Atelier d’écriture n°162 … !!!

Les consignes de Ghislaine, ICI

Son thème : « Liberté » 
Et, Où, 
Ecrire un texte en insérant dans le texte, les 8 mots :
«
Tapis, brindille, obscurité, pareil, calmer, écrire, plaire, sourire … »
Et, Où, 
Ecrire un texte avec le maximum de mot finissant par  « age  »

« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres », écrivait John Stuart Mill. 

Un adage expliquant que lintérêt du collectif devait primer sur l’intérêt individuel, oublié dans l’entourage d’une partie de la société française contestant avec rage les mesures gouvernementales pour lutter contre la propagation de ce variant delta de la covid. 
Quel domm
age !
Triste d’assister à ces manifestions « anti-vacc » et « anti-pass sanitaire » chaque samedi de ces vacances 2021. Les contestataires considèrent être mis en cage, s’ils acceptaient la vaccination et le pass-sanitaire. 
Et je peux vous assurer que cela ne me fait pas
sourire, même si le gouvernement et la haute autorité de santé manquent de pédagogie pour convaincre…  
Quel cafouill
age ! 
Ma France divisée au mépris de l’
obscurité d’esprit de 175 000 manifestants samedi dernier, brandissant des pancartes et scandant des slogans :

« Je suis libre, mon corps m’appartient, je fais ce que je veux ! »

Ces manifestants, une brindille en comparaison des 67,4 millions de français au 1er janvier 2021, croient qu’être libre c’est agir à sa guise, faire ce que l’on veut, au moment et de la manière qu’on le désire, sans subir de contraintes extérieures.
Et cerise sur le gâteau, récupération de certains politiques,
tapis dans les cortèges, pyromanes du mouvement anti-vacc, agitant la foule plutôt que de la calmer sans aucun arbitrage
Néanmoins, peut-on faire ce qu’on veut dans une démocratie ?
Car ne l’oublions pas, la France est une démocratie. Je vous laisse lire ci-dessous l’éditorial publié par Mireille du Sablon, le 21 août 2021.

Et peut-on faire ce qu’on veut en toute impunité, car ce que chacun veut ou désire, peut entrer en conflit avec ce que veulent les autres… 
Je sais que ce texte ne plaira pas à tout le monde, et cette situation sans pareil me choque, sans compter au cours de ces manifestations la montée de l’anti-sémitisme qui pourrait conduire à un carnage. 

Y-a-t-il contradiction entre être libre et être soumis aux lois ?     
Ou encore, obéir aux lois, est-ce renoncer à être libre ?

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « Atelier d’écriture n°162 … !!! »

  1. mais le jour où ces personnes seront malades ce sera les premières à prendre la place de ceux qui sont malades pour bien d’autres raisons, dont on repousse les visites dans les hôpitaux pour laisser place au Covid….. »mon mari en a été le témoin pour une opération prévu en octobre 2020, où le chirurgien n’a pu le prendre qu’en juin de cette année, les douleurs étaient bien présentes, très bien ton texte…..c’est insensé de voir ces gens défiler dans les rues….passe une bien agréable journée

  2. Bonjour Zaza, en société nous avons des devoirs et des droits, et les manifs fleurissent pour x raison, bonne ou moins bonne ! Avec le C19 nous avons écouté la raison, notre bien mais aussi celle des autres…. bref, sachons choisir son camp dans des situations critiques… bises jill

  3. Bonjour Zaza, j’applaudis ton billet, ma mère me disait toujours , quand je me rebellais et que » je disais je veux faire ce que je veux , je veux être libre », rappelle-toi toujours que ta liberté s’arrête où commence celle des autres. Je pense que tous les « braillards » du samedi ne ne sont que des « anti-tout » , pour l’instant cela se passe pas trop mal du côté des manifestations mais qu’en sera-t-il quand les « black bock » (orthographe à vérifier) seront de retour, tout casser est ce vraiment cela la liberté? Les pancartes me font très peur, je ne suis pas « pro » Macron mais il faut dire que la situation n’est pas facile , et tous ces extrêmistes de tout bord , à par manifester que proposent -ils? bon lundi bisous MTH

  4. La notion de liberté semble très mal comprise par un certain nombre de personnes, c’est affligeant !
    bonne semaine quoi qu’il en soit !

