Le « Tanio » fait reparler de lui … !!!

Quarante ans après le naufrage du « Tanio », la Marine nationale a confirmé, mardi 3 décembre 2019, que l’épave de la partie avant du « Tanio » fuit par deux orifices.

La partie avant du pétrolier coupé en deux gît toujours par 80 m de fond, à 25 miles nautiques (46km), au nord de l’île de Batz. Par contre, la partie arrière avait été remorquée dans le port du Havre en 1980, pour permettre le pompage du fioul lourd.

Des traces d’hydrocarbure sont retrouvées sur plusieurs oiseaux mazoutés retrouvés sur la plage reliant les communes de Plougasnou à Saint-Jean-du-Doigt (Finistère). Il y avait aussi des boulettes visqueuses sur les plages. Les autorités, qui ont mené des investigations, n’ont pas trouvé immédiatement la source de cette pollution.

Le mystère de cette pollution maritime qui touche depuis plus de trois semaines plusieurs plages du Finistère Nord semble s’éclaircir. C’est bien le pétrolier « Tanio », qui s’était brisé en deux le 7 mars 1980 au large des côtes, sous les assauts d’une violente tempête de force 11. Il continue près de quarante ans après son naufrage d’empoisonner la Bretagne. Cette hypothèse avait été formulée fin novembre après la découverte d’une trentaine d’oiseaux morts. Sur certains des cadavres, des traces d’hydrocarbure avaient été retrouvées.

Après analyses, le Cedre (Centre de documentation de recherche et d’expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux) avait estimé qu’il existait « de grandes similarités entre l’hydrocarbure retrouvé sur les oiseaux et le fioul lourd transporté par le pétrolier « Tanio ». Au moment de son naufrage, le « Tanio » déverse en mer environ 10.000 tonnes de pétrole, contaminant 200 kilomètres de littoral. Sa partie arrière avait été remorquée jusqu’au Havre mais sa partie avant avait coulé avec 10.000 tonnes de pétrole par environ 80 mètres de fond.

Souvenez-vous, ce pétrolier plus petit que l’Amoco Cadiz en 1978, se trouve pris dans une grosse tempête à l’approche des marées d’équinoxe, le 7 mars 1980, au large de mon île. CLIC POUR VOIR LE REPORTAGE

Le « Tanio », navigue sous pavillon malgache et transporte 26 000 tonnes de fioul chargé en Allemagne vers l’Italie, avec 39 hommes à son bord.

Huit marins meurent dans le naufrage

L’avant du navire sombre en quelques heures. Huit marins, dont le commandant et son second, périssent en mer. Le reste de l’équipage est concentré sur l’arrière du navire, une épave à la dérive qui malgré tout continue à flotter. 31 marins vont tenir jusqu’à l’arrivée des secours. Ils seront tous hélitreuillé dans des conditions extrêmement difficiles.

6ème marée noire pour la Bretagne en moins de treize ans

A terre, les premières nappes de pétrole atteignent le littoral. C’est la 6ème marée noire en moins de treize ans pour les côtes bretonnes. En mer, il faudra onze mois pour vider les cuves du « Tanio ». Sur la côte de Granit Rose, dans les Côtes d’Armor, 3000 tonnes de mazout se répandent. Du fioul que l’on va chercher à dissimuler, dans l’urgence. Des fosses d’enfouissement seront improvisées. A ce jour le problème de stockage de ces déchets est loin d’être résolu.

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

32 réflexions sur « Le « Tanio » fait reparler de lui … !!! »

  1. Quelle catastrophe que ces pétroliers qui se brisent et empoisonnent ainsi la mer!
    A part constater les dégâts, rien n’est fait …
    C’est un désastre pour l’avenir!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. Bonjour Zaza,
    Eh oui, voilà une affaire qui remonte et qui reste toujours le casse tête du transport de cette matière par la voie de la mer car se sont des centaines de milliers de tonne qui transit le long de ses côtes bretonnes.
    La question reste et n’a pas trouvé de solution de remplacement de transport pour ses énormes quantités soit plus le fioul lourd ou autres matières dangereuses . Croissons les doigts pour l’avenir
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  3. Bonjour Zaza.
    J’espère que tu vas un peu mieux.
    Hier il a neigé, mais plus en longueur qu’en hauteur et c’est tant mieux
    Ce matin, le ciel est gris et juste un petit -5°. On verra ce que la journée nous réserve.
    Je te souhaite une bonne journée et une bonne semaine avec un peu de retard.
    Bisous de nous deux.

