Croyances populaires … !!!

Croyances populaires & Le Chêne à la Vierge, en forêt de La Guerche, Rannée (Ille-et-Vilaine)

le chêne de la vierge

La symbolique de l’arbre

Il s’agit de l’un des thèmes symboliques le plus riche et le plus répandu en Bretagne et notamment en Ille et Vilaine.  Un ouvrage bien utile et passionnant pour appréhender cette symbolique:

dictionnaire des symboles

le Dictionnaire des symboles, dirigé par Jean Chevalier et Alain Gheerbrant.

L’arbre est la représentation symbolique d’une entité qui dépasse l’esprit de l’être humain et qui, à ce titre, peut légitimement devenir un objet de culte !

Symbole de vie, en métamorphose perpétuelle, en ascension vers le ciel, l’arbre symbolise la mort et renaissance. Les feuillus en particulier évoquent un cycle. Chaque année, ils se dégarnissent, puis se recouvrent à nouveau de feuilles.

L’arbre met aussi en communication trois dimensions cosmiques :

  • le souterrain par ses racines,
  • la surface de la terre par son tronc et ses premières branches,
  • et le ciel par la hauteur de ses branches supérieurs et sa cime.

Le symbole parfait des rapports qui s’établissent entre la terre et le ciel !

Quant au chêne, il est sacré dans de nombreuses traditions, en particulier chez les Celtes, qui l’adoraient : son tronc, ses larges branches et son feuillage touffu faisaient de lui l’emblème de l’hospitalité et l’équivalent d’un temple. Le chêne est la figure par excellence de l’axe du monde. Il est également le symbole de sagesse et de la force. En latin, chêne et force s’expriment par le même mot, robur, qui symbolise aussi bien la force morale que la force physique. Et d’après le romain Pline l’ancien, le mot druide proviendrait d’une analogie du grec drûs.

l'Ogham celtique

(l’Ogham celtique ou le symbolisme des arbres : l’oracle des druides)

Le Chêne à la Vierge, en forêt de La Guerche, Rannée (Ille-et-Vilaine)

le chêne de la vierge

Le Chêne à la Vierge est une curiosité située en Ille-et-Vilaine, à mi-chemin entre la petite commune de La Guerche-de-Bretagne et celle de Rannée, (environ 45 minutes en voiture de Rennes).

« La Vierge » en breton se dit « Gwerc’hez ». Durant la Révolution, la commune de La-Guerche-de-Bretagne (Gwerc’h-Breizh) portait le nom de Montagne-de-la-Guerche.  

Le Chêne à la Vierge se trouve bien dans la forêt de la Guerche (Koad Gwerc’h) en Ille et Vilaine, mais sur la commune de Rannée, un arbre au pied duquel un prêtre réfractaire avait l’habitude de prononcer la messe pendant la période révolutionnaire. Son histoire est des plus révélatrices.

Se situe à côté de l’arbre, un panneau livrant la version des faits, plutôt complaisante à l’égard de la chouannerie… Côté face, d’autres croyances païennes se mêlent au religieux et un autre panneau rappelle une prière à la forêt.

Homme
Je suis la chaleur de ton foyer
Par les froides nuits d’hiver
L’ombrage ami, lorsque brûle le soleil d’été
Je suis la charpente de ta maison
La planche de ta table
Je suis le lit dans lequel tu dors
Et le bois dont tu fais les navires
Je suis le manche de ta houe
Et la porte de ton enclos
Je suis le bois de ton berceau
Et celui de ton cercueil.

le chêne à la vierge

Je vais donc vous narrer la version que j’ai empruntée à ce merveilleux livre

Dévotions populaires et tombes guérisseuses en Bretagne pas Dominique CAMUS.

dévotions populaires et tombes guérisseuses

Des tombes guérisseuses ? Des curiosités locales ? Des ex-votos, des chapelets et des clous plantés dans des arbres ? Des miracles et des légendes ? Oui, mais analysés au regard de l’Histoire, de la sociologie et de l’anthropologie.

L’irrationnel expliqué : un paradoxe qui me ravit. Mon goût pour l’imaginaire transforme ces croyances populaires en terreau fertile.