  5. Un bon sujet de philosophie que ta dernière interrogation…
    Accepter un vaccin n’est pas se priver de liberté… sauf à considérer qu’il vaut mieux être malade, et, dans ce cas, accepter aussi de ne pas être soigné.
    Ce n’est pas le cas, hélas. Le covid coûte très cher à la société entière, mais ce n’est pas demain que l’on fera payer les journées d’hospitalisation aux malades non vaccinés. :(
    Merci pour tes mots, Zaza.
    Bisous et douce journée.

  6. Tu as tout à fait raison sur toute la ligne !
    Mais il semblerait qu’au regard de la poignée de manifestants anti tout, nous, la majorité, nous ne nous fassions pas assez entendre ! J’ai lu il n’y a pas longtemps que sous couvert d’humour, un facebookien a lancé l’idée d’organiser une contremanifestation Pro vaccin et compagnie. Le premier commentaire qu’il a reçu d’un de ces anti-tout, c’est  » C’est ca, on cherche à nous monter les uns contre les autres, ça les arrange bien ! » ! Parce que bien sûr, eux ont le droit de dire ce qu’ils pensent , alalnt jusqu’à l’innommable dans certains cas , mais que nous, nous devons en bons moutons que nous sommes, continuer à bêler ou mieux, à la fermer !
    Merci pour ce post qui non content de relever un défi haut la main, est également un cri du coeur citoyen !
    Gros bisous et bonne semaine

  7. oui Zaza mais hélas les trop nombreux « cafouillages » à propos de cette grippe et ce depuis le début ont fait perdre beaucoup de crédibilité à tout ce qui est imposé sans bon sens (je suis vacciné depuis mars et je montre mon « pass » reçu et imprimé quand on me le demande)
    la semaine dernière une amie se rend dans une grande surface et on ne lui demande rien à l’entrée ayant fait son achat elle se rend sur la terrasse en plein air de cette enseigne pour une pause café…l’accès lui est refusé et bien sur elle n’avait pas son papier avec elle…quelle incohérence dans l’organisation !
    gros bisous

  8. Quoique qu’il se passe sur plein de choses en France, il y aura toujours des gens pour manifester pour çi ou ça !!
    Ils n’ont à faire de leurs samedis alors voilà !
    Et puis il y a ceux qui sont réacs à tout ! Sans parfois rien connaître du sujet…
    Les pours, les contres, ok je les respecte ! Chacun son choix c’est sur !
    Mais si on pensait un peu plus autres au lieu de se regarder le nombril, la France irait mieux !
    C’est insupportables ces slogans horribles d’une certaines guerre et il n’y a rien à comparer !
    Et puis aussi qu’ils s’expriment lors des votes ! Beaucoup viennent manifester alors qu’ils ne vont pas voter ! Quand on pense au batailles pour ce droit de vote et que beaucoup les bafoueent ça m’horripile mais que faire ?
    Des récalcitrants à tout y’en aura toujours

  9. Défi relevé pour le texte, mais attention, pour une fois, je comprends les manifestants, le pass sanitaire est une entrave à la liberté, le vaccin n’empêche pas d’attraper la maladie, ni de la transmettre, ce sont les laboratoires qui font pression pour vendre leur vaccin, tout est une question d’argent ! Bonne journée, bisous.

  10. je suis complètement d’accord avec toi car leur sacro sainte liberté n’est pas de contaminer les autres qui eux font tout pour enrayer ce fléau! BRAVO. Bisous douce semaine

  11. Bonjour Zaza.
    Je trouve ça déplorable ces manifestations.
    Ils feraient mieux de crier: » liberté de contaminer » au lieu de gueuler « liberté », ils n’ont même pas de masque pour la plupart.
    J’espère que tu as passé un bon week-end et que tu vas bien.
    Une petite visite ensoleillée pour te souhaiter une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

  12. Merci Zaza de reprendre ce texte que j’ai vu sur Facebook.
    J’ai du mal à comprendre cette « révolte » du samedi où tout s’emmêle.
    On peut être contre , c’est la liberté de chacun mais dans ce cas , mais alors , on reste « cloîtré » chez soi et on évite le monde.
    Je ne comprends pas non plus le personnel soignant. Quand je suis entrée dans la fonction publique hospitalière, j’avais droit à tous les vaccins et je ne me suis pas révoltée.
    Halte aussi aux slogans anti-tout et surtout religieux!
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