  4. Ca ne me dit rien Zaza, 40 ans en arrière… c’est tjs un grand malheur ce genre de cargo qui coule avec ce genre de cargaison… ! Tout le monde trinque… la mer etc…. merci, bises, JB

  5. il avait été oublié celui-là, il se rappelle aux mémoires d’une façon dramatique pour les côtes ! c’est un nouveau sale coup porté à la nature
    j’espère que tu va mieux
    gros bisous et belle journée

  6. J’ai le cœur chaviré de toute cette merde sur nos côtes… j’ai bien pleuré chaque fois que j’ai vu les images de cette désolation réitérée.
    Hélas nous n’avons pas fini d’en baver et quand je vois,ici dans le 44,le nom TOTAL associé à la vie culturelle, même si on me dit qu’il ne faut pas tout mélanger ça me fout en rogne….
    Une très belle chanson des tri Yann sur la catastrophe de l’amocco Cadiz,c’est soleil noir.

  7. Heureusement que tu nous en parles, parce que rien dans les médias…Evidemment ce n’est pas le sujet d’actualité numéro 1 en ce moment, mais c’est terriblement préoccupant quand même…Comment éviter ces catastrophes qui se répètent dans toutes les mers au bord des terres (idem au Brésil, un pétrolier qui a perdu sa cargaison et déversé des milliers de tonnes de pétrole sur toutes les côtes du pays, et à des endroits paradisiaques où nous sommes passés lors de notre voyage là-bas) c’est épouvantable à chaque fois, et on ne sait pas comment empêcher ça, ni comment stocker ces déchets qui empoisonnent la faune comme les humains…Terrible…Bonne journée et bises

  8. eh oui je m’ en souvient trés bien
    les plages étaient aussi , mazoutées
    et l ‘un de mes chiens en allant sur la gréve s’en était mis sur les pattes , obligé de le nettoyer , ce n ‘était pas facile
    et maintenant le fioul remonte des cuves grrr
    pauvre mer toujours polluée

    bonne journée Zaza
    bises

  9. c’est affreux ! que font nos élus ! les catastrophes comme celle ci sont connues et on laisse aller … ceux à qui ça a profité et à qui ça profite encore doivent payer

  10. Quelle désastre , c’est fou que rien n’ait été fait pour essayer soit de colmater pour empêcher de fuir soit pour pomper .Plougasnou , une plage que je connais bien. Que c’est triste de voir ces oiseaux englués par des pollueurs des mers, et se dire qu’on ne sera jamais à l’abri de ces catastrophes .
    Bonne journée
    Bises

  11. Bonjour Zazarambette, et tu fais bien d’en parler,à l’heure ou l’on évoque davantage de la réforme des retraites , on ne pas pas de notre cher environnement . le pollution maritime est un fléau et dire que j’adore manger du bon poisson …

  12. Bonjour,
    C’est une catastrophe en forme de boomerang, une désolation qui n’a pas fini de dévaster les côtes de Bretagne.
    J’espère que ta santé va mieux.
    Bonne journée
    Bises

  13. Non d’une pipe j’espère que ça pourra être réguler le mieux serait sans doute de le remonter mais la compagnie après tant d’année ne paieras pas alors qui…Gros problème ça. Bisous

  14. Une catastrophe écologique. Ils auraient dû le vider complètement à l’époque car il va continuer de polluer tant qu’il restera du carburant dans ses réservoirs. Quel dommage pour la nature et les oiseaux.Les poissons aussi ont dû être touchés. Bonne soirée

  15. Bonsoir ma Zaza,
    Je suis effarée par ce nouveau problème de marée noire que tu évoques. J’ignorais que le Tanio était encore par le fond avec une partie de sa cargaison, c’est effrayant et un désastre pour la biodiversité marine de Bretagne. On n’en peut plus de toutes ces catastrophes écologiques, même si celle-là est un remake de la première. Les autorités de l’époque auraient dû prendre des mesures plus efficaces pour vider complètement ce navire du fuel qu’il transportait. C’était leur responsabilité ! Et à présent quelle solution envisager ? Pardon mais je suis un peu en colère ! Sinon, toi mon amie vas-tu mieux maintenant ? Je l’espère … Je te souhaite une bonne fin de semaine et t’envoie toutes mes amitiés et plein de gros bisous, kenavo, Shuki

  16. Ce genre d’accident est toujours une catastrophes pour les hommes mais aussi pour les mers et les océans
    Il faudrait déjà commencer par réduire de façon drastique les transports maritimes !
    Bonne soirée

  17. Bonsoir Zaza, c’est bien triste, si longtemps après la mer est polluée, les rivages aussi et ça continue! bisous MTH

  18. terrible ces naufrages de petroliers, on remarque l’arrière et l’avant coulé continue de polluer, une veritable bombe a retardement ! vraiment trist pour les rivages pollués, bonne soiree bises

  19. la mer est bien polluée avec tous ces bateaux qui vont et viennent, mais comment faire pour le transport de toutes ces marchandises…..il va falloir être plus sévère, vérifier les embarcations avant qu’elles partent….passe un doux mercredi

  20. Hier j’ai vu ton île à la télé ILS ONT FAIT VOIR QUE VOUS n’étiez pas touché par la grève , du coup visité , le supermarché bien achalandé, les enfants arrivant à l’école , j’ai bien pensé à toi, bisous ZAZA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.