Défi 188 pour les croqueurs de mots … !!!

Les consignes de Dômi !

Pour ce défi 188 ICI  Durgalola et Jeanne Fadosi nous proposent de  rendre hommage à Henri de Margaux en partant  d’un de ses textes ou simplement d’en créer un personnel sur l’amitié en alexandrins !

A Henri de Margaux !

Livre d’heures, en latin et en français, à l’usage de Cambray («Livre d’heures d’Isabelle de Lalaing»), vers 1478

Il est parti un soir, sans rien pouvoir faire,
Si ce n’est que penser à ce qu’il nous laissait,
Des alexandrins, mais des larmes amères,
Quelque part sur la toile, de jolis essais.

J’ai caressé tes mots tel un inventaire,
L’âme en berne, que de peine mon ami,
Laissant les « blogopotes » sans dignitaire,
Tous attristés devant ce vide, démunis.

Que l’Ankou est cruel, il t’a volé la vie,
Livrés à notre sort, nous sommes orphelin,
Nous devons apprendre à vivre sans chichi,
Dans notre cœur gardant tes beaux alexandrins.

Juste un dernier regard, une ultime pensée,
A toi l’ami humble, attentionné, d’esprit,
Vogue pour les croqueurs de mots bien chagrinés,
Et veille sur nous tous, de ton beau paradis.

ZAZA – 06 juin 2017

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 pensées sur “Défi 188 pour les croqueurs de mots … !!!”

  1. Henri que je ne connaissais pas devait être un Monsieur exceptionnel, c’est le 2 ième hommage que je lis ce matin .
    De son paradis il doit avoir un joli regard sur tous ces jolis mots.
    belle journée, bises
    danièle

  2. tres touchant ton poème Zaza …eh oui lorsque nos amis laissent la chaise vide nous voilà bien perdus

    bisous

  3. Oh, l’âme de la Bretagne imprègne ton beau poème, Zaza, je suis convaincue que tes mots et alexandrins lui auraient beaucoup plu, et moi je suis émue. Merci beaucoup, gros bisous.

  4. Beaucoup d’émotion à lire tous les textes. je crois que je vais faire une p’tite pause avant de continuer.Un bel hommage Zaza. Bisous. Chloé

  5. Bonjour Zaza ! Superbes lignes que tu écris là pour notre Ami et Poète Henri je pense qu’il manque à toutes et tous ceux qui le connaissaient !
    Je t’embrasse Zaza !

  6. Je découvre cet aminaute, cet univers de la poésie, grâce à toi, et à ton bel hommage.
    Comme quoi sur des supports informatiques, on peut se faire de vraies peines réelles. On se lit, on se croise, on se respecte, et naît autre chose que du superficiel. On n’y peut rien, on est fait comme ça.
    Condoléances à sa famille et à ses amis. Yann

  7. Je viens de lire le texte de Fanfan et je découvre le tien. Je ne le connaissais pas, mais ce devait être une belle âme. Très émouvant hommage. Gros bisous, ma chère Zaza

  8. Henri doit ressentir l’amour que ses amis lui portent, cet hommage est vraiment superbe!
    Tu t’es surpassée dans l’athanor des alexandrins, je suis très émue en repensant à lui.
    Un grand merci pour ce si beau texte, je t’embrasse tendrement
    Cendrine

    Pour te donner quelques nouvelles,
    Je t’écris avec mon téléphone portable dans la pénombre de la salle de soins.
    On m’a diminué le dosage du médicament, du coup ma tête a arrêté de turbiner à 1000 à l’heure. J’avais l’impression que mes neurones saignaient, que mes tempes allaient exploser, que l’arrière de mon crâne allait se fendre en deux, c’était très bizarre et inquiétant. Je rentre ce soir, pas de bonne heure alors demain je vais tâcher de dormir, de me reposer si j’y arrive.
    Faut que je tienne le coup pendant quatre mois pour voir si le remède parvient à modifier suffisamment la chimie de mon cerveau et son activité électrique pour que j’ai moins de crises. On verra bien…
    Le dosage a donc été baissé, on va le remonter progressivement, retour à l’hôpital les 19 et 26 juin puis les 6 et 13 juillet.
    Encore de gros bisous, bravo et merci pour Henri
    Cendrine

  9. tes mots sont émouvants. Je te remercie pour ce texte amical et sensible.
    je me prénomme Andrée (AG comme toi) ; mais c’est vrai qu’il rime avec Renée.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo