Défi NR 226 chez les croqueurs de mots … !!!

Les consignes de Josette dans sa cachette pour le défi NR 226 :

Quelques  lignes en vers ou en prose ayant pour sujet un être, un animal (Sirène, Ondin, Licorne, Dragon…) sorti de votre imagination.

C’était sur le chemin, en ce petit matin de « Miz Du* » !

L’horizon fait planer une ombre fantomatique venant d’outre-tombe. Sur ces dunes entourées, de marais et de landes, peu d’îliens osent s’y aventurer la nuit, sans prendre le risque de se perdre, excepté les lapins sauvages, les cygnes et les chevaux en pâture.

Peur de ce qui n’est pas, et ne le sera sans doute jamais !…
Il faut dire que les histoires vont bon train dans ce bourg de 500 âmes.
Des histoires d’hommes et de femmes qui ne sont jamais revenus.
Des histoires d’hommes et de femmes qui un jour, conscients de l’étau qui enserrait leur vie ont pris le risque de l’inconnu, de l’invisible …
Dans cette petite île du nom de « Batz », en Finistère,  on ne s’en va pas.

Non, on reste, on fane, on flétrit, on déserte son corps et les âmes pleurent la vie qui s’en va.
Il est pourtant trop tôt pour passer de vie à trépas, le glas les éloignant des cris des goélands et du regard de l’ange.

Les fées ne se cachent elles pas dans le frémissement des ajoncs encore jaunes,

ou le chant de la bruyère et des vents tourbillonnants qui fatiguent au soleil couchant ?

Dans le mystère de la brume tapissant la lande alors que le phare est encore allumé…

Mais pour cela, il faut quitter le bourg de l’île, il faut s’aventurer sur les dunes mystérieuses.

L’aurore pointe le bout de son nez chaque matin, et en un élan, le jour se lève enfin, doucement…
Pour s’aventurer dans la vie, il faut pénétrer l’horizon, rencontrer ce fantôme, qui au loin les appelle, et parcourir les dunes, la lande; danser avec le vent, s’enfoncer dans la brume et y jouer à cache-cache. Puis s’étonner sans cesse de l’aurore naissante, pénétrer le secret des ajoncs et rencontrer les fées.

Œil de fée ….

En ce petit matin, en plein cœur du bourg endormi, l’ombre se faufile, sans se presser. Serait-ce le dragon ressuscité quittant le village, emportant avec lui quelques nourritures, pour attendre la nuit à venir ?
Un dernier regard vers le bourg, puis à pas de géant, rapides, il n’est plus le temps du retour.
L’ombre s’éloigne, pénètre la brume et retrouve son aspect momifié sur le « Penn an Enez* », où Saint-Pol-Aurélien l’a noyé.

Qui sait ?

Il est peut-être cette ombre fantomatique, qui au loin, sur la lande recouverte de brume fait peur et nous invite au voyage…

* « Miz du » – Mois de Novembre
* « Penn an Enez » – Pointe de l’île

Conte exposé sur mon point dragon pour les “Insulaires” de septembre 2019.

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « Défi NR 226 chez les croqueurs de mots … !!! »

  1. Très jolies photos de ton île. L’ombre mystérieuse fait peur la nuit et se cache le jour. Ce sont des légendes îliennes qui perdurent et j’aime bien .Bisous

  2. Il s’en raconte des contes au pays breton ! Le vent les emporte et les ramène plus terribles ou plus beaux encore pour que les tempêtes les transforment en légendes !

  3. Ce défi tombe donc à pic. Que tes photos sont belles. Dommage qu’un soir d’été tu n’ais pas vu le dragon. Ta photo aurait été magique. Tu es une conteuse ! Bises

  4. Quel beau texte hommage à ton île féérique illustrées de tes superbe photo. Certains verront des fées ou d’autres voient des dragons et vice-versa. Nos regards sur les choses sont tellement différents. Bisous

  5. Hou la la, Zaza, tu cherches à nous décourager de nous aventurer sur ton île. Bon, rencontrer les fées, je veux bien mais le dragon, non merci. Un très beau conte et un défi superbement relevé. Bises et bonne journée.

  6. Coucou Zaza quel plaisir de te retrouver , avec ce défi relevé une fois de plus haut la main, c’est très beau, très poétique avec du mystère, j’aime bisous MTH

  7. Ah que j’adore, ma chère Zaza
    Ton texte très poétique et qq peu étrange nous enchante littéralement (au sens propre comme au figuré)…. surtout agrémenté de si belles photos !
    Le tout est magnifique !
    Un grand bravo, vraiment……
    Bisous épatés

  8. De la pure magie ma Zaza, c’est à un voyage fascinant et délicieusement fantasmagorique que tu nous convies, merci et bravo!
    J’ai adoré me promener dans ton espace chimérique…
    Je pense bien à toi, tu le sais et je penserai à toi pendant ma pause blog.
    je me mets en pause forcée quelques jours.
    Commencent des travaux longs et compliqués dans ma ville.
    Sur la voirie, le réseau Internet, réseaux d’eau, de gaz, électricité, changements compteurs, câbles…
    On est dans le village Olympique, ce n’est pas évident, des camions de chantier ont envahi nos rues et on est dans une première phase de travaux.
    On a des coupures Internet pendant plusieurs jours et un bruit assourdissant de travaux qui a commencé à envahir le quotidien…
    Il va falloir s’armer de patience et prendre les choses comme elles viennent…
    Dès que j’aurais du réseau plus normalement, je reprendrai mes blogs.
    Gros bisous, je pense bien à toi
    Cendrine

  9. Très belle description poétique, angoissante et féerique de la mystérieuse petite île de Batz, dans notre Bretagne légendaire pays des fées, des fantômes et des dragons .

  10. tu as vraiment une plume extraordinaire que je prends grand plaisir à lire. Les illustrations bien choisies me plongent encore plus dans ton histoire ! merci pour ce texte si bien mené :-) bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.