Défi N° 200 – Les Croqueurs de Mots … !!!

croqueurs de mots défi

Pour cette quinzaine, notre amie Andrée ICI, est le cap’tain de l’équipage des croqueurs de mots !

Son défi : La principale consigne est de commencer son texte par  …

« je me souviens »

et une proposition de consigne supplémentaire, uniquement si vous en avez envie : choisir un mot unique dans la liste et l’intégrer dans votre texte :

« maison, anniversaire, rouge, bateau ou lundi »

Je me souviens, ma sœur aussi !

Enfant hyper active, possédant beaucoup d’imagination, que de bêtises ai-je pu faire.

Quelques exemples, cela vous dit ????

28 mois me séparent de ma petite sœur Catherine. Je dois reconnaître que je l’ai toujours entraînée dans mes plans d’enfer dans notre maison d’enfance, en région parisienne.

Notre patriarche de père n’était pas spécialement tendre avec ses enfants, seule maman comptait. Un papa de la vieille école ! Alors tout était bon pour prendre notre revanche, que ce soit du lundi au dimanche.

Le premier souvenir qui me revient en mémoire est le lavage de dents de notre petit VOYOU.

VOYOU

Pauvre petit chien, c’était son anniversaire et nous souhaitions lui offrir un cadeau ! Le choix de la brosse à dent à utiliser fut crucial … Ma brosse à dent, il n’en était pas question. Celle de Catherine, elle n’y tenait pas. Celle de maman, ah non ce n’était pas chic. C’est ainsi que nous avons jeté notre dévolu sur la brosse à dent de notre père. Le VOYOU qui avait tendance « à puer de la gueule », après ce brossage consciencieux et moussant, avait l’haleine fraîche. La brosse à dent du paternel bien rincée et essuyée reprit sa place dans son gobelet.

Un autre souvenir ???? Celui des cerises du cerisier de FOURQUEUX, se trouvant à droite du portique.

les pirates

Pauvre cerisier planté en 1954 dans de la glaise et qui ne grandissait pas. Il devait avoir en tout et pour tout une bonne poignée de cerises par an. Au fil du temps, cela devenait une fixette chez notre père. Le matin avant de partir bosser, il allait compter les cerises presque rouges qui seraient bonnes à déguster ! Vous pensez bien, j’avais repéré son manège. Une année, la récolte était prometteuse. Euréka, une idée de génie venait de me passer par la tête.

– «  Allez, suis moi Catherine, je prends l’escabeau et je vais te montrer comment manger des cerises à la façon des oiseaux »

Ni une, ni deux, l’escabeau installé, grimpée dessus, je lui montrais comment gober délicatement la chair de ces délicieuses cerises tout en laissant le noyau sur la queue du fruit accrochée à la branche. Et chacune, notre tour, nous nous sommes bien régalées.

Inutile de vous dire que le soir, quand les parents sont revenus, la première chose que notre père a été inspecter : son cerisier. Complètement dépités je l’entends encore jurer :

– « Didiou de didiou ! C’est fichus oiseaux ont encore tout boulotté ! »

Pauvre papa, nous l’avions mené en bateau. Et dire que nous lui avons avoué nos frasques trente ans plus tard, avec bien d’autres, évidemment !

Il avait malgré tout de même bon caractère, car c’est avec le sourire qu’il a écouté nos confessions.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « Défi N° 200 – Les Croqueurs de Mots … !!! »

  1. Un récit plein de charme, une évocation qui me réjouit et me rappelle… oh la la, j’en ai fait des bêtises moi aussi LOL!!!
    Le coup de la brosse à dents, trop drôle et inventif et les cerises, je me rappelle d’un certain abricotier dans le jardin de mes grands-parents et de ma grande inventivité pour faire croire que c’était pas moi qui avait tout boulotté..
    Gros bisous ma Zaza, défi super et très joliment relevé!
    Cendrine

  2. Sympas tes souvenirs qui m’ont bien fait rire. J’étais une petite fille sage qui ne faisait pas de bêtises. Je me suis tout de même fait renvoyer d’une école. En classe ma voisine de pupitre m’avait giflée. J’ai rendu la gifle et comme punition J’ai eu à conjuguer à tous les temps « je ne dois pas taper mes camarades ». Mon père a qui je me plaignais car celle qui m’avait giflée en premier n’avait pas été punie m’a demandé de faire les conjugaisons car cela me ferait une bonne révision mais avec « je dois rendre quand on me tape ». Il a accompagné ma punition d’un mot où il condamnait cette injustice et aussi l’école publique. Résultat on lui a demandé de me retirer de l’école et de me remettre dans le privé. Belle semaine. Bisous

  3. Tu m’as bien fait rire Zaza avec tes souvenirs , la brosse à dent pour l’anniversaire de voyou , ni vu ni connu , chapeau aussi pour le coup des cerises il fallait y penser pour ne pas se faire punir .
    Bonne journée
    Bisous

  4. Tu m’étonnes, Zaza, qu’il l’ait pris avec le sourire, 30 ans plus tard, il y avait prescription ! En revanche, s’il avait découvert vos frasques dans la foulée, pas sûr que son sourire eût doucement égayé son visage ! En tout cas, c’est bien de faire des bêtises (des gentilles bêtises de ce type, en tout cas), ça forge le caractère et le sens de la débrouille… (n’est-ce pas !).
    Bises et bon lundi.
    Fabrice

  5. eh bé dis donc je savais que tu avais une belle imagination il semble que tu aies commencé tôt et en plus meneuse de jeu ! pauvre papa qui a bien du sourire lorsque vous lui avez raconté vos espiègleries :-)
    de bien beaux souvenirs. Grace à notre aminaute et son thème on lit ici et là, de bien belles histoires
    bisous

  6. Mdr et bien sacrées garnements les filles ! beurk la brosse à dents moi qui suis entrain de déjeuner lol et manger les cerises à la façon des oiseaux trop fortes !!! Merci pour ces souvenirs fou rires
    Bisous & douce journée

  7. Trente ans plus tard, j’imagine…
    Merci pour ces bêtises partagées. Cela fait de bons souvenirs.
    Bisous et douce journée.

  8. Coucou Zaza, deux vraies petites chipies (enfin surtout une n’est-ce pas ;-) Ce qui m’a bien fait rigoler c’est le coup de la brosse à dent… fallait le trouver ça ! Belle journée. Bisous

  9. oh là ! j’ai bien ri en lisant avidement ton texte ; je suis ravie de toutes les participations, des moments sensibles ! tu étais une drôle de coquine … l’idée de manger les cerises directement à l’arbre, il fallait l’imaginer. Je suis sûre que tu es toujours aussi débrouillarde. Bises

  10. Hi! Hi! La vengeance est un plat qui se mange froid! Pauvre papa! Vous lui en avez fait de belles ! Ce sont des souvenirs drôles ! Bisous
    Je me suis trompée tout à l’heure , c’est Brûno qui avait lancé « les croqueurs de mots  » Marc avait lancé autre chose. Bisous

  11. Et bien Zaza je ne te savais pas si délurée. Tu m’as bien fait rire, non pas d’avoir brossé les dents du chien, je le faisais aussi, mais d’avoir utilisé la brosse à dents de papa mdr!!!
    Merci à toi pour cette belle participation.
    Cette quinzaine c’est moi qui m’y colle ;)
    Bisous Zaza.
    Dômi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.