentions des artistes .
    Bonne journée
    Bises

  5. Je ne le trouve pas vraiment plus beau avec cet ange…il y a quand même du mystère là dessous, non?
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  6. Bonjour ma Zaza, grâce à la technologie contemporaine, il arrive en effet que l’on fasse des découvertes étonnantes dans le domaine de l’art. Celle-ci en est une ! On peut donc penser qu’un quelconque individu a volontairement détérioré l’œuvre initiale de Vermeer en dissimulant une partie du tableau. Un peu scandaleux tout de même ! Bonne journée à toi chère Zaza et gros bisous, kenavo, Shuki

  7. Bonjour chère Zaza,
    c’est bien surprenant.
    Je comprends que la décision de dévoiler ou non le Cupidon ait été difficile à prendre.
    Gros bisous
    Bonne après-midi
    Mo

  8. Bonsoir,
    J’avais choisi ce tableau la semaine passée mais j’avais laissé de côté ce qui concerne cette découverte et la restauration qui a permis de rétablir la vérité de ce tableau . J’avais trouvé tout cela fascinant etr passionnant !
    Sans doute reste-t-il encore bien des découvertes à faire avec les moyens dont on dispose maintenant !
    Bonne fin de semaine !

  9. et oui des jardins que l’on aimerait bien commencer voir fleurir chez nous, mais avec le froid il va encore falloir attendre encore un peu….passe une bien agréable journée de ce dimanche

  10. Sacré cupidon qui se retrouve partout malgré lui mais a tout son avantage qu’il soit là ou là. Un bon détail qu’on ne peut pas oublier en regardant la toile. Un peu gros le cupidon il avait mangé trop de chocolat ? Lolll ! Je t’ai fait rire. Je te souhaite un bon dimanche ainsi qu’à pou ronchon et plein de câlins à tes boules de poils. Bisous bisous ma chère Zaza, ensoleillé mais froid à saint Malo ce matin !

  11. Une belle trouvaille qui a été faire récemment. Je trouve que ce Cupidon n’enlève rien à la présence de cette lectrice, c’est peut-être même l’inverse, elle n’est que plus en valeur.

  12. Bonjour Zaza
    Le premier tableau me semble plus lumineux sans l’ajout
    La scène avec le cupidon éclaire d’un nouveau jour la lecture de cette lettre.
    Bon dimanche ma belle le soleil est enfin là
    Bisous et caresses

  13. Je connaissais le tableau, mais pas avec le Cupidon.
    Merci pour cette découverte.
    Mais j’avoue que je préfère le tableau sans l’oeuvre dans l’oeuvre…
    Peut-être parce qu’il laisse plus de place à l’imaginaire.
    Bisous et douce journée.

  14. Salut,
    Il est très beau ce tableau.

    Il fait beau et plein d’oiseaux viennent au resto dans le jardin.

    Je me ressource en lisant des histoires drôles.

    J’espère que tout va bien chez vous.

    Bon dimanche

  15. J’ai été étonnée de voir deux tableaux presque semblables mais non . Si c’est le même tableau, on remarque bien que la peinture a été nettoyée en voyant la nappe colorée. Je ne saurais dire lequel à ma préférence. Mais cela valait la peine de dévoiler ce cupidon.
    Nous avons beaucoup de vent ici et ce matin au retour, il ne nous a pas épargné sur un petit plateau découvert.
    Bises
    Annie

  16. J’adore les histoires d’oeuvres, parfois ce sont des interprétations douteuses faites des siècles plus tard,mais quand on découvre des peintures sous jacentes ça devient passionnant et ça eclaire l’histoire du tableau,voire, comme c’est le cas ici,l’histoire de l’oeuvre entière du peintre.

  17. pour cette chute d’eau le bruit a été violent c’est pour ça que nous nous sommes arrêtés au retour…..mais un peu loin, et pas eu l’idée de la filmer, dommage….passe une bien douce journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.