Le tableau du samedi … !!!

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l’égide de Lilou et de Fardoise

Le mot de Lilou : « Je prends la main en ce mois de juin qui voit exploser les fruits rouges. Je vous propose en thème les fruits rouges. Cerises et fraises à l’honneur. »

Le panier de cerises – Bernard Londisky

Huile sur bois – Dimensions 33 x 41 cm

Bernard Londisky est é le 8 Mai 1932 à Paris.
Il entre à l’Ecole Technique Supérieure Art et Publicité, et a pour Professeur le peintre Roland Bourigeaud.
Doté d’un sens aigu du dessin et d’une acuité visuelle hors du commun, il est très attentif à laisser aux objets leur absolue vérité, leur innocence, leur noblesse avec une pudique séduction.
Discipline très exigeante que celle de la « Nature Morte » : lieu du silence immobile où la lumière s’accroche ou se filtre dans la transparence, espace éternel où le moindre détail est tracé.
Bernard Londinsky, « orfèvre-peintre », d’un raffinement d’une rare pureté, est dans la continuité des Grands Maîtres du siècle d’Or Hollandais, tout comme Jean-Baptiste Siméon Chardin au XVIIIème siècle en France.
Il s’inscrit dans la lignée des « Peintres de la Réalité ».
Il est reconnu et apprécié comme tel, lors de ses nombreuses expositions dans les grands Salons Parisiens (Automne, Artistes Français, Indépendants).

Ce panier de cerise semble avoir été photographié tellement il est réel.
Ces bigarreaux « burlat », « Napoléon ou Cœur de pigeon » me rappellent les cerises que j’allais cueillir chez ma Grand-Mère quand j’habitais encore en région parisienne.
Elles étaient bonnes les cerises de ma Mémé Tier…
Pour l’anecdote, j’étais la seule autorisée par ma Grand-Mère, à monter dans le cerisier pour aller les cueillir.
Elle estimait que j’étais la seule à savoir les cueillir délicatement, car un fruit abîmé devient vite immangeable. Comme on me l’avait appris dans les vergers, je détachais la cerise avec la queue par un mouvement rotatif léger au niveau de l’attache.
Celles que je te laissais à ma Mémé pour faire ses bocaux, n’avaient subi aucun dommage, mais celles que je ramenais dans mon panier, sur le porte-bagage de mon vélo, de Saint Germain-en-Laye à Montiny-le-Bretonneux, avaient subi les affres de la route… Et là pas question de faire des bocaux, il fallait manger celles qui n’avaient pas été tavelées et ensuite, les passer en confitures ! 😂

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

26 réflexions sur « Le tableau du samedi … !!! »

  1. il est magnifique ce tableau
    il donne envie de déguster les cerises
    j aime beaucoup la branche garnie en bas du panier
    et une belle trouvaille celle de ce peintre
    bonne journée ZAZA
    Bises

  2. Bonjour zaza, un très beau tableau, les fruits sont si bien réalisés que l’on a envie de les manger. Bisous MTH

  3. Un panier de cerises de toute beauté . L’éclat des fruits est vraiment hyperréaliste .
    Merci pour les souvenirs que tu partages à propose de la cueillette .
    Bonne journée
    Bises

  4. Hum des cerises comme je les aime et un très beau souvenir de ton enfance, merci Zaza!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  5. Quel beau tableau !
    On a envie de les croquer ces cerises…
    : p
    Un bon samedi soir… Ici il fait super bon… On profite bien de l’extérieur.
    Bises
    Annie

  6. Voici un tableau certes d’une précision chirurgicale mais plein de charme , joyeux , tonique , vitaminé !Et l’évocation des souvenirs qu’ilfait surgir le rend encore plus vivant !

  7. Magnifiques cerises, on a envie de se jeter dessus pour les croquer, mais pas avec un pinceau. Les cerises c’est pour moi aussi un beau souvenir d’enfance avec les cerisiers de mon grand père et les cerises que l’on mangeait sur l’arbre.

  8. Quels bons souvenirs si joliment évoqués, Zaza. Cette nature morte est très vivante et magnifiquement colorée. On ne fait pas assez justice à certains peintres. Je retiens le nom de celui-ci découvert grâce à toi. Merci !

  9. chez nous les cerises sont terminées, les oiseaux ont mangé les dernières….il faut bien que tout le monde est sa part de nourriture….passe un bien agréable début de semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.