Atelier d’écriture n°161 … !!!

Les consignes de Ghislaine, ICI

Ecrire un texte en insérant dans le texte, les 8 mots :
«
Refuge, tentative, mission, lettre, écouter, venir, prendre, résonner…  »
Et, Où, 
Ecrire un texte avec le maximum de mot commençant par  « G »
Et, Où,
Inclure
dans votre ressenti en rapport avec la photo ci-dessous, la phrase, « Ici, je me souviens que… »

En voyant cette photo, ICI, JE ME SOUVIENS QUE j’ai vécu une sacrée Galéasse dans ce périple en Montagne.

Enfin le calme de la montagne pour y retrouver un Gîte, voire un refuge ! 
Quel contraste avec les Galères, le bruit et l’agitation de la ville de Garnison, le Grondement de la foule dans les rues, le vrombissement des Guimbardes sur la route au bord de laquelle j’avais fait du stop ! 
On venait enfin de me déposer à l’orée d’une Galerie boisée : le début de la randonnée que je comptais faire ce week-end ! 
Après deux heures de marche en Gradins sur une piste forestière, j’avais atteint ma mission, repérer un petit replat herbeux dominant la vallée. C’est là que j’allais planter ma tente, non loin d’une Grotte, pour ma première nuit en solitaire. Prendre un peu de distance avec ce monde de Gogols !
Au bord du burnout, fragilisée par cette situation sanitaire en ville qui nous oblige au pass sanitaire et au respect des Gesticulations barrière, j’avais suivi le Guidage d’un ami pour effectuer une tentative à décompresser :
– « Pars quelques jours en randonnée, à la montagne », m’avait-il dit,  « le flegme et la Gentillesse des montagnards sont tellement différents de celui du milieu urbain qui te stresse. Tu y Gagneras et reviendras revivifiée ».
J’ai donc suivi à la lettre ses conseils ! 
En ce début de soirée, alors que je m’étirais en bâillant, je Gambergeais déjà à la nuit merveilleusement calme et reposante que j’allais Gratter, enfin libérée de toutes Gènes.
Après une frugale Graille, la nuit tombant, je me Glissais dans mon sac de couchage, sous la tente. 
Au bout de quelques minutes, mon esprit de Génie se focalisa sur les stridulations Grinçantes résonnant dans ma tête. 
Crispant ! 
Peu après, un hululement s’éleva et se répéta à intervalles Géométriques. 
Glauque à écouter … je me bouchais les oreilles ! 
Au loin, un chien de Garde se mit à aboyer sans relâche. 
Épuisant ! 
Puis une bonne brise Gonfla… 
Craquements des branches d’arbres, Grondement du vent dans les feuillages. 
Impossible de dormir ! 
Et des Glapissements d’animaux inconnus venant Gâter la nuit… 
Angoissant ! 
Gagnée par la fatigue, j’étais enfin en train de m’assoupir quand un fracas assourdissant me fit dresser Grossièrement. 
Un crépitement de mitraillette, une explosion, des lueurs Glissant au travers la toile de ma Guitoune ! Des images de Guerre se formèrent dans ma tête et, dans un réflexe de survie, je bondis à l’extérieur pour aller me mettre à couvert sous un buisson de Gentiane jaune… 
Je fus alors copieusement Giflée par des Giboulées diluviennes ! 
Les bruits qui venaient de m’éveiller en sursaut n’étaient autres que les Gouttes de pluie sur ma tente et les Grondements de l’orage proche… 
Je poussais alors un longue
Gueulante, plus forte que tous les bruits qui m’avaient assailli, et, attrapant mes Gamelles et mes bidons, je me mis à produire un vacarme plus fort que celui vécu précédemment. 
Je ne suis pas du Genre à ne pas participer, moi aussi, à ce tintamarre que la nature avait déchaîné contre moi dans cette montagne qui m’était inconnue ! 

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « Atelier d’écriture n°161 … !!! »

  1. Oh la pauvre, te voici à apprécier autrement les bruits urbains à présent…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. Tu me rappelles un épisode presqu’identique vécu en Lozère, je me suis réveillée en train de nager dans mon sac de bivouac sous l’orage, saisissant comme réveil
    .Est ce bien toi qui m’a envoyé un mail me demandant de te consacre un instant par mail ? J’ai l’impression que non, ton adresse mail n’est pas la même .
    Bonne journée
    Bises

  3. Quelle déception !
    Rêver d’une nuit apaisante et devoir affronter un tel tintamarre
    Heureusement, ce n’est qu’un exercice d’écriture…Bien réussi

  4. Ah le calme reposant de la montagne un soir d’orage quand le vacarme inconnu t’a mis en transes
    Bon réflexe de participer à ce boucan d’enfer pour évacuer le stress.
    Bisous ma belle et caresses à ta bande de 4 pattes amitié à ta moitié

  5. Partir seule à l’aventure dans la montagne, voilà une chose à laquelle je n’aurai jamais pensé, la nature est loin d’être accueillante surtout aux gens des villes…
    Bises et belle journée

  6. Est-ce toi (sous le nom de Anne Marie Bertevas)qui m’a adressé un mail que je viens de découvrir, en me demandant un petit service ?
    Je me méfie quand je ne connais pas !
    Livia

  7. Je me lance …… Avec les  » G « .
    Gros grès gris à gros grains grossiers …..
    J’ai ce bout de phrase en tête depuis la 4 ème, un peu de géologie au programme.
    @ + Yann

  8. Bon voilà encore une histoire sortie de ton imagination et a chaque fois je suis épatée !!
    Cette photo que j’ai mise c’est a 5 mn de chez moi, c’est un chemin qui mène a un supermarché
    ou l’on peu se balader, il est bordé de jolies maisons et de roseaux, ainsi que de giguier et d’oliviers. Parfois, on y rencontre des sangliers mais c’est eux qui ont peur , pas nous.
    On peut y faire du vélo, de la trotinette et cela s’appelle » la promebade du Paillon » car ce chemonge notre rivière qui va se jeter dans la mer..
    Merci pour ce 161 ma Zaza
    Ici canicule même si la météo ne le dit pas pour nous, on l’ belle et bien avec du 26 la nuit dans la chambre et là il fait 38 sur le rebord de ma fenêtre……….Insuportable ! Donc tout est clos et les ventilos sont au boulot !!

  9. ah ah ah la sérénité d’une nuit à la montagne loin de tout… !
    bravo Zaza
    j’ai reçu ton message sur mes 2 messagerie j’ai tout de suite pensé à un piratage
    gros bisous

  10. Voilà un défi bien relevé ! Et belle description d’un orage mêlé à l’imagination des rêves ! Bonne journée, j’espère que cette histoire de piratage ne t’a pas trop pris la tête. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.