Mercredi … C’est Musique … !!!

Thérèse Coquerelle, dite Isabelle Aubret, est née le 27 juillet 1938 à Lille dans une famille ouvrière de onze enfants.

Bon anniversaire Madame !

C’est de ses origines sociales qu’elle tient son goût pour le répertoire populaire qui va la mener parmi les plus grandes interprètes de son époque.
Ouvrière à son tour à l’âge de 16 ans, la jeune fille se fait un nom dans le milieu du sport en remportant le titre de championne de France de gymnastique en 1958.
Cette notoriété s’ajoute à une jolie voix : remarquée à la radio, elle devient chanteuse dans un orchestre au Havre et de fil en aiguille, gagne un concours de chant à l’Olympia de Paris. Ses rencontres avec le directeur de la salle, Bruno Coquatrix, et le directeur artistique de Philips, Jacques Canetti, conduisent la jeune interprète sur les scènes parisiennes et dans les studios où elle enregistre ses premiers 45 tours « Nous les amoureux ».
À partir de 1961, Isabelle Aubret va multiplier les succès et récompenses : le Grand Prix du festival d’Enghein et surtout le Concours de l’Eurovision l’année suivante avec le titre « Un premier amour ».
Quand Jean Ferrat lui écrit « Deux enfants au soleil », c’est un triomphe et la naissance d’une grande amitié entre l’auteur et la chanteuse.
Au printemps 1963, elle est en première partie de Jacques Brel à l’Olympia. Éblouie, Isabelle Aubret ne tarde pas à reprendre ses chansons « La Fanette ».
En 1964, un grave accident de la route interrompt subitement son ascension.
Elle subit quatorze opérations et une longue rééducation que sa force de caractère lui permet de surmonter.
Elle revient avec le titre « C’est beau la vie », signé Ferrat et un Olympia avec Salvatore Adamo. En 1968, elle termine 3ème à l’Eurovision « La Source ».
Elle signe avec la compagnie de disques de Gérard Meys, et après une tournée internationale, Isabelle Aubret enregistre des adaptations de succès étrangers « Savez-vous ce qu’il faut au sapin de Noël » d’après un thème de John Barry, et « The Partisan » de Leonard Cohen.
Cependant, ses sympathies politiques l’écartent de la télévision et des médias de l’époque.
Reconnue au Japon où elle est sacrée « meilleure chanteuse » en 1976 puis en 1980, ses albums Le Soleil Est Dans Une Orange (avec un titre signé Alain Bashung), Berceuse en 1977 ou Une Vie en 1979 n’obtiennent pas l’écho qu’ils méritent. La chanteuse tourne alors dans les pays communistes (Cuba, URSS, Pologne).
En 1981, un nouvel accident lors d’un numéro de trapèze au gala des artistes l’éloigne de la scène pendant deux années.
Elle revient avec « Ma France » et l’album Le Monde Chante (1984), puis interprète le titre « 1789 » d’Alice Dona.
L’arrivée de François Mitterrand au pouvoir permet son retour dans les médias. L’album Vague à l’Homme (1987) relance sa carrière, ainsi que de multiples récompenses (Grand Prix de l’Académie Charles-Cros) et honneurs (une semaine à l’Olympia en mars).
Un album sur le bicentenaire de la Révolution française (1989) est suivi de Vivre En Flèche en 1990, puis d’un recueil de standards du jazz chantés en anglais (In Love, 1991).
Isabelle Aubret passe alors de l’Olympia au Petit Journal Montparnasse.
Après l’album Coups de Cœur en 1992, la chanteuse décorée de la Légion d’honneur consacre ses disques suivants à l’œuvre du poète Louis Aragon transcrite par Jean Ferrat et Léo Ferré, puis de nouvelles interprétations du répertoire de Jacques Brel en 1995. Un Olympia et une longue tournée s’ensuivent, avec la parution d’un triple coffret.
En 1997 sort l’album Changer Le Monde, puis les opus Parisabelle (1999), Le Paradis des Musiciens (2001) et un nouveau disque de chansons originales en 2006.
En 2009, Isabelle Aubret s’engage dans la tournée Âge tendre et têtes de bois.
L’année suivante, une nouvelle série de concerts donne lieu à l’enregistrement de Palais des Sports 2011.
En 2012 sort l’album L’Arche de Noël, après un ultime hommage à son ami Jean Ferrat.

