« Bicyclette » – Poésie du jeudi des croqueurs de mots … !!!

poésie croqueurs de mot

 C’est  Martine Quai des rimes, ICI ,qui prend la barre de la goélette des Croqueurs de Môts pour cette quinzaine.

Elle nous demande de publier un poème sur la bicyclette ou thème libre

LA BICYCLETTE (un poème que je dédie au destrier de Jazzy)

Passant dans la rue un dimanche à six heures, soudain,
Au bout d’un corridor fermé de vitres en losange,
On voit un torrent de soleil qui roule entre des branches
Et se pulvérise à travers les feuilles d’un jardin,
Avec des éclats palpitants au milieu du pavage
Et des gouttes d’or en suspens aux rayons d’un vélo

C’est un grand vélo noir, de proportions parfaites,
Qui touche à peine au mur. Il a la grâce d’une bête
En éveil dans sa fixité calme : c’est un oiseau.
La rue est vide. Le jardin continue en silence
De déverser à flots ce feu vert et doré qui danse
Pieds nus, à petits pas légers sur le froid du carreau.
Parfois un chien aboie ainsi qu’aux abords d’un village.
On pense à des murs écroulés, à des bois, des étangs.
La bicyclette vibre alors, on dirait qu’elle entend

Et voudrait-on s’en emparer, puisque rien ne l’entrave,
On devine qu’avant d’avoir effleuré le guidon
Éblouissant, on la verrait s’enlever d’un seul bond
À travers le vitrage à demi noyé qui chancelle,
Et lancer dans le feu du soir les grappes d’étincelles
Qui font à présent de ses roues deux astres en fusion.

Jacques Réda – Retour au calme (Gallimard 1989).

Analyse :

« Dès qu’une vérité dépasse cinq lignes, c’est du roman », prétendait Jules Renard ! Il n’est pas sûr que Jacques Réda lui donne raison… Cela n’est pas coutume de voir un simple « biclou » mis en majesté, et à l’honneur,  par une œuvre poétique. Ici, on l’a vu, un poème libre (vers hétérométriques) plutôt qu’à vers libres (ni mètre, ni rimes, ni strophes), qui présente parfois des caractéristiques communes avec le vers traditionnel (longueurs métriques repérables, présence systématique de majuscules en début de ligne, échos sonores, groupes de vers estampillés par des rimes  embrassées, etc…).
Jacques Réda, le poète des pérégrinations urbaines, inaugure une nouvelle voie d’expressivité, celle des fables rayonnantes d’optimisme.  Sensible aux ambiances, notre briscard du plein air, par son écriture sinueuse, filandreuse (friande du vers de quatorze syllabes), s’attache à décrire ce qu’il y a de plus  commun ou de banal.
La bicyclette, cette princesse des jours de repos,  nous invite au tourisme vicinal, le nez dans le guidon de nos pétrolettes. Avec Réda, l’aventure n’est pas si loin…

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

22 réflexions sur « « Bicyclette » – Poésie du jeudi des croqueurs de mots … !!! »

  1. Chez nous au plat pays on la nomme la petite reine, nous en sommes friands comme en Hollande, ma première… une bleue j’avais 7 ans, je n’ai pas oublié, merci Zaza, bises

    1. Celle dont j’avais rêvée était bleue aussi… mais il a fallu que j’attende d’avoir près de trente ans pour l’obtenir. :)
      Je ne connaissais ce poème. Merci, Zaza.
      Bises et douce journée.

  2. Magnifique poème que je ne connaissais pas, excellent choix ma Zaza
    La petite reine véloce, sublimée par ces mots, s’élance sur routes et chemins et on a envie de s’élancer avec elle
    Du plaisir et beaucoup de sensibilité, merci à toi
    Gros bisous ma Zaza
    Cendrine

  3. J’aime me balader à bicyclette avec Jacques Réda, une bicyclette presque autonome qui m’emmènerait où elle voudrait au plaisir de ses rayons !

  4. Excellent choix Zaza , mon destrier te remercie beaucoup d’avoir pensé à lui . Comme je l’entends piaffer je ne vais pas le laisser plus longtemps au repos , je vais de ce pas le sortir
    Bon jeudi
    Bisous

  5. Je profite d’un peu de répit pour venir rendre visite à mes copinettes :)
    Belle ode pour une bicyclette. Je ne connaissais ni le poète, ni le poème.
    Merci de nous le faire découvrir ainsi que pour ton analyse que je trouve très juste.
    Gros bisous.
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.