Défi NR 62 chez Ghislaine … !!!

défi écriture ghislaine

Ghislaine nous propose deux choix pour le défi écriture N° 62, ICI

« Aube, bord, chapeau, tableau, avoir, jouer, tenir, emmener » ou choisir 5 couleurs à inclure dans un texte.

professeur letocard

Remarquable scientifique, spécialiste de biologie, le professeur Letocard accueille la classe de Mme Églantine venue visiter son laboratoire. Il se trouve devant son grand tableau.

Mme Églantine se mit à l’aise et ôta son chapeau :
— « Mes enfants, ne soyez pas intimidés, le professeur Letocard nous fait l’honneur de nous accueillir. Nous avons préparé quelques questions en classe. Qui souhaite commencer ?
Alphonsine lève les deux mains :
— « Professeur ! Professeur ! C’est quoi une bulle ? »
— « Eh bien, voilà qui commence bien », répond le professeur. « C’est une question pointue et, disons-le, ouverte. Cela pourrait bien être de l’eau dans l’air ou peut-être le contraire. Le professeur se gratte le menton. Il faut que j’y réfléchisse. Avez-vous d’autres questions ? »
Renaud lève le doigt :
— « Professeur ! Qu’est-ce qu’une méduse, et peut-on jouer avec ? »
— « Ah, c’est bien simple : observons sa transparence, une méduse n’est autre qu’une bulle à filaments, se situant au bord des plages. »
— « Et la coccinelle ? » Demande Jeannette.
— « Là, la réponse est claire et sans appel : une coccinelle est une méduse terrestre avec une tête et des pattes. »
— « Mais alors », ajoute Mohamed, « et la tortue ? »
— « Hum, Hum. La tortue est la cousine éloignée et à long cou de la coccinelle. »
Didier lève alors la main :
— « Et la girafe ? »
— « En l’état actuel des connaissances, on peut tout à fait considérer que la girafe est une tortue à grande pattes et à plus long cou encore. »
— « Et les oliphants », demande Pierre, » vous connaissez les oliphants ? »
— « Voilà une question ardue. » Le professeur se gratte la tête avec le doigt. « Deux hypothèses scientifiques s’opposent sur le sujet : l’une dit qu’il s’agirait d’un éléphant ayant des pattes de girafe, l’autre d’une girafe déguisée en éléphant. »
Laure réplique :
— « Eh bien en Zafrique, mon papa, il a déjà vu des voliphants ! »
— « Oui, oui, c’est tout à fait juste : le voliphant vit en Afrique mais aussi en Australie Un biologiste y a emmené un couple pour développer l’espèce. C’est par définition un éléphant qui sait voler… depuis tout petit, cela va de soi. »
Zoé :
— « Et c’est quoi la pluie ? »
Le professeur rougit. Gêné, il hésite :
— « Tiens donc !  Disons que… la pluie c’est… soyons précis… c’est… ou plutôt ce sont… ce sont… deux voliphants qui s’embrassent et qui tombent à la renverse. Une autre question ? »
— « Et l’arc-en-ciel alors ? » Questionne Bernard.
— « Les études les plus poussées ont montré que l’arc-en-ciel n’était autre que la pluie qui avait rebondi vers le soleil. Les couleurs de l’arc en ciel sont : ROUGE, ORANGE, JAUNE, VERT, BLEU, INDIGO et VIOLET
— « Les oiseaux alors, c’est des grosses coccinelles qui volent ? » Demande Ninette.
— « Voilà bien une hypothèse à laquelle il faut définitivement tordre le cou. Soyez raisonnables mes enfants, soyez logiques. Tout le monde sait que les oiseaux sont des brins d’arc-en-ciel. »
Rêveur, Maurice interroge à son tour le professeur :
— « Et les fleurs, professeur Letocard, et les fleurs… ? »
— « Les fleurs sont des nids d’oiseaux qui se forment vers le printemps. »
Mme Églantine :
— « Une question me taraude depuis fort longtemps Professeur : qu’en est-il du lotus ? »
Le professeur répond un peu dépité.
— « Le phénomène est bien connu depuis l’antiquité mais malheureusement bien peu médiatisé. Et pourtant, il est d’une si grande simplicité : un lotus est une fleur qui flotte. »
— « Et les poissons ? » Interroge André.
— « Les poissons, bien qu’il en existe de nombreuses espèces dont une sait voler, ce sont tous, sans exception, des pétales de lotus qui savent nager… »
Tous les enfants s’impatientent :
— « Mais alors Professeur, c’est quoi une bulle ? Vous n’avez toujours pas répondu… »
— « Eh bien, mes enfants, je crois que tous ensemble nous sommes à l’aube d’une incroyable découverte. Nous venons de résoudre une énigme scientifique de tout premier ordre… Une bulle, c’est le rêve d’un poisson. »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

16 réflexions sur « Défi NR 62 chez Ghislaine … !!! »

  1. Mais c’est vrai ça !! Moi aussi je voudrais sa voir tout ça lol
    Je vais  » buller  » d’une autre façon maintenant Zaza . rires…………
    Merci beaucoup pour l’originalité de ton texte avec
    cet humour que j’adore !
    Bisous ma Zaza

  2. Avec un prof pareil vont pas apprendre grand choses les petiots si ce n’est l’imaginaire et c’est déjà mieux que rien. par contre toi t’as été en classe chez lui à coup sûr…rire. Bisous et Bravo

  3. Tout çà pour en arriver à une définition emplie de poésie … c’est bien trouvé et j’applaudis à ta participation raffinée Zaza !
    Bises de mon Nord ensoleillé, ce n’est que du bonheur !
    Nicoel

  4. J’adore !!!
    Souhaitons que les poissons continuent longtemps à rêver. :)
    Bisous et douce journée ma Zaza. Bravo pour cette page.

  5. — « Eh bien, mes enfants, je crois que tous ensemble nous sommes à l’aube d’une incroyable découverte. Nous venons de résoudre une énigme scientifique de tout premier ordre… Une bulle, c’est le rêve d’un poisson. »

    BRAVO !!! Zaza je suis restée éblouie aprés la lecture de votre texte , si plein de candeur et rêves d’enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.