En 1791 ou 1792, selon les versions, en pleine période de « Terreur », le clergé refusa majoritairement de prêter serment à la Révolution dans l’ouest de la France. Les prêtres réfractaires furent condamnés à l’exil, à la prison ou à la clandestinité. Les forêts offraient alors à ces curés insoumis des abris de fortune. Toutefois, la garde républicaine passaient celles-ci au peigne fin, et y traquait les « anticonstitutionnels » soupçonnés d’y célébrer des messes illicites.

Une jeune-fille fusillée au pied de l’arbre

La légende raconte que lors d’une de ces battues, des gardes républicains surprirent une jeune paysanne en train de prier devant une statue de la Vierge, nichée au creux d’un chêne. Ils la sommèrent alors de leur révéler où se trouvait le curé dissident de la paroisse. Comme la jeune-fille refusait de dénoncer l’homme d’église, elle fut saisie puis fusillée au pied de l’arbre, sans autre forme de procès.

Depuis, ce chêne est devenu un lieu de pèlerinage et de dévotion populaire toujours vivace.

le chêne a la vierge

Le lieu est isolé et les historiens ont du mal à définir avec précision quand cette dévotion a vraiment commencé. Aujourd’hui, elle est importante : des dizaines de niches en bois, contenant des statuettes à l’effigie de la Vierge, de Jésus ou d’autres saints, et d’ex-votos garnissent ce tronc majestueux.

Les visiteurs fervents pratiquants fêtent au pied de ce chêne la Vierge Marie qui a lieu chaque année le 15 août. De simples curieux y passent également. Et les affaires ne sont pas en reste non plus, puisqu’il semble qu’un petit commerce de vente de niches en bois et de statuettes prospère dans le coin…!

Un étrange sanctuaire forestier

Avant de pénétrer dans cet étrange sanctuaire, l’impatience se fit sentir de découvrir un endroit si beau et unique, mais aussi assez angoissée à l’idée de déranger quelqu’un en train de prier. Par chance, le lieu était désert lorsque nous y pénétrâmes. Nous avons ainsi pu profiter un long moment du Chêne à la Vierge et de ses dizaines de statues, dont émanait à n’en point douter un léger parfum surnaturel.

le chene a la vierge

Contrairement à certains lieux « guérisseurs » bretons, comme celui de la tombe de la fille à Teillay, non loin de mon domicile, le Chêne à la Vierge est propre et bien tenu. Comprenez qu’on n’y trouve pas de cochonneries, de linge, de vieilles chaussures, de biberons, de boîtes de médicaments et autres « dons » que font au saint ou à la sainte les pèlerins qui y viennent pour y solliciter, au choix, l’intervention divine en faveur de leur santé ou de celle de leurs proches, de la recherche d’un emploi, de la concorde familiale ou encore de la résolution d’une peine de cœur. Ici, les niches en bois sont toutes peintes en vert foncé, ce qui s’inscrit harmonieusement dans le paysage forestier au cœur duquel siège ce chêne plusieurs fois centenaire. Les statues sont bien rangées, les abords bien entretenus : tout invite, sinon à la prière, du moins au silence et à la méditation, en compagnie de la « dame de l’arbre ».

le chene a la vierge

Ces croyances populaires ne se limitent pas qu’à la Bretagne; mais se retrouvent dans toute la France, voire dans toute l’Europe.

 

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

28 réflexions sur « Croyances populaires … !!! »

  1. Bonsoir dans ma nuit Zaza ! Excuse-moi je ne peux pas tout lire çà me tourne l’estomac . Mais c’est un bel article comme toujours ! Bisous et bon jeudi !

