Atelier chez Fée capucine n° 32 … !!!

Notre amie Arlette nous propose ICI de disserter en glissant les mots imposés ci-dessous !

« Heure… Hasard… Hérisson… Herbe… Hélas… Hérisser… Hauteur… Hêtre… Hiboux »

Nous allons nous projeter dans l’univers de « LA FOLIE DES GRANDEURS », revue à la sauce ZAZA, avec Blaze et Don Salluste !

Souvenez-vous, Don Salustre comme Grand d’Espagne, ministre de la Police et des Finances, a la réputation d’avoir un porte-monnaie en peau de hérisson !

« C’est l‘or heure… il est l’or… l’or de se réveiller… Monseignor… il est huit or…»
–  « Il en manque une ! »
–  « Vous êtes sor ? »
–  « Tout à fait sor ! »
– « Ah ben ça alors… ! »


Ce n’est pas un hasard si j’évoque cette scène culte pour continuer à délirer !

Don Salustre, chassé par la reine a regagné la confiance du roi, pour avoir déjoué un complot des conspirateurs : « le fameux gâteau empoisonné ». Blaze, transformé en César (neveux de Salustre) est harcelé par Doña Juana, la duègne.

Reprenons !

Don Salustre et son valet vont se balader dans le parc du château.  Hélas, c’est sans compter sur Doña Juana, folle d’amour de Blaze/César.

Le pauvre en est tout hérissé à chaque fois qu’il la croise.

La duègne est assise sur l’herbe, derrière un hêtre. Blaze/César ne l’a pas vu et trébuche pour se retrouver dans une position très délicate, près de Doña Juana. Se trouvant tous les deux sur le plancher des vaches, à la même hauteur, la duègne ne perd pas le nord et se rue sur le pauvre Blaze/césar.

Don Salustre n’ayant pas perdu une miette de ce spectacle grotesque se bidonne tant et plus, en lançant des  « hou, hou, hou » tel un hibou !


Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

36 pensées sur “Atelier chez Fée capucine n° 32 … !!!”

  1. Un bon souvenir de ce titre avec Louis De Funès, tjs irrésistible, Montand ayant accepté ce rôle à la place de Bourvil au départ il me semble bien… Merci Zaza, bizzzz

  2. toujours les bonnes phrases pour y insérer les mots donnés…..mais à l’heure où nous sommes, il est hélas difficile d’ouvrir les fenêtres, 10°, je ne peux pas voir si un hérisson se balade dans l’herbe…(lol) douce journée à toi

  3. Sympa d’avoir évoqué ce film cultissime.
    Me souviens d’un chien, qui à travers une haie, embrasse, lèche la main d’ Alice ….
    Tu as placé les mots imposés dans un bel écrin, parodie de Victor Hugo.
    Ce Victor ayant été conçu au Donon des Vosges, mais ne sais plus derrière quel buisson!
    A plus. Yann

  4. Bonjour Zaza
    Je suis en admiration devant ta capacité à relever ces défis, j’en serais incapable !!!
    Bravo !!!
    Bises, bonne journée

  5. Bonjour Zaza, tu as su jouer avec les mots sur les élucubrations de ce comique que beaucoup adore, qui fait rire beaucoup de gens. Bon, sauf la picarde que je suis, va savoir pourquoi ? Bourvil déjà me convient beaucoup mieux.
    Mais l’essentiel n’est pas là, tes textes sont toujours bien écrits. Bravo !
    Gros bisous ma Zaza

  6. Bonjour, ce film est un grand classique je ne me lasse pas de le regarder, comme d’autres avec Bourvil et De Funès; je te souhaite une bonne journée, bisous

  7. Oh la la, je me suis « bidonnée »!!!
    Non seulement j’adore le film avec cette scène culte parmi les scènes cultes mais en plus Zaza est passée par là alors un grand bravo et de gros bisous!
    Cendrine

  8. BONJOUR ……. . . . . . ♥
    ♥ C’est avec les bras chargés de tendresse
    ♥Que je passe sur ton joli blog
    ♥Pour venir te souhaiter
    ♥ Une merveilleuse Journée
    ♥ Qu’elle te soit Douce
    ♥ Et remplie de Surprises, bises ensoleillées

  9. Bonjour Zaza,
    Ouah !!!! bien vu avec ce texte qui rappel le souvenir de ses géants du cinéma ….
    joli partage
    bonne soirée
    amitiés

  10. Bravo Zaza , cultissime film que la folie des grandeurs je me souviens qu’il faisait bien rire mes parents aussi . Je me souviens bien d’Alice Sapritch dans ce film elle était géniale .
    Bonne journée
    Bisous

  11. Nom d’une pipe mais tu va nous réécrire ce film on trouvera bien une bonne âme pour la diffusion, t’est calée toi tu sais….(Gabin à ma sauce)

  12. J’ai toujours adoré ce passage dans » La folie des grandeurs »beaucoup de scènes cultes d’ailleurs. Superbe ton texte, comme toujours. Mille bisous et douce soirée

  13. Bonjour. Je découvre un super blog avec beaucoup d’humour et de sensibilité. Dans ce monde de brutes cela fait du bien ; tu es très généreuse (tu me fais penser à coluche). Belle philosophie ! Bravo.
    Bonne soirée. Bises. Michèle J.

  14. Bonsoir Zaza,
    Très belle idée que d’être passée par ce film pour « boucler » ton défi super bien amené.
    Bien sûr, de Funès était à mourir de rire, bien sûr, Montand n’était pas en reste, mais alors, Sapritch ! Ah la la ! Cette femme m’a souvent tordu de rire ! Quel talent ! Oui, un bon souvenir, ce film… Un souvenir familial. Merci. Et bravo encore pour ce défi.
    Bises.
    FP

  15. Défi superbement relevé, j’adore !

    J’aime toujours autant ce film… alors, tu me ravis.
    Bisous et douce soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo