Défi 248 pour les Croqueurs de Môts … !!!

Notre amie Andrée reprend le quart de la galère des Croqueurs de Môts. Ses consignes, ICI

Le mot d’Andrée : « A mon tour de prendre la barre, chères  moussaillonnes et  chers moussaillons. Je vous souhaite bonne écriture.
extrait du journal IX  – GRATITUDE de Charles Juliet (2004/2008)
On m’a demandé d’indiquer les dix mots que j’affectionne. Les dix mots qui ont pour moi une signification particulière.
Quand j’ai voulu les rassembler, j’ai préféré ne pas trop réfléchir. Il fallait qu’ils viennent spontanément. Je les livre en désordre, car il ne peut y avoir entre eux de hiérarchie.
COMPASSION – MÈRE – TERRE – MUTATION – LUMIÈRE – CENTRE – SOURCE – VOIX – REGARD – ÉCOUTE
Vous écrirez un texte avec ces dix mots ou si vous le souhaitez, avec vos dix mots préférés. »

Aujourd’hui, le géranium lierre a mangé la voisine.
Ça faisait des mois qu’il poussait là, tranquillement, sur son balcon en pleine lumière.
Des mois que tout le monde lui disait de le tailler.
Des mois qu’elle répondait avec sourire et compassion qu’elle le laissait pousser encore un peu.
Et aujourd’hui, il a décidé qu’il avait bien assez poussé et qu’il avait faim, très faim !
Il a juste recraché les pantoufles violettes de sa mère nourricière.
Du coup, avec les autres voisins, nous nous sommes organisés pour aller nous occuper de lui.
Vous parlez d’une expédition !
En général, on n’attend pas que les plantes deviennent aussi grandes pour leur apprendre les bonnes manières.
Une fois qu’une plante a mangé quelqu’un, elle se souvient de sa mutation. Elle écoute et manifeste son envie de manger quelqu’un d’autre…
Là, le géranium nous observe d’un regard narquois, dans sa potée de terre, depuis le balcon de la voisine. Il agite ses feuilles et fleurs de manière très menaçante, sans émettre un seul son.
– « Attaque frontale », suggère un des voisins, tout petit, tout balafré. Les rumeurs disent qu’il s’est déjà fait attaquer par une horde de ficus affamés.
 – « On rentre par la porte », et rajoute, « on se dirige droit sur le balcon et on le taille en petits morceaux ! »
Les autres réfléchissent un peu, ils regardent les cicatrices du tout petit, source de cette première mésaventure
– « On passe par-dessus », propose une voisine.
Elle, des tulipes sauvages lui ont arraché une oreille un jour.
Depuis, elle porte un bandana pour cacher le trou qu’elle doit avoir à la place.
– « Il ne nous verra pas arriver », et continue, « il surveillera tout sauf le toit. »
De nouveaux murmures parcourent la troupe de voisins amassés au centre de l’entrée de la maison.
Personne n’a très envie d’aller titiller ce fichu géranium.
Les plantes, quand on veut survivre, on les évite, surtout dans ce nouveau monde.
Ou bien, on les taille dès qu’elles commencent à avoir des dents. Ce que n’a pas fait la voisine à son géranium, n’est-ce pas !
– « On peut le laisser pousser aussi », lance un voisin d’une petite voix.
Lui n’a pas encore fait ce style de rencontre. C’est sûrement pour cette raison qu’il fait partie d’un groupe de protection de la flore et qu’il se prend régulièrement la tête avec ceux qui ne sont pas d’accord avec sa vision des choses.
D’ailleurs, des grognements commencent à s’élever à son encontre et il recule en lançant des regards apeurés autour de lui.
Tout le monde sait bien qu’un jour, quelqu’un confondra un hibiscus à tailler avec sa tête.
– « C’est bien joli, tout ça », balance une autre voisine que tout le monde évite en temps normal. Personne ne savait comment elle avait perdu un œil et la moitié de son nez…  
– « Mais sinon… j’ai un lance-flammes au garage, et se sera une solution radicale ! »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

29 réflexions sur « Défi 248 pour les Croqueurs de Môts … !!! »

  1. Radical en effet!
    Je ne me laisse pas avoir par ma plantation, je coupe dès qu’il le faut…c’est qui la chef nonméo!
    Bonne semaine à venir,
    Bises de Mireille du sablon

  2. Eh eh…. ,-) les plantations, surtout en branches, sont à élaguer en effet, quant aux fleurs, ben… faut les dompter aussi… y en a de gourmandes en espace, bises Zaza