  2. Bonjour ma petite Zaza, merci pour ce beau texte !
    Pas beaucoup de soleil aujourd’hui…Il n’a fait qu’une brève apparition ! Mais il ne faut pas désespérer car il va bientôt revenir…!
    Je te souhaite beaucoup de belles choses durant ce beau jeudi…Bisous et amitié sincère ♥

  3. Chère Zaza, ce livre et cet article, c’est tout simplement génial.
    Tu sais combien je suis attachée et fascinée par la Bretagne, ses traditions ancestrales, ses racines celtiques.
    Merci pour ce partage et cette découverte.
    Gros bisous ma belle et douce journée.
    Francine

  4. Je trouve ton article très intéressant! je n’ai jamais vu un arbre comme celui que tu présentes, par contre chez moi il y a de nombreuses grottes où l’on trouve des statues dédiées à la Vierge. Pour les arbres,je me souviens que lors d’un voyage en Irlande notre guide nous avait demandé d’enlacer un chêne et de sentir les vibrations de l’arbre ( que je n’ai jamais senties!) . Merci encore pour ton article.
    bonne journée, bises
    danièle

  5. Bonjour Zaza,
    Joli article sur ce monde des croyances……..
    PS: je viens de recevoir un autre newsletter copie….. sur la non maitrise de WordPress
    es que se serait une évasion programmée vers WordPress
    Bonne fin de journée
    Amitiés

  6. Coucou Zaza
    Je ne suis pas surprise de cette dévotion, il y a sans doute beaucoup de choses qu’on ignore sur le sujet…un bel article…bravo
    bisous et belle journée

  7. Je crois quand même que se sont les Bretons les plus mystiques du pays, rien qu’à voir le nombre de calvaire qui s’y trouvent. Je me souviens quand on été gosses, il fallait faire le signe de croix quand on passait devant un calvaire, maintenant je ne le fais plus mais je ressens comme un petite culpabilité, c’est voir si je suis atteintes par le fétichisme…comme dit mon fils ainé…lol…mais comme tu dis il y sent comme un parfum du ciel…bisous Zaza. En principe les couvreur on fini le premier pan ce soir…l’autre c’est pour dans 15 jours…grrr!

  8. Des ouvrages cultissimes!!! Nous avons les mêmes références dans nos bibliothèques et pour des dragons-béliers en mue de serpent, ça se comprend…sourires!
    Les arbres sont des merveilles, au sens littéral du terme et ce Chêne à la Vierge est d’une beauté et d’une richesse inouïes… Je m’imagine, avec mon carnet de poésie, rêvant tout autour… Merci pour ce magnifique article, je me suis régalée et j’ai filé dans ma bibliothèque revoir mon Gheerbrandt, entre autres…
    Enormes bisous
    Cendrine

  9. Bonjour ma Zaza
    Impressionnant ce chêne à la vierge et passionnant ces croyances, tu as fait un superbe article très intéressant. Les croyances populaires c’est vrai ce n’est pas qu’en Bretagne, à la Réunion aussi il y a plusieurs endroits comme chez toi et j’aime car je trouve fascinant et passionnant, ce sanctuaire à vierges je le trouve beau et ressourçant.

    Je te souhaite un bel AM et te fais de gros bisous d’amitié.

  10. Les croyances populaires et légendes chères à notre Bretagne font partie intégrante de la culture de nos 5 départements…un bel exemple ici
    bonne soirée

  11. Très agréable à découvrir cet article j’ai bien apprécié cette lecture fort intéressante !
    Me voila de retour à Toulouse après mon escapade en Alsace. Je suis en ce moment très occupé par diverses activités laissées en suspend durant cette période d’absence. C’est avec beaucoup de plaisir que je prends le temps de venir visiter ton blog et de regarder tes anciens articles. Merci beaucoup pour ta fidélité et tes commentaires sur mon blog.
    Cordiales amitiés & à +

  12. …ton article était fort agréable à lire, j’en ai apprécié les explications…même si parfois le religieux me dépasse!
    Bises du soir,
    Mireille du Sablon

  13. bonsoir
    et merci Zaza trés intéressant ton article
    j aime les croyances on BRETAGNE elles sont riches et tiennent encore la route
    bonne soirée pour toi
    ( frisquet le matin mais bel aprem et ce soir à
    @ kénavo

  14. Un très bel article Zaza,c’est impressionnant ce chêne avec toutes ces niches et statuettes.
    Je découvre que les gens apportent toute sorte de choses dans les lieux guérisseurs , je pensais qu’ils se contentaient de toucher.
    Bonne soirée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.