  13. Alors là j’applaudis des deux mains Zaza à ton texte. Je me demande comment des personnes peuvent parler de la liberté en exhibant de cette façon des théories où la crédulité l’emporte sur la réflexion. J’en ai plus qu’assez de voir défiler dans ma ville des pancartes comme celle que tu as montrée, car c’est bien à Metz que cette enseignante a proclamé haut et fort son appartenance aux thèses plus que nauséabondes véhiculées par certains partis. Que d’autres personnes puissent revendiquer leur droit à ne pas se faire vacciner, ok elles ont acquis le droit de manifester leurs opinions mais la crédulité est un poison social et entrer dans le cycle infernal de la manipulation est vraiment dangereux .
    Nous sommes dans une période de pandémie, est -ce que les personnes qui manifestent ont une notion de ce que mot veut dire ? Je me le demande vraiment, et quand je vois du personnel soignant rejoindre les rangs des anti, j’hallucine.
    Mon corps n’est pas un bien public , ok toujours d’accord avec le principe mais en attendant si tu es atteinte du covid, qui te prend en charge ? Es – tu d’accord pour régler à tes frais tes soins et ceux des personnes que tu as contaminées ?
    Cette dichotomie de la société me pèse énormément car elle est induite par des manipulateurs hors pair des réseaux sociaux.
    Un excellent sujet de dissertation philosophique en effet sur les dernières questions que tu poses comme le précise Quichottine. J’avoue que pour moi les lois sont partie intégrante de notre insertion dans la société sinon nous basculons tres vite dans le chaos.
    Ce qui est en train de se passer dans les réseaux sociaux est un avant gout de ce qui pourrait réellement arriver. Le conflit est vraiment déclenché entre les anti et les pro , dans les familles il y a des gens qui ne se parlent plus car diamétralement opposés dans leurs convictions sur ce sujet .
    Je vais m’arrêter sinon je vais lasser, mais mon ancien métier et mes études font que je trouve cette situation vraiment incroyable.
    Sur le journal d’aujourd’hui, je lis sur une pancarte brandie par un gamin de 12, 13 ans  » jamais ne coulera dans les veines le poison de la dictature  » ou plus loin  » croire à l’histoire officielle c’est croire aux criminels sur parole  » Inimaginable de voir une telle radicalisation dans les écrits !
    Bonne fin de journée zaza
    Bises

  14. comme tu as raison, chere Zaza, ces manifestations sont scandaleuses ! je comprends qu’on manifeste pour defendre son bifteck, les licenciements, lesretraites par exemple, mais refuser les vaccins, et pretendre à une liberté d’aller au restaurant sans pass sanitaire, c’est ahurissant , arretez ces manifs aux slogans plus que douteux ! maintenant la haine circule entre amis et dans les familles, nous devrions etre unis pour se defendre contre cette pandémie, ce n’est pas vraiment pas le cas, meme si ces manifs sont minoritaires, ce qui n’a rien arrangé ce sont les differents cafouillages pour les masques, les tests, les differents confinements, ce qui me surprend un peu c’est que les violences policières ont disparu, pas de lacrymogenes, pas de LBD , pas de blackblocs, pas de casseurs, avec ces manifs ??? on voudrait nous faire croire, que ce sont des gentils ? pourtant les slogans n’ont rien de gentil ! merci chere Zaza bisous

  15. Hello Zaza
    Je pense que tu fais l’unanimité de tes lecteurs
    on ne peut qu’approuver ton texte si bien amené et documenté
    Bravo
    Le Français est râleur de nature, mais il y a des moments où il faut un peu cogiter!
    amitiés

  16. Comme Ghislaine, j’ai pensé:
    « Ils n’ont à faire de leurs samedis alors voilà ! »
    Moi, je n’ai pas le temps
    et surtout pas le perdre
    quand que 2 pelés et 3 tondus
    bloquent le tram en ville
    et me dérangent
    Où est ma liberté de déplacement à moi?

    Merci Zaza pour ta carte
    et bonne journée à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.