  3. Je souris ( jaune ) en lisant ton texte ou dans mon imaginaire géranium est remplacé par virus dont personne ne sait comment se débarrasser!!
    Très belle journée.
    bises

  4. trop amusant et original ton texte :-) je n’ai jamais pensé que le géranimu était une plante vorace , je vais dorénavant me méfier du mien !
    bravo une belle page pour mon plus grand plaisir
    bisous et belle journée à toi

  5. Whaouh Zaza mais c’est une catastrophe supplémentaire que tu nous annonces, la mutation de toutes les plantes en carnivores affamés . Je vais me tenir à distance de mes tulipes , jacinthes et autres narcisses , sans compter que j’ai remarqué que l’if et le noisetier avaient une furieuse envie d’expansion , je vais me méfier .
    Bravo super ton texte
    Bonne journée
    Bises

  6. Pauvre géranium ;tout le monde se ligue contre lui ! Moi j’aime bien cette plante qui ne demande pas beaucoup d’entretien.
    BISOUS
    Toujours des soucis internet

  7. excellent tu m’as bien fait rire avec ton géranium anthropophage
    je ris à moitié seulement car dans le jardin il y a plein de plantes qui me reluquent de travers depuis qu’on ne peut plus s’en occuper et que je ne trouve pas de jardinier juste des société qui veulent tondre pas désherber
    bisous Zaza

  8. Bonjour ma Zaza
    Je n’en ai plus, cela ne risque pas e m’arriver.
    Tu a fait un magnifique texte avec tes mots choisis, tu ne pouvais pas en trouver de meilleur, bravo !
    Bonne journée ma duce et gros bisous à vous deux et plein de caresses à tes amours Farouk, Théo et Pupuce
    Méline

  9. Ouhhh, j’ai bien ri, merci Zaza ! Quand la nature reprend ses droits, elle n’y va pas par quatre chemins ! Heureusement que le géranium était intolérant aux pantoufles et qu’il a restitué la paire, ce qui fera le bonheur d’une des voisines ! Bises des Cabardouche !

  10. Bonjour Zaza, les plantes qui ne veulent pas pousser, celle qui pousse de trop, pour éradiquer le lance-flammes semble efficace, mais… très dangereux. très bien ton texte. Bisous bon lundi MTH

  11. ღ Hello ZAZA
    ღ Je passe bien volontiers chez toi, me régaler
    ღ Pour te souhaiter une agréable journée
    ღ Avec le joli printemps et ces belles fleurs
    ღ Amitié bisous de ton amie

  12. Dans mon jardin de poche c’est un camélia qui aurait mangeait la Dame si je n’avais fait venir un équipe pour lui annoncer et programmer sa fin. Il avait déjà dévoré une partie de mon ancien jardin.
    C’était plus qu’un arbuste carrément un arbre.
    Combien se sont aventuré dans une forêt et n’en sont jamais ressortis … Avalés par les arbres !
    Ayant rencontré Charles Juliet lors d’une lecture et signature à Lyon je suis sensible à ses mots.
    Défi réussi comme tu sais si bien faire
    Belle journée Zaza
    Bisous et caresses. Hier soir ta copine coquine a mis du temps à rentrer. J’ai cru qu’elle allait découcher mais non la pleine lune éclairait son terrain de jeu.
    Bisous et caresses à tes 4 pattes

  13. Ce géranium est effrayant, moi qui les apprécie tant et qui en ai planté au bord de toutes mes fenêtres je les regarderai autrement après cela…
    Bises et belle journée

  14. wouah une invasion de geraniums chez la voisine, plein de bonnes volontés parmi le voisinage pour discipliner l’intrus , à bas le géranium ! bonne semaine chere Zaza bises

  15. Comme quoi il faut toujours être gentils avec les plantes ! Idée très originale j’ai bien aimé ce texte bravo

  16. je reprends le chemin des blogs après une semaine difficile ; je te remercie pour ta participation. Quelle idée originale, tu es incroyable avec une imagination liée à une belle sensibilité. Peut être est ce qui nous attend après le covid ??? Quoiqu’ils s’agissent de respect mutuel, si chacun a assez à manger, il laissera l’autre.
    Belle journée magnifique !! J’espère que tu vas mieux (qu’enfin les soins sont efficaces et te laissent souffler !) Bises et merci pour ton écoute.

  17. C’est pire que « les oiseaux » de Hitchcock. Une histoire époustouflante qui a le mérite d’être inédite. Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.