Blagounettes du samedi … !!!

L’armoire infernale !

Trois hommes se présentent à la suite l’un de l’autre à la porte du paradis.

Le premier est tout nu.

Saint Pierre le questionne :
– « Que vous est-il arrivé mon brave, pour quelle raison êtes-vous nu ? »
– « J’étais au lit avec ma maîtresse quand son mari est arrivé chez eux à l’improviste, alors je me suis vite caché dans l’armoire », répond le gars. « Ensuite, ça s’est mis à remuer dans tous les sens… »

Le deuxième, est un grand gaillard avec une tête de brute, genre camionneur.

Saint Pierre le questionne :
– « Que vous est-il arrivé mon brave, pour quelle raison êtes-vous là ? Vous me paraissez en bonne santé… »
– « Je suis rentré en pleine après-midi chez moi », répond le gars. « Ma femme était au lit. C’était étrange, aussi j’ai compris qu’elle devait être avec son amant et qu’il s’était caché dans l’armoire. Fou de colère, j’ai ouvert la fenêtre en grand, j’ai saisi l’armoire et je l’ai jetée par la fenêtre du cinquième étage. Mais l’effort a été trop violent et j’ai eu une crise cardiaque. »

Le troisième homme tient un trousseau de clés dans la main.

Saint Pierre lui demande :

– « Et vous ? »
– « Je n’ai rien compris », répond-il. « J’étais sur le trottoir, et j’allais ouvrir la portière de ma voiture… »

*-*-*-*-*-*-*-*

Dans les toilettes des dames !

Dans un restaurant très chic, un homme a un besoin urgent d’aller aux toilettes…. Hélas, toutes les cabines sont occupées.

Le maître d’hôtel, compatissant, voyant le gars à la limite de se faire pipi dans son pantalon, lui offre d’utiliser les toilettes des dames.
– « Attention », lui dit-il, « il ne faut pas toucher aux boutons, à gauche sur le mur, portant les lettres « E.C », « A.C », « H.P » ou « E.T.A »
– « Promis. Promis. Merci. »

Et l’homme disparaît derrière la porte. Une fois qu’il a satisfait la partie la plus urgente de ses besoins, plus détendu, il commence à lire les lettres sur les boutons. Et, bien évidemment, la tentation étant trop forte, sa curiosité l’emporte. Il appuie sur le bouton marque « E.C ». Immédiatement, un jet d’ EAU CHAUDE lui caresse doucement les fesses.
– « Mon Dieu », pense-t-il, « les femmes sont gâtées… »

Sur sa lancée, il presse en suite le bouton suivant marque « A.C » et un souffle d’ AIR CHAUD lui assèche le derrière.
– « Waouh ! Hé ! Hé ! Magnifique !!! »

Enhardi par ce succès, il presse ensuite le bouton « H.P » et très lentement une large HOUPETTE de POUDRE parfumée lui tapote délicatement le derrière.
– « Merveilleux ! »

Il décide donc d’essayer le dernier bouton marque  « E.T.A », et là, il ressent un énorme douleur qui le fait hurler comme peu de bêtes le font et il s’évanouit…

Il se réveille sur un lit d’hôpital. Confus et ébranlé, il sonne l’infirmière :
– « Qu’est-ce qui m’est arrivé ? »
– « Bien, vous étiez dans les toilettes du Chic Grand Restaurant et vous avez appuyé sur des boutons interdits… »
– « Mais voyons. Chaque bouton me procurait des sensations merveilleuses… »
– « Oui, oui, c’est vrai, mais le dernier, identifié par les lettres « E.T.A » signifie « Enlève Tampon Automatique »… « Ah ! Au fait, vos bijoux de famille sont sous votre oreiller… »


Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

15 réflexions sur « Blagounettes du samedi … !!! »

  1. Oh misère !! Pauvre mec…Mais quand on dit que la curiosité est un vilain défaut hein…bon, les bijoux de famille, il se les mettra en sautoir…et pour le paradis, je plains sincèrement le pauvre mec qui a ouvert la portière de sa voiture..pas juste ça..dommage collatéral …Bisous Zaza

  2. Oh la la, tu m’as fait exploser de rire avec la deuxième!!!
    Une scène à mettre dans un film, j’te jure…
    La première m’a bien fait rire aussi mais la deuxième, elle ménage son effet…
    Big bisous
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.