Le 3 octobre 2016, Isabelle Aubret fait ses adieux sur la scène de l’Olympia, quelques jours après la sortie de l’album Allons Enfants.


Isabelle Aubret – Nous les amoureux (Grand Prix Eurovision 1961)
Isabelle Aubret – Un premier amour
Isabelle Aubret – Deux enfants au soleil – (live officiel)
Isabelle Aubret « La fanette » (live officiel)
Isabelle Aubret – C’est beau la vie – (live officiel)
Isabelle Aubret – La source
Isabelle Aubret – Savez-vous ce qu’il faut au sapin de Noël ? (acapella)
Isabelle Aubret – The partisan
Isabelle Aubret – BERCEUSE
Isabelle Aubret – Une Vie
Isabelle AUBRET – Ma France
Isabelle Aubret – 1789
Isabelle Aubret – Vague à l’homme
Isabelle Aubret – Vivre en flèche
Isabelle Aubret – A foggy day – Extrait de l’album In Love
Isabelle Aubret – Entre parenthèses – Extrait de l’album coup de cœur
Isabelle Aubret – Changer le monde
Isabelle Aubret – Le paradis des musiciens
Isabelle Aubret – La Quête – Live Âge Tendre – 2010
Isabelle Aubret – Medley Hommage à Jean Ferrat
Isabelle Aubret – Noël de la rue – Extrait de l’Album L’Arche de Noël
Isabelle Aubret – Allons Enfants

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 réflexions sur « Mercredi … C’est Musique … !!! »

  1. Quels merveilleux moments passés à écouter cette chanteuse! J’adorais son joli minois et surtout j’admirais sa ténacité, que de chansons « réalistes » et surtout pleines d’amour pour la vie!
    Bon anniversaire Isabelle!…tu me donnes envie de l’écouter encore et encore….
    Bises de Mireille du sablon

  2. J’adore !!! Une chanteuse trop souvent oubliée alors que c’est une merveilleuse artiste. c’est un très bel hommage que tu lui rends aujourd’hui. Je ne savais pas qu’elle avait enregistré cette belle chanson de Jean Claude Pascal qui avait remporté le pris de l’Eurovision.
    Merci pour ce billet sublime
    avec le sourire

  3. Bonjour Zaza, quel bon choix, j’adore cette chanteuse, j’ai écouté quelques unes des chansons, celles que je connais le plus et je reviens tout à l’heure pour écouter les autres. Un grand plaisir Merci Zaza bisous bonne journée MTH

  4. bonjour Zaza , merci de la mettre à l’honneur , c’est une chanteuse qu’on aime +++++++++++++++
    et là on va écouter toute la matinée tes choix avec beaucoup de plaisir , et Jean Ferrat lui en a fait beaucoup ! gros bisous A+

  5. Oh chère Isabelle si chère à mon coeur… Et à celui de mon regretté Papa…
    Pour son départ à la retraite en octobre 1988, après 40 ans de loyaux services, un superbe cadeau du Comité d’Entreprise : Isabelle Aubret l’a honoré de sa présence en venant chanter. Souvenir inoubliable !
    Merci pour ce moment de grâce musicale…
    J’ai aussi eu la chance de la rencontrer quelques années plus tard lors d’un fête organisée par à proximité de mon boulot… Une femme pleine de gentillesse…
    Quant à Jean Ferrat, je l’adorais. Il a bercé toute mon enfance avec mes parents qui écoutaient ses chansons. Je suis allée sur sa tombe dans son Ardèche d’adoption, avec mon mari (qui l’aimait également) peu de temps après son décès. Pour nous 2, c’était une nécessité de lui rendre cet hommage… Nous l’avons pleuré…
    Alors oui je souhaite un heureux anniversaire à cette charmante dame.
    Bisous ma Zaza

  6. Un GRAND MERCI pour cette chanteuse pleine d’humanité et d’amour …
    Vive Isabelle qui est du nord comme nous …
    Bisous Zaza et bon aprés midi ….
    Thérèse

  7. Ce fut un plaisir de dérouler tranquillement ce super article : bravo pour cet hommage à cette artiste que j’aime beaucoup . Je te souhaite de passer un bon mercredi. Cordiales amitiés & à +

  8. Merci pour ce superbe article sur Isabelle Aubrey que j’aime beaucoup . C’est une artiste qui mériterait de passer plus souvent sur les médias .
    Bonne soirée
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.