« Au détour d’un chemin » – Défi N° 171 … !!!

défis de la plume d'Evy

Défi n° 171  – Thème « Au détour d’un chemin »

Une croix sur le bord d’un chemin

Sur le bord du chemin, que j’aime à voir l’oiseau,
Fuyant le nid léger que balance l’ormeau,
Prendre le grain qu’il porte à sa couvée éclose,
Les premiers jours de mai, quand s’entr’ouvre la rose.

Sur le bord du chemin, que j’aime l’églantier,
De pétales dorés parsemant le sentier,
Disant que l’hiver fuit avec neige et froidure,
Qu’un sourire d’avril ramène la verdure.

Sur le bord du chemin, que j’aime à voir les fleurs
Dont les hommes n’ont pas combiné les couleurs ;
Les fleurs des malheureux, qu’aux malheureux Dieu donne,
Du Dieu qui songe à tous, aimable et sainte aumône.

Sur le bord du chemin, que j’aime le ruisseau,
Qui, sous le nénuphar, sous l’aulne et le roseau,
Me cache ses détours, mais qui murmure et chante,
S’emparant en fuyant de ma pensée errante.

Sur le bord du chemin, que j’aime le berger,
Son vieux chien vigilant, son chalumeau léger ;
La cloche du troupeau, triste comme une plainte,
Qui s’arrête parfois, puis qui s’ébranle et tinte.

Sur le bord du chemin, que j’aime mieux encor
La simple croix de bois, sans sculpture, sans or ;
À ses pieds, une fleur humide de rosée,
Par l’humble laboureur, humblement déposée.

Sur le bord du chemin, la fleur se fanera,
Les troupeaux partiront, le ruisseau tarira ;
Tout se flétrit et meurt, quand s’enfuit l’hirondelle ;
Mais la croix restera saintement immortelle !

Sur le bord du chemin, tout varie en son cours,
Le ciel seul, à notre âme, osa dire : Toujours !
Et quand nos cœurs brisés s’agitent dans le doute,
Qu’il est bon de trouver une croix sur la route !

Sur le bord du chemin, les paroles d’amour,
Murmure harmonieux qui ne dure qu’un jour,
S’en vont avec le vent, aussi légère chose
Qu’un chant d’oiseau dans l’air ou qu’un parfum de rose.

Sur le bord du chemin, on tombe avant le soir,
Les pieds tout déchirés et le cœur sans espoir ;
Pèlerin fatigué que poursuivit l’orage,
On s’assied sur la route à moitié du voyage.

Sur le bord du chemin, ô croix ! reste pour moi !
Mes yeux ont moins de pleurs en se levant vers toi.
Tu me montres le but ; une voix qui console,
Dans le fond de mon cœur, semble être ta parole :

« Sur le bord du chemin, si ton cœur affaibli
Souffre d’isolement, de mécompte et d’oubli,
Ô pauvre ami blessé qui caches ta souffrance,
Viens t’asseoir à mes pieds, car je suis l’espérance ! »

Sur le bord du chemin, ainsi parle la croix,
Consolant les bergers et consolant les rois,
Offrant à tout passant son appui tutélaire…
Car tout cœur qui palpite a souffert sur la terre !

Sophie d’Arbouville-(1810-1850) – Poésies et nouvelles (1840)

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

8 réflexions sur « « Au détour d’un chemin » – Défi N° 171 … !!! »

  1. Très beau poème qui nous attire sur le bord du chemin, là où tout devient possible, entre rêve et réalité…
    Les images sont superbes, merci ma Zaza
    gros bisous liquéfiés, encore merci pour ton astuce de nuit
    Cendrine

  2. Magnifique en Alsace il y à des croix partout dans les champs j’ai vue en Bretagne aussi belle participation je connais pas ce poème passe une bonne journée je met en ligne bisous

  3. Très bon choix, ma Zaza.
    Je ne connaissais pas ce poème… merci pour la découverte.
    En le lisant je pensais à ces croix que l’on ôte sous couvert de laïcité. Quel dommage !
    Bisous et douce journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.